PARCOURS ENSEIGNER L’HISTOIRE : DEBATS, EXPERIENCES, OUVRAGES ET NOUVEAUX OUTILS

Dans ce parcours, une série de propositions hors thème, abordant diverses facettes de l’enseignement de l’histoire, réfléchissant aux nouvelles méthodes et aux nouveaux outils, avec le concours de nombreux partenaires.
Les événements dont le titre est en couleur peuvent faire l’objet d’une réservation grâce au bulletin histoire des arts à télécharger ici

Jeudi 13 octobre

COMMUNICATION : UN MANUEL INTERACTIF NOUVELLE GENERATION : LE LIB’ DES EDITIONS BELIN

De 17 à 18 h - Salle Lavoisier, Conseil Général.

Par SEBASTIEN LEPLAIDEUR, directeur du développement numérique et responsable éditorial sciences humaines des Editions Belin.

Vendredi 14 Octobre

ATELIER : DOCUMENTS D’ARCHIVES ET PRATIQUES ARTISTIQUES : LES CALLIGRAPHIES D’ORIENT ET D’OCCIDENT

De 9h30 à 10h45 salle 25, IUFM

Retour d’expérience d’un partenariat entre l’Institut du monde arabe et les Archives nationales consistant en une demi-journée passée par des groupes scolaires au sein de chaque institution sur le thème de l’enluminure d’Orient et d’Occident.

Intervenants : MARIE DE BONNAFOS, animatrice conférencière du service éducatif des Archives nationales et FLORENCE LANGEVIN, chargée d’action culturelle à l’Institut du monde arabe

ATELIER : L’ACTION EDUCATIVE DANS UN SERVICE D’ARCHIVES : L’EXEMPLE DES ARCHIVES NATIONALES

De 11h15 à 12h30 salle 25, IUFM

À l’occasion de la sortie de l’ouvrage Par chemins de traverse : le service éducatif des Archives nationales, les auteurs se proposent de faire le point sur les dernières innovations des Archives nationales en matière de pédagogie.

intervenants : CHRISTOPHE BARRET, professeur agrégé, chargé de mission au sein du département de l’action culturelle et éducative des Archives nationales, Paris, ANNICK PEGEON, professeur agrégé, chargée de mission au sein du département de l’action culturelle et éducative des Archives nationales, Paris, VERONIQUE CASTAGNET, professeur agrégé, auteurs de Le service éducatif des Archives nationales : par chemins de traverse (à paraître, Presses universitaires du Septentrion).

ATELIER TICE : PRESENTATION D’OUVRAGE : « LE MONDE GREC DANS L’ANTIQUITE » – COLLECTION TRAIT D’UNION (SCEREN CNDP – CRDP)

De 11h30 à 13h – salle info 2, Lycée Dessaignes

Les changements de programmes en 6ème et 2nde obligent les enseignants à renouveler les approches pédagogiques pour aborder l’étude de la Grèce antique. Ce nouveau volume de la collection Trait d’union permet de faire un point précis et actuel sur l’état de la recherche du monde grec archaïque, classique et hellénistique et d’en proposer des transpositions didactiques originales, s’appuyant sur des documents variés et originaux, utilisables aisément dans leur version numérique.

Intervenants : PIERRICK HERVE (directeur de collection), SOPHIE GAUDELETTE (professeur d’histoire-géographie, formatrice), Ludovic Boyer (professeur d’histoire-géographie), MARIE-CHRISTINE BONNEAU-DARMAGNAC (professeur d’histoire-géographie, chargée de mission histoire et éducation civique au CNDP), MARIE-CHRISTINE BONNEAU-DARMAGNAC , professeure d’histoire-géographie, chargée de mission histoire et éducation civique au CNDP

