Les Temps forts

Les Temps forts

Soirée d’ouverture

Jeudi 18 octobre - Cinéma Les Lobis

À 18h30 : Panorama du cinéma amateur en Région Centre (1935-1980)

Le regard de l’amateur
Le cinéma amateur a connu un grand essor à partir de 1922 (premier projecteur Pathé baby 9,5mm). Pendant des générations, des opérateurs passionnés ont enregistré souvenirs de famille et témoignages de la vie sociale en 16 mm, en 8mm ou en super 8 notamment. Toute une mémoire précieuse à redécouvrir, mémoire que le Pôle patrimoine de Centre Images collecte, sauvegarde et numérise depuis janvier 2006.

Le programme, établi et présenté par Julie Guillemot, responsable de la diffusion culturelle, est composé d’une quinzaine de films courts, de 1 à 10 minutes chacun. Des sujets variés, la visite de Pétain à Châteauroux en 1942, la bénédiction des cloches à Châteaudun en 1848, une fête foraine à Dreux en 1950, une fête nautique dans l’Indre en1956, une publicité pour la Mutuelle de l’Indre de 1955, une manifestation à Châteauroux en 1966 contre les licenciements, et quelques autres, offrent un voyage dans le passé empreint de pittoresque, d’émotion et de nostalgie.

À 20h30 : Avant-première

La France/ Serge Bozon (fiction, France, 2007, 102 min, Shellac), avec Sylvie Testud, Pascal Greggory, Bruno Négret. Prix Louis Delluc 2007, sélection Quinzaine des réalisateurs Festival de Cannes 2007, soutenu par Centre Images - Région Centre (sortie 21 novembre)

A l’automne 1917, la guerre bat son plein. Une jeune femme, qui vit au rythme des nouvelles du front, reçoit un jour une courte lettre de rupture de son mari. Bouleversée, elle décide d’aller à sa recherche et pour cela se déguise en soldat. Son équipée lui fait rencontrer une petite troupe de soldats égarés. A leurs côtés, elle va découvrir un visage insoupçonné de « la France ». Par des chemins buissonniers aussi incongrus qu’humoristiques, avec des emprunts à la comédie musicale ou au western, Serge Bozon écrit une histoire des hommes dans la guerre, dans leur vérité poignante et absurde, retrouvant ainsi la veine du cinéma pacifiste des années 20. Une fiction dérangeante, illustration d’un travail de création au service de la mémoire.

Projection suivie d’un débat en présence du réalisateur, d’un acteur et de l’historien Nicolas Esdraffo.

En préambule, remise du Prix du documentaire historique 2007

Une deuxième avant-première de La France sera présentée au cinéma Les Carmes d’Orléans,vendredi 19 octobre à 20h30



Soirée parrainée par Les Cahiers du cinéma
Les Cahiers du cinéma, revue de référence des cinéphiles et nouveau partenaire des Rendez-vous de l’histoire, consacreront un article aux rapports entre histoire et cinéma dans leur livraison du mois d’octobre.

Ils proposent à Blois la projection-débat de :

Jeux de rôle à Carpentras / Jean-Louis Comolli (documentaire, France, 1998, 98min, 13 Production / Arte France)

1991-1996 : L’affaire de la profanation du cimetière juif de Carpentras. Explorant les différentes pistes (extrême droite, jeunesse dorée, etc) Jean-Louis Comolli retrace ce combat sur le front de l’opinion publique, où rumeurs et désinformation, relayées par la presse et la télé, ont longtemps égaré la Justice. « Un chef d’oeuvre d’intelligence et d’information qui démonte pièce à pièce le rôle de tous les acteurs de cette farce tragique » (Françoise Giroud)

Vendredi 19 octobre à 21h - Cinéma Les Lobis

Présentation et débat avec Charlotte Garson, critique aux Cahiers du Cinéma



Première projection publique

Caméras dans le prétoire
Un film documentaire écrit par Christian Delage, Antoine Germa, Rafael Lewandowski, Thomas Wieder, réalisé par Rafael Lewandowski avec le soutien de l’Institut des hautes Etudes sur la Justice, et la Mission de Recherche Droit et Justice (Ministère de la Justice), produit par La Compagnie des Phares et Balises, 2007, 52 min. Avec l’aimable autorisation de la chaîne histoire.

