Observatoire de la biographie historique

Observatoire de la biographie historique

Sous le parrainage des Éditions Fayard

Débat : Historiens, pourquoi tant d’ego ?

Samedi 10 octobre, de 9h30 à 11h - Château royal de Blois


MODERATEURS : LAURENT THEIS, président honoraire de la société d’histoire du protestantisme français, et EMMANUEL DE WARESQUIEL, ingénieur d’étude à l’EPHE


INTERVENANTS : JEAN-JACQUES BECKER, historien, auteur de Même si la cause était mauvaise. Mémoires, 1936-1968 [Larousse, 2009], MONA OZOUF, historienne, auteur de Composition française. Retour sur une enfance bretonne [Gallimard, 2009], MICHEL WINOCK, historien, auteur de Jeanne et les siens, [Le Seuil, 2003]



Quatre historiens très différents sont invités à parler de leurs livres récents, publiés en forme de souvenirs, de mémoires, d’immersion soudaine dans la mémoire familiale. Ego-histoire ou prétexte à réfléchir une nouvelle fois en historien, dans un au-delà de leur propre histoire ?



Dans Composition française (Gallimard, 2009), Mona Ozouf livre une émouvante méditation sur elle même, son enfance, sa famille bretonne, l’école, l’église, quelque part entre la France abstraite de la raison et de l’unité chère à Benda et la France différenciée des terroirs chère à Thibaudet.

Dans Oppressions et résistances (Puf, 2008), Stéphane Rials consacre un très beau chapitre à son père, patriote, maréchaliste et partisan du régime de Vichy autour de la question des fins comme des rapports de temps et de représentations de ce qu’on pourrait appeler l’aveuglement ordinaire.

Jean Jacques Becker vient de publier ses mémoires (Même si la cause était mauvaise. Mémoires, 1936-1968, Larousse, 2009) dans lequel il nous invite à parcours autobiographique d’une facture plus classique.



Conférence : Winston Churchill, le grand artiste d’une grande histoire

Dimanche 11 octobre, de 11h30 à 12h30 - Château royal de Blois

FRANÇOIS KERSAUDY, professeur à l’université de Paris I-Panthéon Sorbonne, biographe de Winston Churchill
En suivant pas à pas la vie de l’« Homme d’Etat du Siècle », on ne peut qu’enrichir la sienne. Le secret de sa réussite : un quart d’imagination, un quart de volonté, un quart de chance et un quart de whisky.



Conférence : François d’Assise entre histoire et mémoire : une reconsidération

Dimanche 11 octobre, de 14h à 15h - Château royal de Blois

ANDRÉ VAUCHEZ, professeur émérite d’histoire du Moyen-Âge à l’université de Paris X-Nanterre, membre de l’Institut, auteur de François d’Assise. Entre histoire et mémoire [ Fayard, 2009]
François d’Assise fait partie de ces grandes figures que l’historiographie doit "revisiter" à chaque génération , en particulier aujourd’hui où de nouvelles recherches ont profondément modifié l’idée qu’on pouvait avoir de ce personnage que l’on a trop souvent considéré comme une sorte de météorite spirituelle, alors qu’il est un produit de la spiritualité laïque de son temps

Pour en savoir plus, cliquez ici.



Conférence : Réécrire l’histoire d’une reine, Marie de Médicis

Dimanche 11 octobre, de 15h30 à 16h30 - Château royal de Blois

Carte blanche aux Amis du château de Blois

JEAN-FRANÇOIS DUBOST, historien, professeur des Universités, Paris XII, auteur de Marie de Médicis, la reine dévoilée [Payot, 2009]
Comment relire les sources pour éviter les biais qui ont permis la constitution d’une légende noire ? Ce décryptage permet à l’auteur une relecture décapante d’une existence tumultueuse, inscrite dans l’une des périodes les plus passionnantes de l’histoire de France.