Le cycle Cinéma

SOIREE D’OUVERTURE DES RENDEZ-VOUS DE l’HISTOIRE SUR LES PAYSANS

Une soirée conçue autour de la cinéaste Ariane DOUBLET, et composée de deux films, deux regards captant avec humour et empathie, en 1962 et en 1999, la sociabilité et les mentalités du monde rural.

La Douceur du village / François REICHENBACH (documentaire, France, 1963, 47 min, couleur, Palme d’or du court métrage au festival de Cannes, Les Films du Jeudi)
Loué un village rural à quelques kilomètres du Mans. L’instituteur en quelques leçons nous fait découvrir, des enfants aux « anciens », les comportements sociaux propres aux campagnes françaises, en ce début des années 60, à l’orée de la « révolution silencieuse » de la modernisation. Un éloge de la « République des paysans », tressé avec une verve malicieuse et une poésie de la simplicité, entre Tati et Doisneau, et merveilleusement filmé par un grand du documentaire, François Reichenbach.
En prélude au film La Douceur du village, Ciclic propose de découvrir un film de ses collections.
Le Marché du Mans, un film de Paul Masson (1947 – 9,5 mm – muet – 2 min)
En vacances dans la Sarthe pendant l’été 1947, Paul Masson s’attarde sur les différents stands du marché de la Place de la République.

Les Terriens / Ariane DOUBLET (documentaire, France, 1999, 81 min, couleur, Quark production)
Ariane Doublet a filmé en 1999 les habitants d’une petite commune du Pays de Caux, Vattetot-sur-Mer, durant les 28 jours précédant la fameuse éclipse de soleil. Le prétexte pour réaliser un portrait, sensible et cocasse à la fois de ces travailleurs de la terre, de leurs gestes et leurs savoirs, mais aussi de leurs vies, de leurs joies et leurs appréhensions… S’inscrivant dans la tradition d’un Georges Rouquier, Ariane Doublet met à l’honneur un cinéma à hauteur d’homme, qu’elle a par la suite poursuivi sur ce même territoire.
En prélude au film Les Terriens, Ciclic propose un films de ses collections…Choix en cours

Intervenants : Ariane DOUBLET, cinéaste, Françoise WIDHOFF, collaboratrice de Reichenbach (sous réserve), Julie GUILLAUMOT, Pôle patrimoine Ciclic, Ronald HUBSCHER, historien du cinéma, Jean-Pierre RIOUX, historien des faits culturels (sous réserve)

>Jeudi 18 octobre à 20h –Cinéma Les Lobis, entrée libre

JPEG - 144.3 ko
Les Terriens

RENCONTRE AVEC LE CINEASTE OTAR IOSSELIANI

Après avoir étudié la musique et la mécanique (sic) et exercé divers métiers comme métallurgiste ou pêcheur, Otar Iosseliani débute en 1958 une carrière de cinéaste dans sa Géorgie natale : il réalise dans les années 60 et 70 des films poétiques à l’humourjugé subversif qui seront censurés par les autorités soviétiques (Il était une fois un merle chateur, Pastorale). A partir des années 80, vivant en France, vient la reconnaissance internationale dans les festivals (3 fois primé à Venise pour Les Favoris de la Lune, Et la lumière fut Brigands chapitre VII, ours d’argent à Berlin pour Lundi matin, prix Louis Delluc pour Adieu plancher des vaches). Il réalise aussi des documentaires pour la télévision comme Euskadi et Seule Géorgie.

PASTORALE/Otar Iosseliani, (Fiction, URSS, 95min, Pierre Grise Production)
La vie quotidienne d’un village de Géorgie est troublée par l’arrivée de quatre musiciens venus de la ville. Une chronique intimiste et impertinente, pleine de vie et d’humour dans un esprit Nouvelle vague, qui fut interdite par la censure pendant longtemps.

