Penser et représenter l’Europe.

Débat proposé par les éditions Ellipses avec Simon EDELBLUTTE, Sylvie GUILLAUME, Arnaud MIAS, Thomas SNEGAROFF, Cédric TELLENNE.

Samedi 11 octobre-De 12h à 13h30 - Amphi 2 de l’antenne universitaire

Débat proposé par les éditions Ellipses à l’occasion de la publication des ouvrages Penser et construire l’Europe (dir. Sylvie Guillaume), L’Europe. Histoire et défis (Thomas Snégaroff), Konrad Adenauer (Sylvie Guillaume)

L’Europe est l’objet de conceptions et de représentations qui varient considérablement en fonction des acteurs.

Les interminables débats sur les limites de l’UE au sein de l’Europe traduisent la pluralité des points de vue qui mêlent critères géographiques, culturels, économiques ou encore géopolitiques.

La perception de l’Europe par les acteurs extra-européens est également très intéressante à étudier. Ces différentes perceptions et donc représentations disent beaucoup sur l’image de l’Europe dans le monde, ses faiblesses, ses fractures.

A l’échelle nationale, voire de plus en plus régionale, privilégiée par les acteurs européens, les acteurs extra-européens privilégient d’autres échelles. Vue de Pékin, l’Europe est un vaste "pays" dans lequel les Etats ne sont plus que des provinces. De Washington, l’instrumentalisation des divisions européennes ("Vieille Europe", OTAN, bouclirs anti-missiles...) dessine une Europe fragmentée qui sert les intérêts américains. De Moscou, les enjeux gaziers dressent une carte de l’Europe largement guidée par la dialectique dépendance/indépendance énergétique. D’Afrique, l’Europe est pensée selon des cadres hérités de la colonisation (réseaux migratoires)...

Enfin, des acteurs non-étatiques tendent également à proposer leurs propres conceptions et représentations de l’Europe.

L’intérêt de toutes ces représentations serait de montrer qu’il n’existe pas d’Europe en tant que telle. Elle dépend éminemment des acteurs et de leurs enjeux.

Constituée d’historiens et de géographes, cette table ronde s’intègre dans le cadre de la question des concours de recrutement des professeurs d’histoire-géographie, de la pratique des enseignants de collège, lycée et classes préparatoires (voie économique et commerciale notamment).

Intervenants : SIMON EDELBLUTTE, maître de conférences en géographie à l’université de Nancy II, SYLVIE GUILLAUME, professeur d’histoire contemporaine à l’université de Bordeaux III et membre de l’IUF, ARNAUD MIAS, maître de conférences en sociologie à l’université de Rouen, THOMAS SNEGAROFF, professeur agrégé d’histoire, et CEDRIC TELLENNE, agrégé d’histoire.

télécharger cette conférence