DEBAT : POUR UN AGGIORNAMENTO DE L’ENSEIGNEMENT DE L’HISTOIRE-GEOGRAPHIE

De 11h30 à 13h – Amphi vert – Campus de la CCI

Nous travaillons une matière première naturellement complexe, évolutive, et surtout (sur)chargée d’enjeux politiques dont le premier, non des moindres, serait d’accompagner l’édification d’une citoyenneté critique. Notre matière recèlerait cette vertu thérapeutique d’apprentissage des normes d’un « vivre ensemble ». On postule ainsi le transfert de compétences de la micro-société constituée par l’école à la macro-société des lendemains d’adultes. Est-ce si évident ? Devant ce postulat, notre position est bien inconfortable à tenir. Elle l’est d’autant plus que, comme les autres disciplines, la nôtre se voit soumise à des injonctions de plus en plus lourdes dans le cadre de réductions horaires, voire de suppression pure et simple de l’enseignement obligatoire de l’histoire-géographie dans la Terminale scientifique.
Contre les évidences, ni l’école, ni l’université ne sont de simples lieux de transmission, et l’enseignement n’est pas une activité de transfert mécanique de savoirs aboutis. Construits par la recherche, les savoirs n’en sont pas moins façonnés par les étapes successives de leur intégration dans les programmes scolaires. Et ils sont encore transformés à mesure que les enseignants – et les élèves ou les étudiants – se les approprient et les traduisent dans leurs cours. Sur la complexité de cet itinéraire des savoirs que nous constatons tous les jours en pratique, nous sommes peut-être trop silencieux.
Ainsi, supprimer la formation alternée des enseignants revient à considérer qu’avec un peu de bonne volonté, n’importe qui peut enseigner n’importe quoi. Cette valse de remplacements improvisés tantôt par des étudiants, des sortants de concours, contractuels, retraités, etc. est l’un des coups les plus rudes portés à notre légitimité et notre crédibilité. S’il y a bel et bien une urgence, c’est celle de (re)construire et clarifier le champ de nos compétences. L’enjeu n’est pas de compenser une blessure narcissique, il est surtout de participer à redéfinir les contours d’une école républicaine aujourd’hui malmenée par le démantèlement du service public.
Ce collectif s’efforce de mutualiser témoignages, analyses de pratiques et réflexions sur les modalités de coopération entre le monde de la recherche et celui des enseignements primaire et secondaire. Ce faisant, conscience historique élémentaire oblige, nous serons particulièrement attentifs à nous inscrire dans la continuité de tous les combats, débats, expériences et expérimentations menés, au moins depuis un siècle, pour ajuster l’enseignement de l’histoire-géographie à l’évolution des sociétés.
Nous espérons que ce travail servira à mieux mettre à jour notre vision de l’École et sa portée émancipatrice. Ces mises en délibération collective et publique des questions scolaires sont cruciales pour la vitalité démocratique, elles sont une façon de remettre la main sur nos outils de travail, de leur invention et construction à leurs usages.

Intervenants : LAURENCE DE COOCK, professeure d’histoire et géographie au lycée Joliot-Curie de Nanterre, SOPHIE GAUJAL, professeure au lycée Jacques Prévert de Boulogne

ATELIER PRESENTATION D’OUVRAGE : PRESENTATION D’UN LIVRET PEDAGOGIQUE : SENSIBILISATION AUX PAYSAGES DU VAL DE LOIRE INSCRITS AU PATRIMOINE MONDIAL DE L’UNESCO

De 11h30 à 12h30 – Salle 22, IUFM

L’inscription du Val de Loire sur la Liste du patrimoine mondial est une reconnaissance internationale. Elle implique un engagement de tous que la Mission Val de Loire s’efforce de fédérer.
En partenariat avec l’Education nationale la mission Val de Loire a permis la rédaction de fiches pédagogiques qui convient les équipes éducatives à s’emparer des programmes pour emmener les lycéens sur les chemins de la culture et de la citoyenneté.

Intervenants : REMY DELEPLANQUE, chargé de mission Education et Culture Mission Val de Loire, PHILIPPE MASSONET et SYLVIE GOUSSEAU enseignants.

PRESENTATION D’OUVRAGE : ENSEIGNER LE PROGRAMME D’HISTOIRE 5EME

De 15h15 à 16h15 – Salle 22 – IUFM

Le livre et son CD-Rom accompagnent la mise en œuvre du nouveau programme d’Histoire de la classe de 5ème. S’appuyant sur des problématiques renouvelées et sur un riche corpus documentaire, l’ouvrage offre des pistes pédagogiques variées, notamment pour s’approprier la démarche inductive au collège. Ce travail collectif s’appuie sur le socle commun de connaissances et de compétences. De nombreux parcours en histoire des arts sont proposés.

