TABLES RONDES, CONFERENCES ATELIERS

Guerres anciennes

La représentation du guerrier (chevalier, soldat) au Moyen Age

CONFERENCE par Patricia RAMOS, responsable des actions éducatives au Château de Fougères-sur-Bièvre.

Des documents écrits (aveux), iconographiques (enluminures), regroupés dans un carnet de visite permettront aux élèves de garder trace de leurs découvertes. Des objets du quotidien (armures, vêtements, service de table) seront également présentés en cours de visite. Cet atelier peut être complété par une pratique "Arts plastiques" : Héraldique comme art de la représentation individuelle et collective et Enluminure : le manuscrit orné support de la vie culturelle et religieuse.

Jeudi 10 octobre de 9h30 à 11h, salle Klébert Loustau, Conseil général

Elèves de Collège, 5 classes (cf page..)


La Guerre vécue au Moyen Age

ATELIER D’ECRITURE par Laetitia BOURGEOIS, historienne et écrivain, auteure de romans historiques, dont le dernier traite d’un épisode de la Guerre de Cent ans au Puy (Les Assiégés du Mont Anis, 10/18, 2013)

Cet atelier est basé sur une double réflexion : faire réfléchir les élèves sur le thème de la guerre à l’époque médiévale, que signifie faire la guerre, la vivre, la subir. Qui fait la guerre et pourquoi. Mais aussi, comment la raconter et la donner à comprendre. Les élèves seront amenés à écrire une histoire de guerre en croisant les points de vue, à partir de textes d’archives et littéraires.

Vendredi 11 octobre de 14h à 15h30, Foyer des jeunes travailleurs (Escale et Habitat), Rue Pierre et Marie Curie

Elèves de Collège, 1 classe (cf page…)


La Grande Guerre

Pourquoi les soldats de la Grande Guerre ont-ils tenu ?

CONFERENCE par Emmanuel SAINT FUSCIEN, maître de conférences à l’EHESS, auteur de …

Les hommes de 1914 partaient pour une guerre courte, confiants en leurs armes, sûrs de la puissance de leurs alliés et de la force de leur propre nation. Le choc fut d’une brutalité effroyable dès le mois d’août 1914 et la guerre s’installa durablement, entraînant la mort d’environ dix millions de personnes. Pourquoi (et pour qui) les soldats ont-ils tenu ? Comment peut-on expliquer que l’essentiel des hommes engagés ou mobilisés aient tenu plus de quatre ans loin de chez eux, exposés aux dangers mortels, dans des situations désolantes ?

Jeudi 10 octobre de 9h30 à 11h, salle Lavoisier, Conseil général

Elèves de collège, 3 classes


La camaraderie au front

CONFERENCE par Alexandre LAFON, docteur en histoire, conseiller pédagogique pour la mission Centenaire

Unis comme au front ». Tel est le mot d’ordre du puissant monde ancien combattant après la guerre. Mais cette camaraderie affirmée a-t-elle existé dans les tranchées ? Qui était réellement le camarade ? Les témoignages laissés par les soldats, confrontés aux sources officielles, permettent de mieux cerner les contours de la sociabilité et de la solidarité dans les tranchées. Et d’approcher ainsi au plus près une des facettes fondatrices de l’expérience combattante de la Grande Guerre.

Vendredi 11 octobre de 9h à 10h, Amphi Denis Papin, ENIVL

Elèves de lycée, 5 classes


L’engagement du Commonwealth dans la Grande Guerre

CONFERENCE par Franziska HEIMBURGER, doctorante en histoire, EHESS, Paris.

Quatre années de guerre imposèrent une curieuse cohabitation aux troupes britanniques occupant le secteur nord du front de l’ouest et aux femmes, enfants et vieillards, restés dans les villages à proximité du front. Cette conférence en explore les tensions et les solutions heureuses du point de vue des langues, en analysant en particulier le rôle des interprètes militaires français.

Vendredi 11 octobre de 9h à 10h, Petit Amphi , ENIVL

Elèves de lycée, 3 classes


Web radio : "France-Allemagne : mémoires des deux guerres mondiales".

INTERVIEW d’Elise JULIEN, maître de conférences en histoire contemporaine, spécialiste d’histoire culturelle franco-allemande, avec le concours de Céline LEFEVRE et Éric FARDEL, professeurs respectivement de collège et de lycée.