Par ordonnance du 17 octobre 2007, J. Degrandi, président du Tribunal de Grande Instance de Paris, a autorisé la Compagnie des Phares et Balises à reproduire et diffuser, dans le cadre de l’exploitation du documentaire "Caméra dans le Prétoire" des archives audiovisuelles extraites de l’enregistrement du procès de Klaus Barbie devant la Cour d’assises du Rhône et du procès Paul Touvier devant la cour d’assise des Yvelines.

L’exigence démocratique de publicité des débats judiciaires peut-elle encore se passer de la captation télévisuelle ? Sous quelles conditions capter un débat judiciaire ? Selon quelles modalités en assurer la diffusion ? En confrontant le système français aux expériences américaines ou aux innovations du TPI de La Haye, le film montre les conséquences et les enjeux de l’entrée des caméras dans les prétoires, entre exigence de transparence et respect des libertés individuelles. Ce qui renvoie à la question de la place de la justice dans notre société.

Avec les témoignages et les analyses de Raymond Depardon, d’Antoine Garapon et de nombreux juristes.

Projection suivie d’un débat avec les auteurs et le réalisateur.

Samedi 20 octobre à 16h - Cinéma Les Lobis




Soirée du Président du cycle cinéma, Robert Guédiguian

Le Promeneur du Champ de Mars/ Robert Guédiguian (fiction, France, 2004, 117 min), avec Michel Bouquet, Jalil Lespert, Philippe Fretun

Un jeune journaliste recueille les confidences de François Mitterrand pour rédiger ses mémoires. Il est alors confronté à un homme torturé par la maladie, mais qui a gardé son esprit en alerte. Le film, aux tons gris bleus, révèle l’isolement et la vulnérabilité de l’homme de pouvoir au soir de sa vie, mais aussi son obsession à vouloir laisser une trace dans l’histoire. Grâce à la formidable interprêtation de Michel Bouquet, Robert Guédiguian parvient à questionner le parcours de cet homme d’Etat avec qui la société française a entretenu et entretient toujours des sentiments ambivalents.

Samedi 20 octobre à 20h30 - Cinéma Les Lobis

Débat avec le réalisateur et Antoine de Baecque, historien et critique


« Libres courts » : Jeux d’archives
Une sélection de courts métrages utilisant l’image d’archives : pour rendre intelligible le passé ou pour le manipuler ? Où est la frontière ?

Proposée par Centre images, avec le concours de Ciné’Fil et du cinéma Les Lobis

Trompe l’œil / Xavier Liébard (France, 1997, 32 min, FEMIS)
50 ans après la Seconde guerre mondiale, une équipe de journalistes enquête sur la résistance dans le bourg de Montaille. Les témoins ont encore les événements très présents à la mémoire...

La Bataille de Yavich / Nicolas Bouvet (France, 2002, 15 min, FEMIS )
Un événement oublié : le premier débarquement des Alliés en Pologne en 1941. Les images semblent le prouver !

Le Soldat - Les documents interdits / Jean-Teddy Philippe (France, 2005, 10 min, La Sept vidéo production, MBA Films)
Une histoire extraordinaire filmée par un amateur

Undo / Jean-Gabriel Périot (France, 2005, 10 min, Local Films)
Refaire lun monde qui se détériore ? Ou tout simplement le défaire ? En route pour une nouvelle Création !

Eût-elle été criminelle... / Jean-Gabriel Périot (France, 2005, 10 min, Envie de Tempête )
France, été 1944. Malheur aux femmes qui ont « collaboré horizontalement » !

