Les Prix Cinéma

PRIX RENDEZ-VOUS DE L’HISTOIRE DU DOCUMENTAIRE HISTORIQUE 2011

JPEG - 23.3 ko
SCAM
JPEG - 28.7 ko
Direction de Mémoire, du Patrimoine et des Archives. Ministère de la Défense et des Anciens combattants

Remise du Prix lors de la soirée d’ouverture jeudi 13 octobre à 20h30.

Deuxième édition de ce prix destiné à récompenser un film documentaire de cinéma ou de télévision produit et/ou diffusé durant l’année écoulée (entre 1er juillet 2010 et le 30 juin 2011). Originalité et actualité du sujet, qualités de l’écriture cinématographique, traitement de l’archive et du témoignage sont parmi les critères retenus pour décerner le prix parmi une sélection faite par le jury de 16 films.

Cette année le jury a été composé d’ALAIN CAROU, département audiovisuel de la BnF, JEAN-MARIE GENARD, cycle cinéma des Rendez-vous, ANAIS KIEN, productrice « La Fabrique de l’histoire » sur France Culture, PASCAL ORY, historien (Paris1), LAURENT VERAY, historien (Paris 3), RUTH ZYLBERMAN réalisatrice et présidé par ANNETTE BECKER, historienne (Nanterre). Le film primé bénéficiera d’une projection à la SCAM le 7 novembre 2011à Paris. Le prix a reçu le soutien de la DMPA.

Le film « Prix Rendez-vous de l’histoire du documentaire historique 2011 »

ILS ETAIENT LES BRIGADES ROUGES -1969-1978- de MOSCO LEVI BOUCAULT
2011, 60 et 66 min, produit par ZEK et ARTE France
Ils avaient entre 20 et 30 ans. Ils étaient originaires de Bari, de Rome et de Reggio Emilia. Certains étaient étudiants, d’autres ouvriers, artisans, techniciens. L’un d’entre eux venait du monde rural. Ils formaient les « Brigades rouges ». C’est l’histoire de cette organisation révolutionnaire italienne, racontée par 4 membres du commando qui enleva et tua Aldo Moro, le dirigeant de la Démocratie chrétienne partisan de l’alliance avec le Parti communiste. Un retour sur les « Années de plomb » pour mieux comprendre les motivations de ceux qui défièrent l’Etat italien, et ausculter la mémoire traumatique des Italiens. L’articulation des témoignages d’une grande sincérité, avec une grande variété de documents (reportages télévisés, photographies, articles de la presse) en fait une enquête d’histoire passionnante.

Vendredi 15 octobre à 11h30 à 11h30 – Cinéma Les Lobis

Présentation : Mosco Lévi Boucault
Filmographie sélective de Mosco Levi Boucault :
Roubaix commissariat central (2007) ; Berlusconi, l’affaire Mondadori (2007) ; Un crime à Abidjan (2006) ; Ni travail, ni famille, ni patrie (1998)

4 films distingués par une « Mention spéciale »

MAURICE PAPON, ITINERAIRE D’UN HOMME D’ORDRE

EMMANUEL HAMON (2011, 84 min)

Son nom est devenu le symbole des serviteurs de l’État sans morale. Condamné en 1998 pour complicité de crimes contre l’Humanité, ce haut fonctionnaire clinique et froid, sans remords pour les actes atroces auxquels il fut associé, a traversé quatre régimes différents avant d’être rattrapé par son passé au service de Vichy.… Un questionnement sur ce qui sépare morale individuelle et éthique collective.

Jeudi 13 octobre à 15h30 –Cinéma Les Lobis

LA GUERRE EST PROCHE

CLAIRE ANGELINI (2011, 80 min, Production Claire Angelini)

Le camp de concentration français de Rivesaltes (Pyrénées orientales) qui vit se succéder espagnols réfugiés, juifs raflés, harkis abandonnés et sans papiers en rétention… Au milieu des terrains abandonnés et des bâtiments en ruines, quatre témoins prennent la parole en une manière d’oratorio pour évoquer les absents qui hantent encore cette topographie de ville fantôme.

