Photographier la guerre

Photo : Un obus russe qui n’a pas explosé, centre ville de Grozny, deuxième guerre de Tchétchénie, février 2000 © Eric Bouvet

Du 6 octobre au 16 novembre

Place Jean Jaurès, devant la Halle aux Grains et la Bibliothèque Abbé Grégoire

Cette exposition en plein air, installée au cœur du festival et conçue par Sophie Bernard, rédactrice en chef d’Images magazine, en partenariat avec Canon France, se propose de retracer, en une trentaine d’images, un parcours dans le photojournalisme de guerre depuis Robert Capa et la Guerre d’Espagne. elle entend présenter l’évolution du genre, dans la prise de vue mais aussi dans les sujets photographiés, tant les actes de guerre que les à-côtés.

Leader mondial de la photo, Canon démontre en permanence, à travers ses produits, sa capacité d’innovation au service des photographes et de l’image.
 
Pour Canon, être leader de la photo, c’est aussi contribuer activement à la promotion de la création photographique à travers une écoute attentive et un dialogue soutenu avec les professionnels de l’image, et un soutien constant à la présentation des meilleurs travaux photographiques au plus grand nombre.

C’est cette implication que l’on retrouve dans les partenariats que Canon entretient avec une grande variété de festivals et de rendez-vous, avec l’objectif de rassembler un public le plus large possible autour de la découverte du travail des auteurs photographes, entretenant et stimulant ainsi la passion de l’image.

Parmi ceux-là, ’’les Rendez-vous de l’Histoire 2013’’ de Blois sont pour Canon l’occasion de rappeler son très fort engagement en faveur des photoreporters et du photojournalisme.
 
A titre d’exemple, rappelons que Canon soutient le festival international du photojournalisme ’’Visa pour l’Image’’ depuis 24 ans et est aussi le partenaire du ’’World Press Photo’’ depuis plus de 20 ans.
 
L’implication de Canon dans la réalisation de l’exposition photo ’’Photographier la guerre’’ traduit la volonté de rendre hommage au talent et au courage de celles et ceux dont le métier est d’informer, et de souligner ainsi le pouvoir de l’image.
 
Il illustre aussi la fierté de Canon d’accompagner une manifestation qui a choisi d’exposer gratuitement le travail des meilleurs photojournalistes à l’attention du grand public.

Un obus russe qui n'a pas explosé, centre ville de Grozny, deuxième guerre de Tchétchénie, février 2000 © Eric Bouvet