>Dimanche 21 à 14h – Cinéma Les Lobis

Présentation : Otar ISOSSELIONNI, réalisateur er Antoine de Baecque, professeur à l’université de Paris Ouest Nanterre La défense, historien du cinéma

EUSKADI : LE PAYS BASQUE ET SON FOLKLORE / Otar Iosseliani (documentaire, 53 min, 1983, Regards sur la France, FR3)

Une plongée au cœur de la société rurale basque, dans le village des Pyrénées de Pagolle où, aux durs travaux agricoles succède l’effervescence des fêtes traditionnelles…

>Dimanche 21 à 16h – Cinéma Les Lobis

Présentation : Otar ISOSSELIONNI et Sylvie RICHARD, responsable de la diffusion culturelle à l’Ina

LA PROGRAMMATION

LE PAYSAN ET SA TERRE

EUSKADI / Otar IOSSELIANI, LA TERRE/André Antoine (cf Temps forts)

LA RURALITE EN IMAGES :

Une séance de courts métrages documentaires composée avec la Cinémathèque de Toulouse et les Archives Françaises du Film du CNC*

LE FROMAGE DE ROQUEFORT (1928, 22min, N§B, muet)

ARIEGE, CERDAGNE, CORBIERES, MINERVOIS (7min50, teinté, muet)

UNE JOURNEE EN ROUERGUE / André Portier (1939, 9min40, N§B)
Une journée de labeur, l’été, entre soins des animaux, sieste, travaux des foins…


LES INCONNUS DE LA TERRE
/ Mario Ruspoli (1961, 41 min, N§B, Tamasa distribution)

En faisant parler des paysans pauvres de Lozère, avec leurs mots simples et leurs accents rocailleux, Mario Ruspoli inventait une forme nouvelle de cinéma vérité, d’une grande humanité, comme celui qu’il ferait au contact des « fous » de St Alban.

>Jeudi 18 à 16h / Vendredi 19 à 9h45 - Cinéma Les Lobis G

FARREBIQUE / Georges Rouquier (documentaire, France, 1946, 1h40, N§B, Les Documents cinématographiques, Grand prix de la Critique internationale, festival de Cannes 1946)

Dans un village de l’Aveyron, Georges Rouquier a partagé durant une année le quotidien d’une famille paysanne et restitué leur quotidien, rythmé par les saisons sous la forme d’une chronique. Un film fondateur, resté célèbre, et qui sera suivi 20 ans après par Biquefarre (cf page…)

Cette projection sera suivie par la diffusion exceptionnelle de LIONNIERE TERRE CAPTIVE / Michel Zimbacca, 1943, 45 min, Les Documents cinématographiques) G

Produit par le producteur de Farrebique, et un temps envisagé avec Georges Rouquier, c’est le jeune Michel Zimbacca qui le réalisa. Mélange fiction et de documentaire (les protagonistes jouent leurs propres rôles dans la vie), le film retrace la vuie d’une ferme de l’Ain durant l’Occupation, l’absence de bras, l’appauvrissement des terres, le dépérissement des animaux. Un film retrouvé récemment.

>Dimanche 21 à 9h (Farrebique) et à 10h45 (Lionnière, Terre captive) - Cinéma Les Lobis

Présentation : Dominique AUZEL, directeur littéraire aux éditions Milan, professeur d’études cinématographiques à l’université de Toulouse II.

DES PAYSANS / Jean-Claude Bringuier (documentaire, France, 1979, TF1, Ina)

1-LES RACINES, 56min/ 2-LE PAIN 56 min 3- LA TERRE 45min

Tournée en 1978 dans les Pyrénées, en Languedoc ou dans les Alpes, cette fresque témoignage raconte la vie des paysans, montre leur amour de la terre, leur respect pour la nature, rappelle leur liberté et leur sagesse, dit leur espoir de voir les enfants continuer cette vie. Tout l’art d’interviewer de Jean-Claude Bringuier fait merveille, par son attention aux gens et à leurs silences, par sa voix chaleureuse, par son sens du mythe et de la poésie. Chaque partie peut être vue séparément.

>Vendredi 19 à 11h15 (Parties 1 et 2)* / Samedi 20 à 16h (Partie 3)* - Cinéma Les Lobis G

>Mardi 23 à 18h (partie 1) / à 19h (partie 2) / à 20h (partie 3) – Auditorium de la BAG G

*Présentation : Jean-Claude RASPIENGEAS, journaliste à La Croix, Joëlle OLIVIER

UN REPAS / Jean Pierre Gallo (documentaire, 1966, 20 min, Collection « Les Cousins » par Pierre Desgraupes, INA/ORTF)

Une jeune agricultrice qui a repris l’exploitation de son père décédé parle de son métier et de son avenir autour de la table du repas avec différents membres de la famille ? Chacun s’explique sur ses choix de vies, questionné par un Pierre Desgraupes attentif et paternel.

