Frédéric Régent

 

Maître de conférences en Histoire à l’Université Paris 1-Panthéon-Sorbonne

Frédéric Régent est maître de conférences en Histoire à l’Université Paris 1-Panthéon-Sorbonne au sein de l’Institut d’Histoire de la Révolution française. Il a fait sa thèse sur la Guadeloupe pendant la Révolution française dont est tiré l’ouvrage. Il a longtemps été en poste à l’Université des Antilles et de la Guyane, où il a pratiqué d’importantes campagnes de recherche aux archives. Il a obtenu en 2005, prix Henri Hertz de la Chancellerie des Universités de Paris. Il est membre du Comité National pour la Mémoire et l’Histoire de l’Esclavage. Il anime l’atelier d’étude du fait colonial de l’Université Paris 1 et est vice-président de l’APECE (Association pour l’Etude de la Colonisation Européenne).

Esclavage, métissage, liberté. La Révolution française en Guadeloupe, 1789-1802 (Grasset, 2004),

La France et ses esclaves, Grasset 2007, Hachette Littératures, 2009, Fayard-Pluriel, 2012.

Pour quoi faire la Révolution, Agone, 201, co-auteur de l’ouvrage avec J-L Chappey, B. Gainot, G. Mazeau et P. Serna.