ÉCRIRE L’HISTOIRE DES JUIFS AU DÉBUT DU XXIe SIÈCLE

 


De 11h30 à 13h - Auditorium de la Bibliothèque Abbé-Grégoire
Débat proposé par les éditions Champ Vallon à l’occasion du lancement de l’ouvrage collectif Les Juifs dans l’histoire.
Intervenants : ALAIN DIECKHOFF, directeur de recherche au CNRS, maître de conférences à l’Institut d’études politiques de Paris, ANTOINE GERMA, professeur d’histoire-géographie à Clichy-sous-Bois, BENJAMIN LELLOUCH, maître de conférences à l’université Paris VIII, et JEAN-CHARLES SZUREK, directeur de recherche au CNRS
Alors que l’histoire des Juifs est souvent mobilisée à des fins partisanes dans le débat public, il est frappant de constater combien en ce début de XXIème siècle, il est difficile d’écrire une synthèse permettant de la saisir dans son ensemble. Il faut bien avouer que la tâche est loin d’être simple. La définition même de l’objet - qu’est-ce qu’être Juif ? - est l’enjeu de plusieurs lectures et nécessite une approche historique loin de toute tentation essentialiste ou normative. Par où commencer cette histoire - temps biblique, temps historique - est en soi une question complexe. Comment écrire une histoire qui redonne aux Juifs leur place d’acteurs -de sujets et non objets d’une histoire qui les dépasse- tout en montrant qu’ils s’insèrent dans les sociétés qui les accueillent ? Et comment dans le même temps s’affranchir du cadre souvent trop étriqué des histoires nationales ? Quelles places accorder dans la longue durée aux bouleversements incommensurables que furent d’une part la Shoah et d’autre part la création de l’Etat d’Israël ?
Autant de questions brûlantes qui seront l’objet d’un débat entre plusieurs auteurs du livre Les Juifs dans l’Histoire.