suivi de PROFESSION AGRICULTRICE / Carole Roussopoulos (Documentaire, France, 1982, 45 min) Quatre agricultrices travaillant en Champagne-Ardennes évoquent leurs conditions de travail, leur rôle dans la bonne marche de l’exploitation agricole, la répartition des tâches entre elles et leur mari et l’absence de statut qui caractérise leur profession. Un film réalisé par une cinéaste qui su donner la parole aux femmes.
>Jeudi 18 à 15h30** – Auditorium du Conservatoire / Vendredi 19 à 18h* – Salle des fêtes de Vineuil / Lundi 22 à 20h30- Auditorium de la BAG G
Présentation : Alain CAROU*, Joëlle OLIVIER*, chefs de projets diffusion culturelle à l’INA, Séverine LIATARD, productrice à France Culture**

HOMMAGE A JEAN-DOMINIQUE LAJOUX

A partir des années 1960, dans le cadre du Musée des arts et traditions populaires puis du CNRS Audiovisuel, Jean-Dominique Lajou a filmé ce qu’il restait des activités et des rythmes anciens du monde paysan. Encore méconnue, son œuvre constitue pourtant un ensemble des plus précieux sur une société dont il ne reste presque plus rien.

Proposé parle département audiovisuel de la BNF.

>Jeudi 18 à 18h30*– Conservatoire de musique / Samedi 20 à 11h* – École du Paysage

*Présentation : Alain Carou, département audiovisuel de la BNF

Y’ A PUS D’ SAISONS / Thierry Durand (documentaire, 70 min, Archives départementales de al Manche))

A partir du film tourné en format 9,5mm par un cinéaste amateur passionné de traditions ethnographiques, André Boizard, Thierry Durand livre une chronique savoureuse et instructive de la vie rurale dans le Cotentin (1900-1960) avant sa métamorphose.

Proposé par les Archives de France

>Vendredi 19 à 16h* Centre hospitalier/ Samedi 20 à 14h* – Ecole du Paysage

*Présentation : Domnine PLUME, des archives départementales de la Manche.

PAUL DANS SA VIE / Rémy Mauger (Documentaire, France, 2005, 1h40, Les Films d’Ici)

Paul Bedel à Auderville, son village du Cap de la Hague, vit dans la ferme où il est né il y a plus de 75 ans. Il y demeure avec ses deux soeurs, célibataires comme lui. Tournant le dos au progrès, il a continué à faire le paysan comme avant…Un lien avec la nature et une sagesse à méditer, un personnage hors du commun !

>Samedi 20 à 16h* – École du Paysage / Mardi 23 à 14h – Auditorium de la BAG

*Présentation : Dominique BRIAND, professeur formateur à l’IUFM de l’université de Caen

BOVINES / Emmanuel Gras (documentaire, France, 2012, 64min)

Dans les champs, on les voit, étendues dans l’herbe ou broutant paisiblement. S’est-on demandé ce qu’elles faisaient de leurs journées ? A quoi pensent-elles ? Et pensent-elles ? Au rythme de l’animal, au milieu d’un troupeau, Bovines raconte la vie des vaches, la vraie.

>Mercredi 17 à 10h30 / Dimanche 21 à 9h30 – Cinéma Les Lobis

SEANCE ANNULEE : OLD PARTNER / LEE Chung-ryoul (documentaire, Corée du Sud, 77 min, Prix du meilleur film documentaire au Festival international des films asiatiques de Pusan

Le vieillard et sa vache… Lee Chung Yul a filmé pendant plusieurs années un étrange tandem, un vieux paysan qui ne peut se séparer de sa vache, âgée de 40 ans, à la fois sa partenaire au travail et une amie très chère. Une œuvre juste et émouvante qui a connu un grand succès en Corée.
>Dimanche 21 à 11h – Cinéma Les Lobis
Présentation : Myoung-Jin CHO, programmatrice d’Art et Caméra au festival d’Histoire de l’Art de Fontainebleau

L’ILE NUE (Hadaka No Shima) / Kaneto Shindo (fiction, Japon, 1960, 92 min, Grand Prix au festival de Moscou, Wild Side-Le Pacte)

Un couple et ses deux enfants vivent sur une île quasi déserte et ingrate. Jour après jour, ils doivent transporter une eau précieuse pour leurs maigres cultures… Sans dialogue mais avec une musique lancinante, cette élégie déchirante de la misère et de la fatalité est restée dans les mémoires.