Jeudi 13 octobre à 17h – cinéma Les Lobis


L’AUTOBIOGRAPHIE DE NICOLAE CEAUSESCU

ANDREI UJICA (Roumanie, 2010, 180 min, Mandragora- ARTE France)

Nicolae Ceausescu a été à la tête de la démocratie populaire de Roumanie de 1965 à 1985. Puisant dans les abondantes archives filmées de sa propagande, Andrei Ujica par la finesse de son travail de montage, fait apparaître en une fresque quasi épique les ressorts de la mise en scène d’un pouvoir construit sur le culte de la personnalité.

TRADUIRE

NURITH AVIV (2011, Les Films d’ici et Laïla films, Montparnasse éditions)
Traduire est un film-Babel où des traducteurs de différents pays, s’exprimant chacun dans sa langue, parlent de leur expérience de passeurs de la littérature hébraïque écrite à travers les siècles : le Midrash, la poésie hébraïque médiévale, la littérature moderne et contemporaine. Le film Traduire est le dernier volet d’une trilogie après D’une langue à l’autre et Langue sacrée, langue parlée.

La sélection des films retenus par le jury :
Quand les Nazis filmaient le ghetto (MDR prod) / Distinguished Flying Cross de Travis Wilkinson (sélection Cinéma du Réel) / Tchernobyl forever d’Alain de Halleux (ARTE France) / The last buffalo hunt de Lee Ann Schmitt (Doc Net) / Ils étaient les Brigades rouges de Mosco Lévi Boucault (ARTE France, ZEK) / Lettres et révolution de Flavia Castro (Les Films du Poisson) / Ami, entends-tu de Nathalie Nambot (prod Chaya Films) / Traduire de Nurith Aviv (Les Films d’ici) / La Guerre est proche de Claire Angelini (prod. Claire Angelini) / Bokassa 1er, empereur de Françafrique d’Emmanuel Blanchard (Programme 33) / Maurice Papon, itinéraire d’un homme d’ordre d’Emmanuel Hamon et Olivier Baruch (Images et compagnie) / Pétain de Paule Muxel et Bertrand de Solliers (ARTE France, Julianto Films, Les Films du tambour de soie, ECPAD) / Juin 1940, Le Piège du Massilia de Virginie Linhart (Effervescence) / Le Veilleur de Céline Dréan (Les Films du lundi) / Les Egarés de Christine Bouteiller (Kuiv prod, Bophana prod) / 108 Cuchillo de palo de Renate Costa (Estudy Playtime - Urban distribution)/ L’Autobiographie de Nicolae Ceausescu d’Andrei UJICA (Mandragora)

PRIX DU PROJET DE DOCUMENTAIRE HISTORIQUE

JPEG - 3.4 ko
Etablissement de Communication et de Production Audiovisuelle de la Défense
JPEG - 28.3 ko
Conseil régional du Centre
JPEG - 20.2 ko
Institut national de l’audiovisuel

Le Prix récompense un projet de film documentaire à caractère historique par une aide au développement d’un montant de 2000 euros et un accompagnement technique proposé par de L’ECPAD, l’Ina et Centre images Cette année le projet primé aux Rendez-vous de l’histoire 2009 Jacques, Jean-Bernard et Jean d’Anne Feillou a été mené à bien et est projeté

JACQUES, JEAN-BERNARD ET JEAN

Anna FEILLOU (documentaire, 61 minutes, Bix films / Têtes à clap en coproduction avec Bip TV et TV Tours - Val de Loire, avec le soutien du CNC, de la Procirep-Angoa, de la région Aquitaine et de la région Centre)

Au centre il y a Marthe, mon arrière-grand-mère résistante et déportée. Sa figure absente, et avec elle, la question de l’engagement, circule dans ce film en forme de triptyque. Jacques mon grand-père, Jean-Bernard mon père, Jean mon frère : trois hommes et leur époque. Qu’est-ce qui s’est transmis de l’un à l’autre ?

