La guerre du Vietnam vue par un enfant

 

En janvier 1961, John F. Kennedy devient le 35e président des États-Unis. Décidé à endiguer le communisme en Asie, il lance l’opération Beef-Up, destinée à renforcer l’aide militaire et économique américaine à la République du Vietnam. C’est dans ce contexte que le petit Marcelino Truong et sa famille débarquent à Saigon, en juillet 1961. Sa mère est malouine et maniacodépressive, son père est journaliste et vietnamien. Nommé directeur de Vietnam-Press, Khanh Truong fréquente assidûment le Palais de l’Indépendance, où il fait offi ce d’interprète lorsque le président Ngô Dinh Diêm reçoit des visiteurs anglophones. Il va ainsi observer de très près les manœuvres d’un gouvernement qui se débat entre nationalisme, rejet de la France coloniale et fascination pour l’Amérique.

Marcelino interroge ses souvenirs d’enfance pour brosser un portrait à la fois impressionniste et objectif de la capitale sud-vietnamienne livrée aux prémices d’une guerre qui s’intensifie. Tandis que les gros porteurs US débarquent un armement de plus en plus lourd, les attentats vietcongs se multiplient. L’état d’urgence et la mobilisation générale sont décrétés au Sud. Des coups d’État sont ourdis par des généraux félons, qui aboutiront, le 1er novembre 1963, à l’assassinat du président Diem. Vingt et un jours plus tard, c’est Kennedy qui tombe sous les balles de Lee Harvey Oswald. Mêlant l’histoire familiale à la grande Histoire, Marcelino Truong redonne vie à une époque, un lieu et des événements qui ont fait basculer le cours du monde, et réussit un roman graphique palpitant, où les causes de la plus grande défaite de l’Amérique sont examinées avec pertinence depuis le camp des vaincus.

Marcelino Truong est peintre, illustrateur, dessinateur de presse et auteur de bandes dessinées. On lui doit de nombreux albums jeunesse. Son dernier ouvrage adulte, une adaptation du roman de James Lee Burke, Prisonniers du ciel, est paru dans la collection Rivages/Casterman/Noir.