SOCIETES ORIENTALES

PAKEEZA CŒUR PUR

Kamal Amrohi (fiction, Inde, 1972, 120 min, films sans frontières)
Avec Meena Kumari
Au début du siècle à Lucknow, en Inde du nord, Nargis est une jeune courtisane de haut rang. Mais la famille très traditionnaliste de Shahab, l’homme qu’elle aime, refuse le mariage. La fille née de cet amour aura-t-elle le même destin que sa mère ? Un grand classique du cinéma mélodramatique et musical de Bollywood, dont les décors, les danses et les musiques sont un régal pour les sens et au message social puissant, dénonçant l’hypocrisie des relations entre les classes.

Mercredi 12 à 14h / Samedi 15 à 9h30*/ Mardi 18 à 9h30 Cinéma Les Lobis

*Présentation : CECILE BECKER, chef du service culturel du Musée Guimet

BOUTHAN, UN PETIT PAYS POSSEDE DU CIEL

Ludovic Ségarra (documentaire , 1975) En partenariat avec les Archives Anne et Ludovic Segarra
En 1972, le nouveau roi du Bouthan commence à ouvrir son pays aux étrangers. Le cinéaste Ludovic Segarra, brutalement disparu en 2007, est l’un des premiers à y filmer en 1974. Loin du photo-reportage, son cinéma, d’une rare beauté, rejoint les sources spirituelles –le bouddhisme tibétain- des gens qu’il filme.
Jeudi 13 à 15h* – Espace Quinière / Vendredi 14 à 12h30* Conservatoire de musique / Dimanche 16 à 21h30 – Auditorium de la BAG G

*Présentation : ALAIN CAROU, BnF, département de l’Audiovisuel.

COMMENT YU KONG DEPLAÇA LES MONTAGNES

Joris Ivens et Marceline Loridan

IMPRESSION D’UNE VILLE : SHANGHAI

(documentaire, France, 1976, 65 min film restauré par les Archives du Film du CNC) + un court de 5 min de 1913
La vie grouillante de Shanghai, au lendemain de la Révolution culturelle : un regard occidental fasciné sur cette Chine qui ne veut « compter que sur ses propres forces » au risque de l’aveuglement, mais sauvé par son approche humaine et son art des cadrages.
Vendredi 14 à 12h45 – Cinéma Les Lobis G

Présentation : JEAN-BAPTISTE GARNERO, Archives Françaises du Film du CNC

-LE VILLAGE DES PECHEURS : SHANTOUNG

Joris Ivens et Marceline Loridan (documentaire, France, 1976, 102 min, film restauré par les Archives françaises du film)
Un village de pêcheurs de la province du Shantung : vie quotidienne, ramassage des algues ou départ pour la haute mer, rôle des femmes, l’importance de la médecine et du planning familial…La Chine maoïste, filmée avec empathie par deux remarquables documentaristes, dont le sens de la beauté transcende le discours idéologique.

Samedi 15 à 11h30 – Cinéma Les Lobis G

Présentation : BEATRICE DE PASTRE, directrice des collections aux Archives françaises du film du CNC

« LES GRANDES VOIX DE LA CHANSON ARABE » : FARID EL ‘ATRACHE

De Simone Bitton (documentaire, 1994, 51 min)
Portrait du « crooner » de la chanson arabe, remarquable joueur de luth, héros des comédies musicales sentimentales qui ont bercé l’imaginaire de toute une population.
Vendredi 14 à 20h* – Auditorium du Conservatoire / Mardi 18 à 21h15 - Auditorium BAG G

*Présentation : NAIMA YAHI, historienne, JOELLE OLIVIER (Ina)

LES GRANDES VOIX DE LA CHANSON ARABE » OUM KELSOUM

(documentaire, 1994, 55 min)
Portrait nourri d’archives extraordinaires de celle qui fut une chanteuse extraordinaire, diva mythique qui contribua à façonner la conscience arabe, à l’époque du nassérisme.
Samedi 15 à 20h* - Auditorium du Conservatoire / Mardi 18 à 18h30-Auditorium de la BAG G

