DOMENACH Jean-Luc

 
JPEG - 46.6 ko
Domenach - CR J.P. COUDERC L’EXPRESS

Spécialiste de la Chine et de l’Asie, ancien directeur scientifique de Sciences Po, fait ici le point sur les évolutions du pays le plus peuplé du monde en combinant sa maîtrise des sources et sa connaissance des Chinois.

Où va la Chine ?, Fayard, 2002

La Chine est devenue un immense chantier. Développement capitaliste d’un côté, classicisme communiste de l’autre, elle donne le spectacle d’un pays qui rejoint le chemin du progrès dans un désordre incroyable. Depuis dix ans, elle accumule les succès : elle s’est développée et consolidée à l’intérieur ; elle s’engage dans le monde et y conduit une politique plus ambitieuse, notamment face aux Etats-Unis et en Extrême-Orient. Ses succès stimulent une sortie implicite, depuis peu incontestable, des voies traditionnelles du communisme. Mais la Chine est un colosse aux pieds d’argile. La situation intérieure reste fragile et les mutations de la société la rendent dangereuse. Les protestations se multiplient dans les villes et les campagnes, tandis que cent millions de migrants circulent dans le pays. Les dirigeants évitent les débats nécessaires, ce qui fait peser de lourds dangers sur l’avenir. La Chine vient d’entrer à l’OMC, mais avant d’accueillir les Jeux olympiques, elle devra encore gagner en maturité et construire un rapport équilibré avec le reste du monde. 


Un bilan des immenses changements survenus en Chine depuis vingt ans qui montre la place qu’occupe désormais le pays à l’échelle mondiale mais aussi les menaces qui pèsent sur lui.
L’argent est devenu roi, le pays s’est engagé sur le chemin du progrès dessiné par le Japon et l’Asie capitaliste.
Mais quels progrès pour ce colosse aux pieds d’argile ?