>Mercredi 17 à 14h / Vendredi 19 à 22h*/ Lundi 22 à 16h – Cinéma Les Lobis

*Présentation Patrick DAVID, président de l’association Ciné’Fil de Belley

EL PUESTO / Aurélien Levêque(documentaire, Chili, 2012, 75 min, Sélection ACID au festival de cannes)

Dans l’immensité désolée des confins de la Patagonie, un homme seul s’occupe de chevaux, conduit son troupeau de moutons, relève des pièges…Tourné en scope, et en super 16mm, ce « western » sans coup de feu ni bagarre, est une élégie qui célèbre l’homme fondu dans la nature.

*Présentation : Aurélien LEVEQUE, réalisateur

{{{AGRARISME, MORALISME ET SOCIABILITE}}}

{{PEAU DE PECHE}} / Jean Benoît-Lévy {{PASTORALE}}/Otar Iosseliani (cf Temps forts)

{{PROPAGANDES RURALES}} une sélection de courts métrages issus des collections des Archives française du Film du CNC (Durée : 100 min)
présentant sur divers modes d’expression (documentaire, docu-fiction, saynettes, animation) des discours de propagande commerciale, idéologique, ou morale ancrés dans le monde rural. En contrepoint, une pochade à l’ironie mordante deLuc Moullet , forme de contre-propagande.

{{AGRICULTEURS, SI TU N’ECOUTES, IL T’EN COUTE }} (1933, 10min), une saynette publicitaire pour vanter les postes de radio !

{{LA REVOLTE DES BETTERAVES}} (animation, 1925, 11min), ou comment convaincre des bien faits de la Potasse d’Alsace !

{{PALOT}} / Armand Chartier (1947, 16 min), ou la fierté de conduire le premier tracteur du village !

{{PRIX ET PROFITS }} (/ Marc Allégret (1931, 19min), De la récolte à l’acheteur, le circuit économique des pommes de terre, grevé par les profiteurs de tous poils.

{{NOURRIR LA FRANCE}} (1942, 8 min), Pénuries, restrictions, marché noir…Mais la « Terre ne ment pas »…

{{PAIX SUR LA TERRE}} (1944, 6 min), Les campagnes nourricières accueillent les enfants des villes : un fiction pétainiste avec Gaby Morlaix et Pierre Larquey

{{SEME…PAYSANS}} (1945, 10 min), un appel à la reconstruction et à la solidarité des campagnes avec les ouvriers des villes.

{{TERRES NOIRES }} / Luc Moullet (1963, 19 min)
Absurdités humaines et administratives débusquées dans quelques villages isolés des Pyrenées ou des Alpes !

{>Dimanche 21 à 9h30* / Lundi 22 à 14h – Cinéma Les Lobis G

*Présentation : Béatrice de Pastre, responsable des collections des AFF du NC, Anaïs Kien, productrice à France Culture

L’ACCORDEON / Igor Stavtchenko (fiction, URSS, 1934, 66 min, N§B, Arkeion films)

Timofei Doudine, un gai luron qui joue de l’accordéon, est choisi comme secrétaire de sa cellule de komsomols. Il décide alors d’arrêter l’accordéon… Mais alors plus de chansons, ni de danses au village, et les Koulaks en profitent pour brailler des chansons antisoviétiques…Où est donc le devoir d’un bon Komsomol ? Du réalisme socialiste sous la forme d’une comédie musicale lyrique et pleine d’entrain des débuts du parlant.

>Mercredi 17 à 19h30 / Vendredi 19 à 11h30 / Mardi 23 à 20h – Cinéma Les Lobis

LES RAISINS DE LA COLERE / John Ford (fiction, Etats-Unis, 1940, 129 min, Les Grands films classiques) avec Henry Fonda, David Carradine…

Etranglés par les dettes, une famille de métayers est chassée de ses terres et part vers la Californie en quête d’un sort meilleur. Une suite d’épreuves vont les frapper, jusqu’au camp tenu par le gouvernement du New Deal, où ils pourront reconstruire un avenir… Adapté du roman de John Steinbeck de 1939, un chef d’œuvre prodigieux du cinéma, exaltant « l’homme oublié ».

>Jeudi 18 à 9h30* / mardi 23 à 13h30 –Cinéma Les Lobis

*Présentation : Ronald HUBSCHER, historien.

GOUPI MAINS ROUGES / Jacques Becker (fiction, France, 1943, 90 min, N§B, Pathé distribution) avec Fernand Ledoux, Robert Le Vigan…

Dans un village charentais, vivent quatre générations de Goupi qui ne s’entendent pas très bien. Survient la mort de pépé, qui seul connaissait la place du magot…Comment le retrouver et se l’accaparer ? le deuxième film de Jacques Becker, d’une rigueur vériste impressionnante, et critique féroce du milieu paysan.