Intervenants : PASCALE GOUTAGNY, directrice de collection, IA-IPR histoire-géographie académie de Rouen et ANTHONY LOZAC’H, professeur d’histoire géographie, formateur

PRESENTATION D’OUVRAGE : LES MANUELS NUMERIQUES AU SERVICE DE LA PEDAGOGIE EN HISTOIRE ET GEOGRAPHIE

De 15h30 à 16h30, Salle 010, Antenne universitaire

Par l’équipe éditoriale des Editions Nathan

ATELIER : MONUMERIQUE-ARCHIMERIQUE UN PROGRAMME D’EDUCATION AU PATRIMOINE PAR LE NUMERIQUE/ L’EXEMPLE DES ARCHIVES MUNICIPALES DE BORDEAUX (L, LP, CL, CA)

De 16h30 à 17h30 – Salle 25, IUFM

Grâce aux parcours monumérique-archimérique, les élèves découvrent institutions et documents patrimoniaux et réalisent, à partir d’un corpus de documents numérisés, une production numérique restituant leur travail pour une mise en ligne sur Internet.

intervenants : JEAN-CYRIL LOPEZ, Responsable des actions de valorisation et de médiation aux Archives municipales de Bordeaux, MYRTHIS FLAMBEAUX, Assistante « Education artistique et culturelle »

ATELIER : MUSEES ET MEDIATION : UNE PETITE FABRIQUE D’HISTOIRE(S)

Proposé par le Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux

De 17h30 à 18h45 – salle 23 – IUFM,

Les musées d’histoire contemporaine, nombreux en France, s’interrogent de plus en plus sur ce qu’ils peuvent transmettre aux nouvelles générations et de quelle manière ils doivent le faire, en tenant compte parfois des témoins d’une histoire douloureuse. La Première Guerre mondiale, malgré une mémoire vivante disparue, est toujours l’objet de débats entre les historiens. Pour un nouveau musée, comment expliquer cette tragique histoire et interroger les Hommes de cette époque en dépassant ces controverses et en proposant une ouverture contemporaine ? La collection du musée (50 000 objets et documents) sera au cœur de ce discours : la médiation culturelle devra permettre la construction d’un dialogue avec les publics, à partir des objets, des imprimés, des estampes, des correspondances… qui constituent un patrimoine matériel et immatériel à transmettre aux plus jeunes. Cette médiation sera plurielle, multidimensionnelle, transversale et transdisciplinaire. Elle fera, comme son étymologie l’indique, le lien entre les objets d’hier et les publics d’aujourd’hui pour que la visite au Musée soit une « expérience d’histoire » qui, à l’instar d’une expérience scientifique, répondra à certaines questions et en appellera d’autres, offrant aux visiteurs une expérience à vivre.

intervenants : DAVID MITZINMACKER, professeur d’histoire-géographie au Lycée Coubertin de Meaux et enseignant- relais du Musée de la Grande Guerre, JEAN-CHRISTOPHE PONOT, maître-formateur IA 77, FLORENCE CAILLET, responsable du Service des Publics du Musée de la Grande guerre

ATELIER PRESENTATION D’OUVRAGE : LE LOIR ET CHER PENDANT LA 2NDE GUERRE MONDIALE

De 18h à 19h – Salle 10, Antenne universitaire

Par CEDRIC DELAUNAY, professeur au lycée Descartes de Tours, et ANNE- CECILE TIZON-GERME, directrice des Archives départementales de Loir-et-Cher

Samedi 15 octobre

ENSEIGNER AVEC UN SYSTEME D’INFORMATION GEOGRAPHIQUE.

De 9h30 à 11h – salle info 2, Lycée Dessaignes

Proposé par la Cellule d’action culturelle de l’IA 41
A partir d’un exemple : l’expansion urbaine des quartiers nord de Blois, cet atelier vise à donner des clés pour utiliser Quantum GIS, appelé plus simplement QGis, système d’information géographique (SIG) libre

Intervenants : CHRISTOPHE LEFERT, administrateur de la plate-forme d’informations territoriales PILOTE41, CLAIRE PONTILLON ET JEAN-MARC VALLEE, enseignants.

ATELIER : LES OUTILS PEDAGOGIQUES DU MINISTERE DE LA DEFENSE ET DES ANCIENS COMBATTANTS EN LIEN AVEC LES NOUVEAUX PROGRAMMES DU SECONDAIRE

De 10h à 11h, Salle 008, Antenne universitaire

Par le Bureau des actions pédagogiques de la DMPA

ATELIER TICE : PROFESSEURS ET SCOLAIRES : COMMENT ENSEIGNER AVEC L’ECPAD ?