L’historienne Elise JULIEN répondra aux questions d’élèves du collège Freinet de Sainte-Maure de Touraine et du lycée Zola de Châteaudun sur le thème de la mémoire des deux guerres mondiales dans une approche comparative France-Allemagne. Cette émission webradio intégrera également des extraits d’archives sonores. Elle sera diffusée en direct sur la radio académique et disponible ensuite sur le site.

>Vendredi 11 octobre de 10h à 11h - Amphi vert, Campus CCI

Pour élèves de collège et lycée


La Seconde Guerre mondiale

La Résistance française (1940-44) au croisement de l’histoire et de la mémoire

CONFERENCE par Pierre LABORIE, professeur émérite à l’université de Toulouse Le Mirail, directeur d’études à l’EHESS

L’étude de la Résistance est un bon exemple pour montrer que si la mémoire est indispensable à l’histoire, elle ne peut et ne doit pas être confondue avec elle. La mémoire lutte contre l’oubli. Elle renseigne, elle exprime sa fidélité à des destins d’exception, aux sacrifices et aux valeurs qui fondent l’héritage du combat clandestin. Aussi chargés d’émotion soient-ils, ses divers témoignages doivent être confrontés à la recherche de la vérité qui revient à l’histoire, avec patience et méthode.

Vendredi 11 octobre de 9h30 à 10h45, Salle Klébert Loustau, Conseil général

Elèves de collège et de lycée, 4 classes


Les Traces de l’histoire dans l’espace public : le sort des statues sous l’Occupation en Région Centre

CONFERENCE par Matthieu CHAMBON, conservateur du patrimoine, chercheur à la Direction de l’Inventaire du Patrimoine de la Région Centre (DIP)

En écho aux programmes d’histoire et d’histoire de l’art, cette conférence se propose de traiter le lien entre l’art et l’histoire à travers un aspect méconnu de la Seconde Guerre mondiale : la statuaire publique sous l’Occupation.

Vendredi 11 octobre de 11h30 à 12h45, Salle 22, ESPE, Centre Val de Loire

Lycée, 1 classe


La Guerre et ses images

Cryptographie : les mathématiques au service du secret ou de l’art de cacher

CONFERENCE par Emmanuel CEPA, maître de conférences en mathématiques à l’université d’Orléans, formateur des futurs professeurs de maths en collège et lycée et des professeurs des écoles, directeur de l’IREM ( Institut de Recherche sur l’enseignement des Mathématiques), responsable de l’opération PASSAGE de popularisation des maths dans les écoles, collèges et lycées.

Conférence proposée par la cellule d’Action culturelle de la DSDEN 41

L’histoire de la cryptographie est celle d’un combat sans merci entre ceux qui ont quelque chose à cacher et ceux qui aimeraient bien découvrir ce qu’on leur cache. Au fil des siècles , la méthode s’est perfectionnée pour aboutir, sous l’ère industrielle, à des machines à crypter dont la plus célèbre
fut Enigma. Outre le domaine militaire, l’usage d’un code comme le Morse a installé l’idée de communiquer à distance. Aujourd’hui, la cryptographie est omniprésente. Systèmes informatiques, terminaux de cartes bleues, téléphones mobiles sont équipés de protocoles de sécurité que défient les pirates des temps modernes. Sur ce champ de bataille, les armes sont mathématiques et la plus redoutable se nomme factorisation en nombres premiers de très grands nombres.

Jeudi 10 octobre de 9h à 10h30 et de 11h à 12h30, Amphi Denis Papin, ENIVL

Lycée, 6 classes en 1ère séquence et 2 classes en 2nde séquence. Inscriptions directement auprès de Céline Moreau, Coordinatrice Culture Scientifique et Technique, Cellule Action Culturelle - DSDEN Loir-et-Cher (celine.moreau@ac-orleans-tours.fr)


Grande Guerre – Guerre d’Afghanistan : images de guerre, guerre des images

ATELIER avec Elise TOKUOKA du Pôle pédagogique et culturel de l’ECPAD
Une comparaison des images de la Grande Guerre avec celles la Guerre d’Afghanistan.

