Alain MESSAOUDI

 

Professeur agrégé à l’Ecole des hautes études en sciences sociales. Au sein du Centre d’histoire sociale de l’Islam méditerranéen (CHSIM), il a contribué à renouveler l’histoire de l’orientalisme français en travaillant sur les études arabes et le Maghreb.

De l’Atlas à l’Orient musulman. Contributions en hommage à Daniel Rivet

Lorsqu’il entre en histoire, dans les années 1960, Daniel Rivet découvre un paysage des sciences humaines dominé par le structuralisme et marqué par le marxisme. Il y creuse un sillon original, affranchi des modes et des pressions, contribuant au renouveau d’une histoire du Maghreb, sensible à restituer la complexité d’un passé dont les héritages sont encore aujourd’hui vivants. Ce livre donne un aperçu de son œuvre et de son écho chez ses pairs et ses élèves. Il illustre des perspectives ouvertes entre histoire coloniale, histoire de l’Islam comme civilisation et de l’islam comme religion, et interrogations sur l’écriture de l’histoire.
En hommage à l’historien de Lyautey et de l’institution du Protectorat français au Maroc, le Maghreb des XIXe et XXe siècles tient ici une place importante. Mais l’environnement culturel arabe invite à porter aussi un regard sur le Proche-Orient. La civilisation et la religion musulmanes y sont envisagées selon une perspective anthropologique qui entend éviter les pièges de l’essentialisation, qu’il s’agisse des espaces et lieux considérés comme sacrés, de la notion d’expatriation ou des rapports entre justice et politique dans l’Islam classique.
Cet ouvrage entend développer une réflexion sur l’écriture historienne, sa dimension scientifique et littéraire et son aptitude à la polyphonie, hier, au temps de la nahda, et aujourd’hui, quand il s’agit d’aborder les rivages disputés de l’Islam ou du passé colonial.