DELACROIX Christian

 

Christian Delacroix, professeur agrégé, enseigne l’histoire contemporaine à l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée. Il est membre du laboratoire de recherche « Analyse Comparée des Pouvoirs » et spécialiste de l’épistémologie.
Parcours universitaire et professionnel
Né en 1947.
– 1968 : Licence de philosophie (Paris I).
– 1974 : Licence d’Histoire & Géographie (Paris I).
– 1975 : Maîtrise d’histoire (Paris I). Directeur : A. Soboul.
- 1975 : CAPES d’Histoire & de Géographie.
– 1976 : Agrégation d’Histoire.
– 1980 : D.E.A d’histoire contemporaine (“Les grèves Citroën de 1927”. Directeur : J. Droz, Paris I. Mention Très bien).
- 1992-2003 : professeur agrégé à l’IUFM de Créteil. Coordination de la formation des professeurs stagiaires d’histoire & de géographie à l’IUFM de Créteil.
- Depuis 2003 : professeur agrégé (histoire contemporaine et historiographie) à l’université de Paris Est Marne-la-Vallée. Coordinateur de la préparation CAPES d’histoire et de géographie. Membre du laboratoire de recherche « Analyse Comparée des Pouvoirs » de l’université de Paris Est Marne-la-Vallée.

Autres activités

– Membre du jury du CAPES externe d’Histoire & Géographie de 1997 à 2001, puis de 2005 à 2010.
– Membre du comité de rédaction de la revue EspacesTemps jusqu’en 2005.
– Chercheur associé à l’Institut d’histoire du temps présent.
- Co-animation d’un réseau national d’enseignants d’historiographie et d’épistémologie de l’histoire (site IHTP).
- Co-direction avec François Dosse et Patrick Garcia d’une collection d’histoire « Points Seuil » : « L’histoire en débats » qui compte parmi ses titres : Marcel Gauchet, Philosophie des sciences historiques. Le moment romantique, 2002 ; Fanny Cosandey et Robert Descimon, L’absolutisme en France, 2002 ; Antoine Prost, Jay Winter, Penser la Grande Guerre. Un essai d’historiographie, 2004 ; Philippe Poirrier, Les enjeux de l’histoire culturelle, 2004 ; Laurent Douzou, La Résistance française : une histoire périlleuse, 2005 ; Raphaëlle Branche, La guerre d’Algérie : une histoire apaisée ?, 2005.
- Co-direction avec François Dosse et Patrick Garcia de la collection « Écritures de l’histoire » aux éditions de la Découverte depuis 2010.
Domaines de recherche :
- Historiographie et épistémologie de l’histoire
- Sciences sociales et travail ouvrier.

La France du temps présent 1945-2005, Belin, 2010

Historiographies. Concepts et débats
sous la direction de Chr. Delacroix, F. Dosse, P. Garcia et N. Offenstadt, 2 volumes (folio histoire inédit), 2010
Les historiens de métier n’ont jamais eu le monopole de l’écriture de l’histoire. Le passé appartient à tous et les appropriations qui en sont faites ont toutes leur propre légitimité, qu’il s’agisse de celles des essayistes, des romanciers ou encore des fêtes néo-celtes ou néo-médiévales. La présence du passé dans l’espace public n’est certes pas une nouveauté mais, depuis une trentaine d’années, elle gagne en force et en intensité. Aussi ce dictionnaire entend-il répondre au besoin de faire le point sur l’histoire comme discipline qui produit des connaissances mais, aussi, à celui de mettre en perspective les usages contemporains du passé. 
Il a, en outre, l’ambition de combler une lacune. Après 30 ans de débats, d’importantes remises en cause, de renouvellements, l’heure nous semble venue d’un nouvel état des lieux. Pour autant, cet ouvrage n’est pas celui d’une école, il admet le pluralisme interprétatif qui s’est imposé dans l’historiographie française au cours des trois dernières décennies et le lecteur attentif pourra y voir en actes certains des clivages qui parcourent, parfois de façon discrète, parfois de façon affirmée et publique, la communauté des historiens.