Cet atelier présente deux des missions de l’Établissement de communication et de production audiovisuelle de la Défense (ECPAD) : centre d’archives définitives et agence d’images.
Ainsi, sont confrontées les images de deux conflits, la première Guerre mondiale et l’engagement en Afghanistan. Les techniques de prises de vues, les sujets filmés… sont mis en regard pour que les élèves observent les permanences et les changements dans le métier de reporter de guerre.

Jeudi 10 octobre de 9h30 à 11h, salle capitulaire, Conseil général

Elèves de collège et de lycée, 2 classes


Images et pouvoir : les images disent-elles la vérité ?

ATELIER avec David GROISON, rédacteur en chef de Phosphore et Pierangélique SCHOULER, documentariste, auteurs de Prises de vue.

Vendredi 11 octobre de 10h à 11h15 - Salle 22, ESPE Centre Val de Loire

Elèves de collège, 1 classe


Le reportage de guerre et son évolution : clés de lecture

CONFERENCE par Emmanuelle GATIEN, docteure en sciences politiques, chercheuse au laboratoire PACTE (Grenoble)

Vendredi 11 octobre de 16h30 à 17h30 - Amphi Denis Papin, ENIVL

Elèves de lycée, 4 classes


Autres sujets

La biographie comme étude de cas : Irène Joliot-Curie, une scientifique féministe.

CONFERENCE par Louis-Pascal JACQUEMOND, spécialiste d’histoire contemporaine, inspecteur d’académie honoraire, membre de l’association Mnémosyne, pour le développement de l’histoire des femmes et du genre. Auteur d’une biographie à paraître en octobre 2013, Irène Joliot-Curie, aux éditions Odile Jacob.

Irène Joliot-Curie, fille de Pierre et Marie Curie, mena une prestigieuse carrière dans le domaine de la physique nucléaire, avec son mari Frédéric. Ils reçurent ensemble le prix Nobel en 1953 pour la découverte de la radioactivité artificielle. Femme d’action engagée au service des blessés en 14-18 puis aux côté des résistants en 40-44, elle milita aussi pour les droits politiques des femmes, et fut une des premières femmes au gouvernement, en 1936. La conférence, en écho au thème du programme de 1ère, « la place des femmes dans la vie politique et sociale de la France au XXème siècle » visera à dégager la contradiction entre les idéaux républicains et la condition des femmes, et à mettre en exergue les différentes formes d’émancipation ou d’évolution.

Jeudi 10 octobre de 14h à 15h, Salle Klébert Loustau, Conseil général

Elèves de lycée, 5 classes


Les Mille et Un Ailleurs des Mille et Une Nuits

CONFERENCE par Anne-Alexandra JOYARD, co-commissaire de l’exposition consacrée aux Mille et Une nuits à l’Institut du Monde Arabe

Les Mille et Une Nuits est un des plus beaux recueils d’histoires étonnantes et surprenantes de la littérature arabe médiévale. Tous les arts ont succombé à la passion des Nuits, du théâtre à la mode, de la musique au cinéma, de la peinture à l’opéra, de la photographie à la littérature, constituant de multiples « ailleurs ».

Une conférence en lien avec la question Histoire des arts de Terminale, et avec le soutien de l’Association pour le Développement de l’Histoire culturelle (ADHC).

Vendredi 11 octobre de 14h à 15h, Salle 23, ESPE Centre Val de Loire

Elèves de lycée, 2 classes


Art et Guerre : 2001-2012, peinture d’histoire et modernité

TABLE RONDE avec Anne BERNOU, historienne de l’art, professeur d’histoire et géographie au Lycée français de Munich (1980-2006), Stéphane PENCRÉAC’H, peintre et sculpteur dont le travail explore de nombreux conflits récents et Raphaël SACHSENBERG, directeur adjoint Galerie Templon, Paris, spécialiste de la scène artistique allemande

Comment l’artiste représente-t-il aujourd’hui la guerre ? Quels changements dans la peinture d’histoire se dessinent depuis le 11 Septembre ? Quelles spécificités la scène artistique allemande conserve-t-elle face à la création française ?

En partenariat avec la Fondation du Doute

De 15h30 et à 17h – Café Le Fluxus -Fondation du Doute

Elèves de lycée, 2 classes