>Mercredi 17 à 18h / Jeudi 18 à 14h*/Mardi 23 à 10h – Cinéma Les Lobis

*Présentation : Ronald HUBSCHER, historien

RIZ AMER / Giuseppe de Santis (fiction, Italie, 1949, 1h47, Noir et Blanc Tamasa distribution) avec Silvana Mangano, Raf Vallone, Vottorio Gassman, Doris Dowling,

Une voleuse de collier, son amant, un groupe de Mondine, repiqueuses de riz du Piémont, parmi lesquelles une séductrice audacieuse...Sur fond de réalisme social, une intrigue mélodramatique à souhait, qui donna à Silvana Mangano le pouvoir d’exercer son formidable potentiel érotique !

>Jeudi 18 à 16h / Samedi 20 à 22h* / Lundi 22 à 18h –Cinéma Les Lobis

*Présentation : Jean-Marie Génard président de Ciné’Fil, Blois

En écho, un débat, l’épopée des « Mondine », dimanche 21 de 11h30 à 13h- Salle Lavoisier Conseil Général avec Gilles PECOUT, historien, Alberto TOSCANO etGianfranco Quaglia, journalistes italiens

LA MOISSON. LE RETOUR DE VASSILI BORTNIKOV / Vsevolod Poudovkine (fiction, URSS, 1952, 102 min, Arkéion Films)

Vassili Bortnikov, que l’on croyait mort à la guerre revient dans son village. À nouveau élu président du kolkhoze, il s’emploie à corps perdu à relever la production, non sans se mettre à dos par son activisme les kolkhoziens. Mais son énergie vaillante va porter ses fruits…Un magnifique exemple de réalisme socialiste, qui chante la terre et le dévouement collectif, avec une vraie poésie de l’image.

>Jeudi 18 à 16h / Mardi 23 à 18h – Cinéma Les Lobis

JEUX INTERDITS / René Clément (fiction, France, 1952, 85min, Tamasa distribution) avec Georges Poujouly, Brigitte Fossey. Musique Narciso Yepes

Une petite fille de 5 ans plongée dans le chaos de l’exode est recueillie par une famille de paysans frustes et indifférents au malheur. Elle trouve auprès du garçon de 10 ans un peu d’affection et en fait le compagnon de ses jeux, marqués par sa peur de la mort. Le couple d’enfants le plus célèbre du cinéma français, une musique inoubliable, et une satire du monde des adultes autant que du monde paysan.

Mercredi 17 à 10h / Dimanche 21 à 10h30*/ Lundi 22 à 16h - Cinéma Les Lobis

*Présentation : Ronald HUBSCHER

L’ESPAGNOL / Jean Prat d’après Bernard Clavel (fiction, France, 1967, N§B, en 2 parties -92 min et 107 min, INA/ORTF) avec Jean-Claude Rolland, Roger Ibanez, Léonce Corne…

Deux républicains espagnols libérés des camps au printemps 1939 sont engagés comme ouvriers agricoles dans une ferme viticole du Jura dirigée par un fermier alcoolique. Ils participent alors à la vie de la famille, non sans susciter suspicion et jalousies. Mais l’invasion allemande qui bouleverse la vie du village précipite le destin des personnages... Une adaptation sensible de l’œuvre de Bernard Clavel, profondément ancrée dans le temps propre à la campagne. Un film en 2 parties (L’Etranger dans la vigne ; Les Dernières vendanges) qui peuvent être vues séparément.

> Jeudi 18 à 20h (Partie 1)* / Vendredi 19 à 20h (partie 2)* – Auditorium du Conservatoire / Dimanche 21 à 17h45 (partie 1 et 2) – Auditorium de la BAG G

*Présentation : Joëlle OLIVIER, chef de projet culturel à l’INA.

HISTOIRE VRAIE / Claude Santelli (fiction, 1973, 65 min, d’après la nouvelle de Maupassant,
INA/ORTF) avec Marie Christine Barrault, Pierre Mondy, Denise Gence, Claude Brosset, Isabelle Huppert (un de ses premiers
rôles)

Dans un manoir normand, à la fin du XIXème un hobereau vieillissant évoque une aventure de
jeunesse : sa liaison avec Rose, une jeune servante, pauvre fille humble et fidèle.
Toute la cruauté naturaliste de Maupassant retranscrite à la perfection par le grand Claude Santelli,
qui incarna une certaine idée de la télévision éducative de service public.

