Les Cafés historiques

Venez découvrir les Cafés historiques pendant le festival, du 18 au 21octobre dans les cafés de Blois.

BON À SAVOIR : Les Cafés historiques en région Centre proposent toute l’année (de septembre à juin) aux habitant de Blois, Bourges, Chartres, Châteauroux, Orléans et Tours de rencontrer et de discuter avec des historiens professionnels.

Pour en savoir plus : www.cafeshistoriques.com

Avec le soutien de la Région Centre

JEUDI 18 OCTOBRE

Petite histoire de l’agriculture biologique en France

Ferme de Thierry et Jean-Marie Puzelat, 6 route de Seur , Les Montils
14H

En partenariat avec l’ADDEAR 41

Par Benoît LEROUX, sociologue, chercheur associé au Centre européen de sociologie et de science politique

Entre héritages médiévaux et affirmation de l’Etat moderne, la culture alimentaire aristocratique de la Renaissance repose sur un spectacle politique de la table, et de ses arts, et sur une cuisine de transition marquée par les épices et le prestige de la viande, mais également par les saveurs aigres-douces et les légumes.


Sang, terre, colonisation : le nazisme et les paysans

Café le Liber’thés , 21, avenue du président Wilson, Blois
18H

Par Johann CHAPOUTOT, maître de conférence à l’Université de Grenoble II, membre de l’Institut universitaire de France

Le sang et le sol… peuple autochtone et donc authentique, les Germains sont, aux yeux des nazis, un peuple de la terre. Le régime se targue de fonder un empire de colonisation paysanne et de valoriser le travail de la terre. En fait, il déstabilise profondément la société paysanne et détruit l’environnement comme jamais auparavant en Allemagne.


VENDREDI 19 OCTOBRE

Paysans et marché noir

Brasserie Hippolyte, 3 rue du Bourg Neuf, Blois
15H

Par Fabrice GRENARD, agrégé et docteur en histoire, professeur en lycée et chargé de conférences à Sciences Po Paris

S’il a inspiré la littérature ou le cinéma, le marché noir est resté peu étudié par les historiens. Il impliqua largement sous l’Occupation le monde agricole, provoquant des attitudes variées avec des « paysans profiteurs » abusant de la situation mais aussi des comportements plus solidaires dans le cadre de petits trafics de subsistance.


La famille paysanne


Bar de la Halle aux Grains, place de la République, Blois
17H30

Par Fabrice BOUDJAABA, chargé de recherche au CNRS

La famille paysanne est-elle une famille comme les autres ? A la fois unité de production et reflet supposé d’une famille traditionnelle et idéalisée, la famille paysanne, à travers les âges, interroge à la fois nos représentations des liens familiaux et du rôle économique de la parenté

SAMEDI 20 OCTOBRE

De la réflexion d’un auteur à la réalisation graphique d’un cheminement pour la transmission des savoirs, il y a l’outil de représentation précieux qu’est la carte. Comment s’articule le travail entre l’histoire et la cartographie ?


Bar de la Halle aux Grains, place de la République, Blois
15H

En partenariat avec Jasmine D. Salachas, cartographe et les Cafés-cartographiques

Par Aurélie BOISSIERE, cartographe et Geneviève BÜHRER-THIERRY, professeur à l’université Paris Est Marne-la-Vallée

De la réflexion de l’auteur, ici l’historienne Geneviève Bührer-Thierry, à la réalisation graphique d’un cheminement pour la transmission des savoirs, il y a l’outil de représentation précieux qu’est la carte.
Et c’est Aurélie Boissière, cartographe, qui a suivi ce cheminement pour l’ensemble des treize volumes de cette collection unique sur l’Histoire de France.
Comment s’est articulé ici le travail entre l’historienne et la cartographe ?


Orgueil et préjugés. Vétérinaires et paysans au XIXe et XXe siècle

Bar de la Halle aux Grains, place de la République, Blois
17H

Par Ronald HUBSCHER, professeur émérite à l’université de Paris X-Nanterre

Issus des maréchaux-ferrants, les vétérinaires conquièrent au XIXe siècle une légitimité scientifique et une position sociale honorable. A la campagne comme à la ville, ils ont élargi leur domaine de compétence et dament le pion aux « agros » comme aux médecins.


DIMANCHE 21 OCTOBRE

Koutammarikou, chez les Sombas, peuple paysan

Bar de la Halle aux Grains, place de la République, Blois
15H

Par Philippe et Marie HUET, écrivains

Le Pays somba ? Un recoin oublié du monde, quelque part en Afrique de l’Ouest, entre le Togo et le nord du Bénin. Des gens vivent là, les Sombas, de leur vrai nom Ottamaris. Au fil du temps, ces agriculteurs ont su créer une civilisation originale.