LE VOILE DES FEMMES : NOTRE ORIENT EN QUESTION

 

Dans cette table ronde, l’association Mnémosyne, qui promeut le développement de l’histoire des femmes et du genre, propose de réfléchir à la fabrique de l’image de la femme voilée, souvent associée à celle de l’Orientale et presque systématiquement à l’Islam dans les imaginaires occidentaux. La question du voile (ou du foulard) est une de ces questions brûlantes d’actualité où l’histoire est relativement peu sollicitée. Certes, comme question politico-religieuse, elle renvoie à l’histoire de la sécularisation de la société française et à l’affirmation progressive des principes laïques de la République. Comme question de société, elle renvoie à l’histoire et à la mémoire des antagonismes générés par la colonisation européenne. Mais c’est aussi une question de genre, qui permet de s’interroger sur l’histoire des relations entre hommes et femmes, ainsi que sur le regard porté sur ces relations telles qu’elles existent dans les autres cultures. Comme telle, elle a divisé les féministes durant les débats qui ont accompagné la rédaction des lois et règlements qui régissent le port des signes religieux dans les écoles publiques. Notre ambition, dans le cadre des Rendez-vous de l’histoire de Blois, n’est pas de revenir une nouvelle fois sur les débats qui ont agité la société française depuis les années 1980, mais de rassembler des spécialistes de différentes périodes historiques pour examiner comment s’est élaborée la vision spécifique à notre temps de la femme voilée. Il s’agit de mettre en évidence certaines continuités historiques mais aussi de s’interroger sur les significations religieuses, politiques et sociales du "voile" propres à diverses époques et sociétés.
Il s’agit donc de mettre raisonnablement à distance le contexte le plus contemporain pour interroger le phénomène sur la longue durée et apporter des éléments de réflexion pour le présent. La dissimulation des femmes barbares chez Hérodote a-t-elle le même sens que le voile des Orientales du Maghreb colonial ? Pourquoi saint Paul recommande-t-il le voile chrétien ? Comment cette pièce de tissu s’impose-t-elle très progressivement dans les sociétés urbaines du Moyen-Orient à partir du VIIIe siècle ? Pourquoi enfin, le voile a-t-il cristallisé un rapport homme-femme problématique dans la France laïque et républicaine ? Ces questions parmi d’autres seront examinées par des spécialistes de l’Antiquité, de la Méditerranée médiévale et moderne, de la colonisation contemporaine et de la laïcité.