*Présentation : NAIMA YAHI, historienne, JOELLE OLIVIER (Ina)


PAGES ARRACHEES AUX MILLE ET UNE NUITS

Jean-François Jung (documentaire, 1996, 58 min)
La symbolique des grands thèmes et des personnages des contes des mille et une nuits (Le calife travesti, Harun el Rachid, Sindbad, les génies voyageurs, l’oiseau Rokh, les délices et les paradis terrestres, etc,) expliquée par le grand historien du monde arabe, André Miquel. Des extraits des contes lus en voix off sont accompagnés de petites fictions muettes, et d’enluminures ou de dessins provenant de livres du XIXème siècle.
Jeudi 13 à 9h30* – Espace Quinière / Vendredi 14 à 9h30* – Auditorium du conservatoire de musique / *Dimanche 16 à 17h30 - auditorium de la BAG G

*Présentation : JOELLE OLIVIER (Ina)

L’ORIENT DES CAFES

Moktar Ladjimi (documentaire, 2000, 52 min)
Le café, ce lieu de convivialité et d’échange par excellence, mais aussi parfois de contestation, est né au Caire. Ainsi y a-t-il une histoire sociale, intellectuelle et artistique des cafés d’Orient comme de ceux d’Europe. D’Alexandrie à Tunis, d’Istanbul à Venise, extraits de films, images d’archives et paroles d’artistes relatent leur épopée.
Jeudi 13 à 14h – Espace Quinière / Samedi 15 à 21h15 – Auditorium du Conservatoire / Mardi 18 à 20h – Auditorium BAG G

MILLE ET UNE DANSES ORIENTALES

Moktar Ladjimi (documentaire, 1999, 57 min)
Les danses orientales ont beau avoir des origines très anciennes, ce qu’on a offert en spectacle sous ce nom aux Occidentaux est une invention de l’« orientalisme ». Moktar Ladjimi confronte les représentations : les odalisques de Hollywood et la comédie musicale égyptienne de l’âge d’or, les shows dénudés offerts aux touristes et le retour réfléchi à la tradition.
Jeudi 13 à 16h* - Espace Quinière / Vendredi 14 à 18h30* – Auditorium du Conservatoire / Dimanche 16 à 18h45 Auditorium BAG G

*Présentation : ALAIN CAROU, BnF, département de l’audiovisuel

LE MARIAGE DES MOUSSONS

Mira Nair (fiction, France/Etats-Unis, Italie, Allemagne, Inde, 2001, 114 min, OCEAN FILMS, Lion d’Or Venise 200)
Derrière la façade clinquante d’un mariage dans la grande bourgeoisie de Delhi, mis en scène par un « wedding planner » survolté, les uns se retrouvent, les autres se déchirent…et des secrets de famille explosent. Une comédie sociale menée tambour battant, à la fois joyeuse et colorée.
Dimanche 16 à 21h15 / Lundi 17 à 16h / Mardi 18 à 14h – Cinéma Les Lobis

LE SOLEIL

Sokourov (Japon, 2006, 105 min, N&B, Films sans frontières)

1945 : l’arme atomique a explosé, le Japon est envahi. L’empereur Hiro-Hito est confronté à deux décisions historiques : la reddition sans condition de son pays face aux Alliés et la renonciation à son ascendance divine…Une page d’histoire captivante, le crépuscule d’un dieu, dans une mise en scène d’une grande force expressive. Sokourov explore ainsi les ressorts du pouvoir personnel, après deux films qu’il avait consacrés à Lénine (Taurus) et Hitler (Moloch).
Mercredi 12 à 14h / Jeudi 13 à 16h / Dimanche 16 à 20h15 – Cinéma Les Lobis

