POUVOIRS, VIOLENCES, GUERRES EN ORIENT

L’IMPERATRICE YANG KWEI FEI

Kenji Mizogushi (fiction, Japon, 1955, 116 min, Lion d’or à la Mostra de Venise 1956, Films sans frontières)
Au VIIIe siècle en Chine, tout à l’amour qu’il porte à sa nouvelle épouse, la belle Yang Kwei fei, ancienne fille de cuisine, le pacifique Empereur Huan-Tsung voit peu à peu son pouvoir confisqué par le clan familial de l’impératrice. Ayant suscité la haine du peuple, une révolte va être fomentée contre les Yang...faisant basculer le destin du couple impérial…Mizogushi est ici au sommet de son art, notamment dans la magie de la couleur qu’il utilise pour la première fois. C’est aussi un hymne à l’amour absolu, par-delà les dures réalités du pouvoir.
Jeudi 13 à 9h30 / Vendredi 14 à 16h – Cinéma Les Lobis

Présentation : AGNES THORENS, directrice de la Cinémathèque de Tours (www.cinemathequedetours.fr)

LA MORT EN FRAUDE

Marcel Camus (fiction, France, 1957, 105 min, d’après le roman de Jean Hougron, dialogue de Michel Audiard, René Château AFF du CNC) avec Daniel Gélin, Anne Méchard

Un Français, joué par Daniel Gélin, arrivé à Saïgon, sans les devises qu’il avait accepté de convoyer pour le compte de louches trafiquants, doit fuir dans un village vietnamien, accompagné d’Anh