INGRAO Christian

 

Christian Ingrao dirige l’IHTP ; il enseigne à l’Ecole polytechnique et à l’ENS-Cachan.

Croire et détruire, Fayard, 2010

Voici la « véritable » histoire des Bienveillantes. Car les hommes qui ont inspiré à Jonathan Littell le personnage de Max Aue ont existé. Pour la première fois, une étude historique fondée sur les archives de la SS, étudie le parcours de 80 jeunes universitaires (économistes, juristes, philosophes, historiens, etc.) qui se sont engagés au sein des organes de répression du Troisième Reich. Comment et pourquoi ces jeunes, nés entre 1900 et 1910, enfants de la Grande Guerre, se sont-ils mis au service de la SS ? Qu’est-ce qui les a poussés à s’impliquer, à partir de juin 1941, dans la tentative nazie d’extermination des Juifs d’Europe de l’Est ?
Christian Ingrao examine leur origine sociale, leurs lieux d’études, leurs réseaux de solidarité, leurs manières d’envisager la guerre et les ennemis. Il nous invite ainsi à mieux comprendre les fondements de l’engagement de ces intellectuels dans le nazisme, puis les mécanismes à l’œuvre dans leur passage à l’acte. En bref, comment ces hommes on fait pour croire, et pour détruire. Car l’histoire du nazisme n’est pas que discours et politiques publiques, mais aussi expériences personnelles, émotions, ferveur et angoisse, suicide et cruauté.