PRIX JEAN-MICHEL GAILLARD

Destiné à honorer la mémoire de l’historien Jean-Michel Gaillard, ce prix, organisé par l’Institut de Relations Internationales et Stratégiques (IRIS), récompense un ouvrage portant sur l’histoire contemporaine ou sur les relations internationales.

Le prix Jean-Michel Gaillard 2012 a été attribué au livre d’Andreï Gratchev « Gorbatchev, le pari perdu ? » , éditions Armand Colin, 2011, 192 p.

Les autres livres nominés sont « Histoire de Gaza » de Jean-Pierre Filiu (Fayard), « De l’impossibilité de devenir français », d’Esther Benbassa (Les liens qui libèrent), « Destruction massive, géopolitique de la faim », de Jean Ziegler (Seuil).

Le prix Jean-Michel Gaillard sera remis le 20 octobre à l’occasion des Rendez-vous de l’Histoire de Blois, en prélude au débat organisé par l’IRIS :

***

LA FRANCE FACE À UN MONDE EN RECOMPOSITION

Samedi 20 octobre - De 14h15 à 16h – Hémicycle de la Halle aux Grains

Carte blanche à l’Institut des Relations Internationales et Stratégiques (IRIS).

INTERVENANTS : Pascal BONIFACE, directeur de l’IRIS, Alain JUPPÉ, ancien Premier ministre, Hubert VÉDRINE, ancien ministre des Affaires étrangères.
Quelles sont les marges de manœuvre de la France face aux mutations stratégiques de l’ordre mondial ? Au moment où les Occidentaux perdent le monopole de la puissance détenu depuis cinq siècles, la France peut-elle encore avoir une politique étrangère spécifique ?

***

Précédents lauréats :

2011 : Antoine Prost et Jay Winter
"René Cassin", Fayard

2010 : Serge Michailof et Alexis Bonnel
«  Notre maison brûle au Sud : que peut faire l’aide au développement ? »
Fayard/Commentaire

2009 : Tzvetan Todorov
« La peur des barbares », Robert Laffont.

2008 : Pap Ndiaye
« La condition noire. Essai sur une minorité française »
Calmann Levy.

2007 : Margaret Mac Millan
«  Les artisans de la paix », JC Lattès.

2006 : Vincent Duclert
« Alfred Dreyfus, l’honneur d’un patriote », Fayard.