Raphaëlle BRANCHE

 

Historienne, spécialiste de la guerre d’Algérie

Agrégée d’histoire et docteur habilitée en histoire, Raphaëlle Branche a fait sa thèse sur L’armée et la torture pendant la guerre d’Algérie. Les soldats, leurs chefs et les violences illégales.
Spécialiste de la question des violences en temps de guerre et en situation coloniale, Raphaëlle Branche est enseignante à l’université de Paris-1-Panthéon-Sorbonne et membre junior de l’Institut Universitaire de France. Ses travaux les plus récents sont consacrés aux rapports entre violences militaires, violences foncières et société coloniale à travers le cas de la région de Palestro. Elle travaille actuellement sur les prisonniers du FLN pendant la guerre d’indépendance algérienne.

Derniers ouvrages parus et ouvrage majeur

Viols en temps de guerre (avec Fabrice Virgili et al.), Payot, 2011.

L’embuscade de Palestro, Algérie 1956, Armand Colin, 2010.

La Guerre d’Algérie : une histoire apaisée ?, Paris, Seuil, 2005.

La Torture et l’armée pendant la guerre d’Algérie, 1954-1962, Paris, Gallimard, 2001.