De 11h30 à 13h –salle info 1 Lycée Dessaignes

Par MAGDALENA MAZARAKI, responsable des activités culturelles et pédagogiques de l’ECPAD

Dépositaire du patrimoine en images du ministère de la défense depuis 1915, l’Établissement de communication et de production audiovisuelle de la défense développe aujourd’hui une offre pédagogique à destination des enseignants et des élèves du primaire et du secondaire, en adéquation avec les programmes. Cette conférence sera l’occasion de présenter la palette d’activités possibles avec l’ECPAD : visites découvertes, ateliers d’analyse d’images, projets audiovisuels sur mesure.

ATELIER TICE : REALISER DES FRISES CHRONOLOGIQUES ET DES CARTES HISTORIQUES AVEC DES OUTILS NUMERIQUES

De 14h30 à 16h – Salle info 1, Lycée Dessaignes

Intervenants : ANTHONY LOZAC’H, JEROME STAUB, CYRIL DELABRUYERE, EMMANUEL MAUGARD, professeurs d’histoire et géographie, membres de l’association des Clionautes

COMMUN ICATION : LES USAGES DU NUMERIQUE DANS L’EDUCATION : UNE PERSPECTIVE 2015

De 15h30 à 16h30 - salle 008, Antenne Universitaire.

Par SEBASTIEN LEPLAIDEUR, directeur du développement numérique et responsable éditorial sciences humaines des Editions Belin

DEBAT : PEUT-ON RACONTER UNE HISTOIRE DE FRANCE ?

De 16h à 17h30 Amphi rouge, Campus de la CCI

À l’occasion de la publication d’Histoire de France de Dominique Borne par la Documentation Française.

Intervenants : DOMINIQUE BORNE, historien, doyen honoraire de l’Inspection générale de l’Education nationale, VINCENT DUCLERT, professeur d’histoire à l’EHESS, auteur de l’Avenir de l’histoire en 2010 et co-auteur de Quel musée d’histoire pour la France ?, YVES PONCELET, inspecteur général groupe histoire et géographie.

PRESENTATION DES OUVRAGES : 8 MAI 1945 ET 11 NOVEMBRE 1918
(Jeune public, 8-12 ans)

De 17h à 18h – Salle 006, Antenne Universitaire

Par le Bureau des actions pédagogiques de la DMPA et l’association Civisme et Démocratie

DEBAT : MUSEES, HISTOIRE, MEMOIRES. REFLEXIONS SUR LES MISES EN MUSEES

De 17h30 à 19h – Salle Capitulaire, Conseil général

Proposé par Le Cartable de Clio, revue suisse sur les didactiques de l’histoire, autour du numéro 11 (2011) et de son dossier « Musées, mémoires, histoire » (www.didactique-histoire.net)

Intervenants : CHARLES HEIMBERG, Université de Genève, Le Cartable de Clio : « Musées, histoire, mémoires, avec des élèves », JULIEN MARY, Université de Montpellier 3, « Visiter des musées d’histoire des conflits contemporains. Premiers éléments pour une muséo-histoire », MARI CARMEN RODRIGUEZ, Université de Genève, Le Cartable de Clio, « Tourismes mémoriels et espaces muséifiés : YANNIS THANASSEKOS, Université libre de Bruxelles, ancien directeur de la Fondation Auschwitz : « Pluralité de mémoires, pluralité de musées »

ATELIER : JEAN MOULIN

De 16h45 à 17h45 – Amphi vert, Campus de la CCI

PAR DOMINIQUE DUBOIS, professeur agrégé de collège à Lucé

DEBAT : RESISTER DANS LES CAMPS.

De 18h à 19h30 – Amphi rouge, Campus de la CCI

En écho au thème 2011-2012 du Concours national de la Résistance et de la Déportation. Proposée par l’Inspection générale d’histoire –géographie et l’Association des Professeurs d’Histoire et Géographie
Par des historiens et des témoins, la présentation du thème est particulièrement destinée à tous ceux qui sont impliqués dans l’animation du concours, ou intéressés par la réflexion autour d’un questionnement à la fois méconnu et original.

Intervenants : CLAIRE ANDRIEU professeure des universités en histoire contemporaine à l’Institut d’études politiques de Paris, CHARLES BARON déporté à Auschwitz, FLOREAL BARRIER , déporté à Buchenwald, ALETH BRIAT , membre de l’APHG, MARIE-JOSE CHOMBART DE LAUWE , déportée à Ravensbrück et présidente de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation, JOËLLE DUSSEAU, Inspectrice Générale de l’Education nationale groupe histoire-géographie, présidente du jury du concours