Observatoire de la biographie historique

Sous le parrainage des éditions Fayard

DÉBAT

ANONYMES BIOGRAPHIQUES, BIOGRAPHER LES ANONYMES
> Samedi 15 octobre, de 9h30 à 11h - Salle des Conférences, Château royal de Blois
MODÉRATEURS : JOËLLE DUSSEAU, inspectrice générale de l’Education nationale et EMMANUEL DE WARESQUIEL, ingénieur d’études à l’EPHE
INTERVENANTS : ALAIN CORBIN, professeur émérite à l’université de Paris I Panthéon Sorbonne - Institut universitaire de France, auteur des Conférences de Morterolles. A l’écoute d’un monde disparu (Flammarion, 2011), Le monde retrouvé de Louis-François Pinagot (Flammarion, 2008), NICOLAS OFFENSTADT, maître de conférences à l’université de Paris I Panthéon Sorbonne, YVES PONCELET, inspecteur général de l’Éducation nationale, auteur de Pierre L’ermite (1863-1959). Prêtre, journaliste à La Croix et romancier (Cerf).

L’anonymat biographique est généralement synonyme d’oubli, mais de quel oubli et de quelle mémoire parle-t-on ? Celle des replis d’une histoire sans traces ni mémoire, ou celle des vaincus d’une histoire délibérément amnésique. Dans l’un ou l’autre des deux cas, la question se pose de savoir quel traitement : questionnement, recherches, sources, construction, écriture - le biographe peut et doit réserver aux anonymes. La question du temps aussi, et de sa subjectivité, sont au cœur de ce débat : celui du sujet de la biographie, de son époque autant que celui de l’historien qui choisit d’en faire son objet d’étude.

LES CONFÉRENCES

MADAME DE MAINTENON. A L’OMBRE DU ROI-SOLEIL
> Jeudi 13 octobre, de 16h à 17h - Salle des Conférences, Château royal de Blois
ALEXANDRE MARAL, conservateur en chef au Château de Versailles, auteur de Madame de Maintenon. À l’ombre du Roi-Soleil (Editons Belin, 2011).

La destinée de Françoise d’Aubigné est tout à fait exceptionnelle et évoque ces contes de fées où les bergères épousent des rois. Elle constitue sans doute l’exception la plus spectaculaire à la règle des barrières sociales ordinairement énoncée à propos de l’Ancien Régime.

NOSTRADAMUS PROPHÈTE DU MALHEUR OU MÉDECIN DES ÂMES
> Samedi 15 octobre, de 14h à 15h - Salle des Conférences, Château royal de Blois
En partenariat avec les Amis du Château de Blois

DENIS CROUZET, professeur à l’université de Paris IV Sorbonne, auteur de Nostradamus (Editions Payot, 2011).

L’"astrophile" Nostradamus a été, depuis sa mort en 1566, sans cesse lu et relu, interprété et réinterprété au fil des années. Chaque époque a vu des charlatans s’appliquer à deviner le futur immédiat en décryptant ses prophéties énigmatiques. Or l’historien doit adopter une démarche rationaliste et chercher, à l’intérieur même de l’art visionnaire de Nostradamus, ce en quoi il inscrivait son écriture dans les troubles de son temps. Et alors il apparaît que, plus qu’une volonté d’annoncer les temps à venir, il se voulait un médecin des âmes : l’énigme lui permettait de faire comprendre à son lecteur la Toute puissance divine et de le mettre en garde, par le futur à la fois incompréhensible et terrorisant qu’il dépeignait, contre le mal qui était tapi en lui et qui pouvait le porter à la violence.

PIERRE NORA OU L’AVÈNEMENT DE L’INTELLECTUEL DÉMOCRATIQUE
> Samedi 15 octobre, de 17h à 18h - Salle des Conférences, Château royal de Blois
FRANÇOIS DOSSE, historien, professeur des universités à Paris XII, chercheur à l’IHTP, auteur d’Homo Historicus (Editons Perrin, 2011).

De l’enfant juif traqué par la Gestapo jusqu’à l’Académie française, Pierre Nora a connu une extraordinaire trajectoire qui l’a propulsé sur le devant de la scène française et internationale. Universitaire, éditeur, écrivain, son parcours est significatif de l’évolution du paysage intellectuel.

TALLEYRAND : PRINCE DES DIPLOMATES OU DIABLE BOITEUX ?
> Dimanche 16 octobre, de 11h30 à 12h30 - Salle des Conférences, Château royal de Blois
JEAN TULARD, membre de l’Académie des sciences morales et politiques, professeur émérite à la Sorbonne, auteur de Talleyrand ou la douceur de vivre (Editions de la Bibliothèque des Introuvables, 2011).

Talleyrand est le personnage de l’histoire napoléonienne le plus connu après Napoléon. Fut-il un grand diplomate ou un homme corrompu. A l’auteur d’une biographie de Talleyrand à qui l’on demandait si son livre avait eu du succès, cet écrivain répondait « Oh ! Talleyrand s’est toujours bien vendu ! ».