Jeudi 13 à 18h30 – Cinéma Les Lobis G

Présentation : ANNA FEILLOU, réalisatrice

Remise du Prix lors de la soirée d’ouverture jeudi 13 octobre à 20h30. La projection du ou des films primés sera annoncée ultérieurement dans le programme chronologique du festival.
(Projections des films distingués Jeudi 13 entre 15h30 et 18h30, et Vendredi 14 entre 11h et 13h – Cinéma Les Lobis)

PRIX DU FILM DE FICTION POUR UNE HISTOIRE DU TEMPS PRESENT

Comment le film s’approprie-t-il l’histoire pour mieux penser le présent ? Pour sa 3ème édition, le prix créé sous le parrainage de l’Institut d’histoire du temps présent (IHTP-CNRS) vise à distinguer un cinéma qui par son écriture cinématographique dialogue avec la réflexion historiographique.
Présidé par Christian INGRAO, directeur de l’IHTP, il est organisé par CHRISTIAN DELAGE, professeur à l’université de Paris VIII, NICOLAS SCHMIDT, chercheur à l’IHTP et JEAN-MARIE GENARD, responsable cinéma des RVH.

Cette année le jury a distingué un Grand Prix et accordé une mention spéciale. Un débat reviendra sur l’apport de ces deux films majeurs.

GRAND PRIX : INCENDIES

Denis Villeneuve (fiction, Canada, 2009, 123 min, Happiness)
A la mort de leur mère au Canada, un frère et une sœur partent à la recherche de leur père quelque part au Proche Orient (Le Liban), là où la guerre fit rage…C’est aussi l’histoire de cette mère et de son terrifiant secret…Adapté de la pièce de Wajdi Mouawad, le film est une peinture extraordinaire des blessures intimes de la guerre.

Vendredi 14 à 21h – Cinéma Les Lobis

Présentation : DOMINIQUE BRIAND, professeur formateur à l’IUFM de St Lô, ANTOINE DE BAECQUE, professeur d’histoire du cinéma à l’université de Paris Ouest Nanterre-La Défense, CHRISTIAN DELAGE, professeur d’histoire du cinéma à l’université de Paris VIII Vincennes-St Denis

MENTION SPECIALE : VENUS NOIRE

Abdelatif Kechiche (France, 2011, 144 min, MK2, Interdit aux moins de 12 ans)
Paris, début du XIXème siècle : l’histoire tragique de Saartjie Baartman, la fameuse « Vénus Hottentote ». Venue sept ans plus tôt d’Afrique du Sud et livrée comme animal de foire en pâture au public londonien. Un film fascinant et dérangeant.

Vendredi 14 à 13h30 – Cinéma Les Lobis

Présentation et débat : PASCAL ORY, professeur à l’université de Paris I Panthéon Sorbonne

DEBAT : INCENDIES ET LA VENUS NOIRE : DEUX VISIONS DU CINEMA D’HISTOIRE

INTERVENANTS : ANTOINE DE BAECQUE, professeur à l’université de Paris Ouest Nanterre La Défense, DOMINIQUE BRIAND, professeur formateur à l’IUFM de St Lô, CHRISTIAN DELAGE, professeur à l’université de Paris VIII Vincennes St Denis, ANNE KERLAN, chercheuse à l’IHTP, EMMANUEL LAURENTIN, producteur de « La Fabrique de l’histoire », DIMITRI VEZYROGLOU, maître de conférences à l’université de Paris I Panthéon Sorbonne.

Samedi 15 de 10h à 11h – Conservatoire de musique

Galerie

Etablissement de Communication et de Production Audiovisuelle de la (...)