WOMEN WITHOUT MEN

Shirin Neshat (fiction, Iran, 2009, 95 min, VOSTF, KMBO, Lion d’argent, Venise 2009)
Téhéran, 1953, sur fond de coup d’Etat contre Mossadegh par le Shah. Quatre femmes de classes sociales différentes (une militante refusant le mariage forcé, une prostituée, une femme amoureuse d’un fondamentaliste, une grande bourgeoise ancienne chanteuse adulée) se trouvent réunies pour plusieurs jours. Confrontées à leurs tourments personnels et leur liberté entravée, elles vont voir leurs destins basculer…Inspiré de la nouvelle de sa compatriote Sharnush Parsipur, le film a été interdit en Iran. « Je veux montrer que les femmes certes vivent des situations d’oppression, mais elles sont surtout courageuses et veulent prendre leur destin en main. En Iran, le peuple mais surtout les femmes se battent » (Shirin Neshat).

Jeudi 13 à 16h / Dimanche 16 à 9h30 / Lundi 17 à 11h30 – Cinéma Les Lobis

LA RIVIERE TUMEN

Zhang Lu (fiction, Chine, 2009, 89 min, Arizona films)
La Rivière Tumen est une frontière naturelle entre La Corée du Nord et la Chine. L’hiver, des clandestins passent cette frontière en son étendue gelée, et rencontrent l’hostilité des villageois…
Un garçon de 12 ans qui vit avec sa sœur muette se lie d’amitié avec un jeune réfugié, grâce au football …Mais ce lien ténu résistera-t-il à la force des préjugés ? Ce film au rythme elliptique, d’une grande beauté visuelle et d’une poignante intensité, fait entrer en résonance tensions géopolitiques et drames quotidiens des individus, et met en scène la confrontation entre l’univers enfantin et le monde répressif des adultes.

Dimanche 16 à 15h45, Lundi 17 à 18h, Mardi 18 à 21h – Cinéma Les Lobis

LIBRES COURTS : FEMMES D’ORIENT : CINQ CHRONIQUES URBAINES

Un programme de 5 courts métrages mettant en scène cinq destins de femmes au cœur de villes d’Orient aussi diverses que Téhéran, Singapour, Istanbul ou des villes du Japon…


BEFORE I SAY GOOD BYE

Mahmoud Ghaffari (fiction, Iran, 2010, 30 min) Une femme désire mettre fin à son mariage…et se met en quête d’une solution. MAO MAO /Philippe Derise (documentaire, Chine, Singapour, 2010, 7 min). Une petite fille accompagne toute une journée sur une passerelle au cœur des voies de circulation sa mère qui prend en photo les touristes…BREAKFAST /Jing Wang (fiction, Singapour, Chine, 2010, 31 min) Un jeune couple se retrouve dans un parc paysager urbain et erre jusqu’à se perdre dans le labyrinthe de leurs sentiments…FROG IN THE WELL /ken Ochiai (fiction, Japon, 2010, 15 min) Fils en compagnie de sa mère, un jeune homme traverse le Japon et ses paysages, dans un parcours inattendu…MI HATICE /Denis Durul Metin (fiction, Turquie, 2010, 20 min)
Comme tous les jours, Hatice attend son mari à la gare d’Istanbul, puis le suit dans le train…Un jour une voix intérieure vient en elle briser cette routine…

Samedi 15 à 14h / Dimanche 16 à 11h30 – Cinéma Les Lobis

Présentation : MARIE-LAURE BOUKREDINE de Centre Images et DIANE VANHOUTTE de l’association CINE’FIL


MAFROUZA –LA MAIN DU PAPILLON

Emmanuelle Demoris (documentaire, 2011, 142 min, VOSTF, Shellac /ACID)
Emmanuelle Demoris a filmé pendant deux ans et demi Mafrouza, un quartier pauvre d’Alexandrie, avant sa destruction. Une rencontre extraordinaire avec des personnages épris de liberté et de goût du bonheur malgré les aléas de leur condition, restituée par cinq films. Le 4ème, qui est ici présenté, nous fait partager l’intimité d’une naissance et les fiançailles d’une jeune fille…
Vendredi 14 à 18h – Cinéma Les Lobis