La Terre, l’histoire et nous

 

La Terre, l’histoire et nous. Rencontre avec Hervé Kempf, Jean Baptiste Fressoz et Christophe Bonneuil
Les scientifiques nous l’annoncent : la Terre est entrée dans une nouvelle époque géologique, l’anthropocène, né il y a deux siècles avec la révolution industrielle et la machine à vapeur. L’agir technique humain et notre modèle de développement font basculer le système terre vers des états inédits depuis des millions d’années et hautement imprédictibles. La temporalité longue de la terre et de l’évolution et la temporalité de l’histoire humaine, que la modernité industrielle du XIXe siècle avait soigneusement séparées se télescopent à présent, questionnant non seulement notre modernité industrielle mais aussi les méthodes en usage de recherche historique. Cette situation invite les historiens à inventer de nouvelles méthodes : l’historien ne peut plus rester dans sa tour d’ivoire ; il importe de développer les interactions avec les sciences « dures », mais sans retomber dans une histoire naturaliste. Il s’agit aussi de poser de nouvelles questions et d’inventer de nouveaux récits pour donner sens aux 250 dernières années. Comment en sommes-nous arrivés là ? Quelle appréhension du passé peut nous permettre de penser la crise environnementale contemporaine et favoriser la nécessaire transition écologique ? 
Hervé Kempf poursuit un travail de synthèse et de renouvellement de l’écologie politique, qui rencontre la faveur du public, en France et à l’étranger. Son dernier livre « Fin de l’occident naissance du monde » (Seuil) fait une place particulière à la « longue durée ».
Jean Bapiste Fressoz est historien des sciences, des techniques et de l’environnement. Il est chercheur au CNRS.
Christophe Bonneuil est historien des sciences, chargé de recherches au CNRS, et éditeur aux éditions du Seuil.

Jean-Baptiste Fressoz et Christophe Bonneuil publient le 10 octobre au Seuil « L’événement anthropocène, La terre, l’Histoire et nous » qui inaugure une nouvelle collection pluridisciplinaire au Seuil, autour des enjeux écologiques planétaires.