Archéologie et médecine légale : apports mutuels

 

Comment la médecine légale bénéficie des outils et techniques de l’ostéo-archéologie dans ses procédures d’identification individuelle et de diagnostic rétrospectif ? Comme l’archéologie bénéficie-t-elle des mêmes techniques pour résoudre des problématiques ponctuelles (authentification de restes, recherche des causes de décès) ou globales (évaluation de l’état de population d’une cité ou d’une région) ? A travers la description de cas pratiques et de quelques patients passés à la postérité (Richard Cœur de Lion, etc.) on verra tout l’intérêt de l’interdisciplinarité entre sciences fondamentales et humaines dans le domaine de l’histoire de maladies et de la médecine légale.