200 000 Fantômes / Jean-Gabriel Périot (France, 2007, 6 min, Envie de Tempête)
Le destin de la ville martyr d’Hiroshima en un montage époustouflant de photographies.

De l’origine du XXIème siècle / Jean-Luc Godard(Suisse/France, 2000, 16 min, Festival de Cannes)
Une forme de résumé prophétique du XXIème siècle, ou l’Histoire revisitée par Godard.

Samedi 20 octobre à 18h - Cinéma Les Lobis

Présentation de Fabrice Bassemon, Responsable de la diffusion culturelle à Centres images, Xavier Liébard et Jean-Gabriel Périot, réalisateurs



Prix du documentaire historique

Le Prix du documentaire historique récompense un projet traitant d’un sujet historique, en apportant un soutien au développement à travers une dotation de 3000 € par le festival et la chaîne histoire. S’y ajoutent un accompagnement professionnel par Centre Images, l’Ina et l’ECPAD. Le Prix du documentaire historique est un soutien au développement d’un projet traitant d’un sujet historique, à travers une dotation de 3000 € par le festival et la chaîne histoire, deux semaines de post-production à l’ECPAD et un accompagnement professionnel par Centre Images et l’Ina.Remise du Prix 2007 lors de la soirée d’ouverture.

Remise du Prix 2007 : jeudi 18 octobre à 20h30, en prélude à l’avant-première de La France

Projection du film lauréat 2005
Kerfank, la colline oubliée / Pierre-François Lebrun (France, 2007, 52 min, France 3 Rennes)
En 1870 des soldats levés pour faire face à l’invasion prussienne sont rassemblés pendant l’hiver dans le camp de Conlie en Bretagne. Ils y resteront jusqu’à la défaite, oubliés, soufrant de froid et de faim. Une reconstitution saisissante de cet épisode méconnu.

Samedi 20 octobre à 11h30 - Cinéma Les Lobis

Présentation par le réalisateur

Institut national de l'audiovisuel

L’ECPAD : L’Etablissement de Communication et de Production Audiovisuelle de la Défense est dépositaire d’une des plus belles collections d’archives de guerre dans le monde. Il déploie une politique complète de préservation de ce patrimoine : un plan de sauvegarde et de numérisation de 3 ans a été lancé en 2005 pour les photographies et les films les plus fragiles, les plus consultés et ceux dont l’intérêt historique est majeur. Il sera renouvelé en 2008



Avant-première
Le Brahmane du Komintern / Vladimir Léon (documentaire, France, 2004, 128 min, Capricci Films) Prix du GNCR Festival international du documentaire Marseille 2006
La reconstitution du destin incroyable d’un aventurier révolutionnaire du Bengale, M.N.Roy, passé du Mexique zapatiste à la Russie bolchevique de Lénine, militant antistalinien et antinazi avant-guerre, politicien et philosophe athée dans l’Inde indépendante, et effacé des histoires officielles de ces pays.

Mercredi 17 octobre à 21h / Dimanche 21 octobre à 14h* / lundi 22 octobre à 18h - Cinéma Les Lobis

*Présentation du réalisateur



Avant-première

Voleurs de chevaux / Micha Wald (France/Belgique, 2007, 86 min, Rezo Films, soutenu par Centre images - Région Centre), avec Grégoire Colin, Adrien Jolivet, Grégoire Leprince-Ringuet, François-René Dupont, Marc Barbé. Sélection Semaine Internationale de la Critique Cannes 2007 Sortie : 14 novembre 2007
1856, quelque part en Europe de l’Est, Jacub, jeune cosaque, s’est fait dérober son cheval et a perdu son frère lors de l’attaque. Il n’a de cesse de retrouver les voleurs, deux autres frères, pour venger le sien. Un premier film au souffle épique incontestable qui rappelle Duellistes.

Dimanche 21 octobre à 16h30 - Cinéma Les Lobis