DROIT ET RELIGION ENTRE ORIENT ET OCCIDENT : TRADITION ET INNOVATION

 

Contrairement aux idées reçues, le droit musulman, quoique basé sur les textes fondateurs des premiers siècles d’Islam (Coran et Hadith), n’est ni monolithique, ni figé. Nous verrons qu’au contraire il y avait des débats continus entre les hommes de loi au Moyen Âge pour savoir comment adopter les principes généraux de la Loi divine (charia) aux besoins changeants des musulmans tout en respectant des traditions locales. C’est plutôt au XIXe et surtout au XXe siècle que l’école wahhabite, fortement soutenu par l’Arabie saoudite, essaie d’imposer une vision monolithique de la charia qui vaudrait pour tout musulman, du Maroc à l’Indonésie. Le Moyen Âge n’est pas forcément là ou on le cherche. Ces questions font objet d’importantes recherches en France actuellement, comme l’atteste le fait que trois projets majeurs sur ces thèmes sont financés par des projets du Conseil Européen de la Recherche (ERC). Les directeurs de ces trois projets participeront à cette table ronde.