Parcours Primaire

Depuis trois ans, les Rendez-vous de l’histoire, avec le concours de la Direction des services départementaux de l’Education nationale proposent une formation à destination des personnels d’encadrement du cycle primaire et des professeurs des écoles.

Vendredi 11 octobre de 15h45 à 17h, Salle 25, ESPE Centre Val de Loire

Décrire la guerre.

A quoi servent les descriptions de la guerre aujourd’hui ? Quels sens revêt la description de la guerre au cycle des approfondissements ? A travers l’enseignement des programmes d’histoire, de géographie, d’histoire des arts et d’instruction civique, les élèves apprennent qu’ils sont le fruit des héritages des générations antérieures : de leurs réalisations mais aussi de leurs tueries. Dès lors, comment enseigner et recevoir les pires héritages en partage ? A quoi sert l’instruction des passés guerriers ?

Décrire la guerre implique une réflexion sur les pratiques descriptives confrontées à des traces de violences et de souffrances. L’exercice pédagogique s’avère donc complexe. Objets (armes, uniformes, …), représentations (peintures, gravures, sculptures, …), monuments, témoignages écrits et oraux, pour les conflits récents, sont des sources historiques et aussi des documents pédagogiques éclairés par un enseignement de connaissances historiques. A l’école, leurs descriptions sont fréquemment mêlées de documents et de récits de fiction. Utiles aux enseignants, ces fictions n’évitent pourtant pas la confrontation de jeunes élèves aux souffrances de toutes les guerres.

Comment la description, dans sa définition, comme dans ses pratiques et ses effets postulés à l’école, sert-elle l’enseignement des passés traumatiques ? Cet atelier vise à enrichir les réflexions didactiques à propos de la description de la guerre. Les parcours descriptifs gèrent la mise en texte (à l’écrit) et en mots (à l’oral). Ils permettent de préciser les limites des champs d’interprétation du passé et de construire un lien raisonné et distancié avec les horreurs des guerres.

ATELIER avec Anne DE NADAI, PRAG histoire-géographie, Espé Centre Val de Loire


Samedi 12 octobre de 9h à 12h30, Amphi Denis Papin, ENIVL

De 9h15 à 10h

Préparer une commémoration avec des élèves en primaire.

La demande commémorative est une question civique qui concerne aussi les enseignants du premier degré, leurs élèves et, plus amplement, les familles de ces derniers. Mais commémorer ne va pas de soi et demande à être interrogé : est-ce « naturel » que l’école commémore ? Quelle en est la réception et l’efficacité ? Quels sont les rapports entre l’école et les commémorations ?

Il s’agit ici de retracer l’histoire commémorative dans l’enseignement à l’école élémentaire. Et, à l’école, on travaille d’abord en histoire avant de commémorer. Les pratiques commémoratives impliquent donc d’apprendre à appréhender l’épaisseur du temps historique, à penser un temps long et aussi à mettre en place des jalons pour amener les élèves à une certaine distance critique.

De plus, les commémorations sont des objets d’enseignement et elles touchent des périodes historiques variées. Elles peuvent donc revêtir des formes pédagogiques diverses qu’il s’agit de mettre en relief.
Préparer une commémoration avec des élèves de l’école élémentaire est donc un vrai travail en histoire et en éducation civique. Si nous héritons des mémoires des guerres, nous partageons cette histoire et les élèves apprennent ce qu’est l’histoire vivante (Nicolas Offenstadt).

ATELIER avec Laurent DELAUME, IEN du département du Cher et Anne DE NADAI, PRAG histoire-géographie, ESPE Centre Val de Loire

De 10h à 10h45

Grande Guerre et littérature de jeunesse

Cet atelier se propose d’apporter une réflexion sur la littérature de jeunesse comme médiatrice dans l’apprentissage de la Première Guerre mondiale à l’école primaire et en particulier en cycle 3

ATELIER avec Philippe BARBEAU, auteur, et Alexandre LAFON, conseiller pour les actions éducatives à la Mission du Centenaire de la Première Guerre mondiale


De 10h45 à 11h30

La Grande Guerre pour les élèves de Primaire : une Histoire, des histoires.

À la veille du Centenaire de la Première Guerre mondiale, il peut sembler difficile de renouveler l’approche de cette période auprès des élèves de Primaire. Depuis son ouverture en 2011, le Musée de la Grande Guerre de Meaux a développé des visites et des ateliers qui permettent d’aborder la thématique de manière originale : le rôle des animaux, les couleurs de la guerre ou encore la vie quotidienne il y a 100 ans.

COMMUNICATION par Florence CAILLET-BARANIAK, responsable des publics au Musée de la Grande Guerre de Meaux


De 11h30 à 12h15

Jean Moulin : un dossier « Pour Mémoire »

PRESENTATION D’OUVRAGE par Julien TOUREILLE, professeur de lettres-histoire et docteur en histoire contemporaine et Christine LEVISSE – TOUZE, directrice du Musée Jean Moulin à Paris, à l’occasion de la publication début octobre 2013 d’un dossier numérique gratuit « Jean Moulin, un héros de l’ombre » dans la collection « Pour mémoire » (SCÉRÉN [CNDP-CRDP])