>Vendredi 19 à 11h*– Auditorium du conservatoire / Samedi 20 à 20h30* / Lundi 22 à 14h-Auditorium de la BAG G

* Présentation : Joëlle OLIVIER, chef de projets culturels à l’INA.

LES MOISSONS DU CIEL / Terence Malick (fiction, Etats-Unis, 1979, 95 min, Solaris Distribution)

En 1916, poussés par l’envie d’échapper à leur condition, Bill, son amie, et sa petite soeur rejoignent les grandes plaines du Texas, pour participer aux moissons. Un rendez-vous avec leur destin les y attend…Une épopée tragique, marquée par les mythes et portée par le souffle d’un grand cinéaste.

> Dimanche 21 à 12h/ Lundi 22 à 9h30/ Mardi 23 à 16h– Cinéma Les Lobis

PAYSANNES : PARENTS ET ENFANTS / Gérard GUÉRIN (documentaire, 55min, 1979, Série Paysannes
n°3, A2, INA)

Sept paysannes nous ouvrent leurs univers dans des portraits sensibles et parfois intimes. Les générations se succèdent et l’évocation des souvenirs liés à l’enfance, à l’éducation ou à la famille témoignent d’un monde en mutation.

>Samedi 20 à 9h30* – Auditorium du Conservatoire/ Lundi 22 à 19h30- Auditorium de la BAG G

*Présentation : Séverine LIATARD, productrice sur France Culture, La Fabrique de l’Histoire, Joëlle OLIVIER, INA

LE MONDE RURAL A L’EPREUVE DES MODERNISATIONS

LA LIGNE GÉNÉRALE/Serguei Mikhailovitch Eisentein (cf page…) L’HIVER DERNIER / John Shank (cf temps forts)

C’EST BEAU LA POLITIQUE, VOUS SAVEZ / Jean-Jacques Rault et Philippe Baron (documentaire, 2011, 52 min, Mille et une.Films)

Un entretien fougueux avec un amoureux de l’action publique, Edgar Pisani, qui fut l’emblématique ministre de l’agriculture du général de Gaulle, promoteur de la modernisation dans le cadre de la PAC

>Samedi 20 à 12h30 –Auditorium du Conservatoire

LOUISON / Jean-Luc Godard et Anne-Marie Mieville(1976, 41 min, collection « Six fois deux »,
INA/SONIMAGE)

Un paysan, debout devant son tracteur, se livre aux questions en voix off de Jean-Luc Godard.
Considérations sur son métier, la météo, les ratages de l’agriculture intensive (déjà !)… et sur le rôle
comparé des sens de l’ouïe ou de l’odorat chez le paysan et l’ouvrier d’usine…
Un document surprenant.

>vendredi 19 à 18h45 - Auditorium du Conservatoire G / Lundi 22 à 17h– Auditorium de la BAG

Présentation : Sylvie RICHARD, responsable de l’action culturelle et éducative de l’INA

AINSI VA LA TERRE. HISTOIRE D’UN REMEMBREMENT EN BERRY / Vincent Blanchet et Perle Møhl, (documentaire, 1993. 74 min. prod. Yumi)

En 1989, en accord avec le nouveau maire, une partie des agriculteurs de Saint-Plantaire demandent le remembrement des terres agricoles. En 1993, le remembrement est achevé au prix de trois années d’incompréhension et de conflits …

>Jeudi 18 à 11h* – Ecole du Paysage /Vendredi 19 à 9h30*- Auditorium du Conservatoire G

/ Mardi 23 à 16h – Auditorium de la BAG

*Présentation Alain CAROU, département d’audiovisuel de la BNF

BIQUEFARRE / Georges Rouquier (documentaire, 1983, 90 min, couleur, Grand prix spécial du jury à la Mostra de Venise 1983, Les Documents cinématographiques / Brigitte Berg)

Trente-huit ans après Farrebique, Georges Rouquier retrouve l’Aveyron et sa famille de paysans. Les temps ont changé et ses « acteurs » témoignent des bouleversements qui ont traversé le monde rural. Une expérience unique de cinéma vérité

>Dimanche 21 à 12h30 -Cinéma Les Lobis

Présentation : Dominique AUZEL, directeur littéraire aux éditions Milan, professeur d’études cinématographiques à l’université de Toulouse II.

PROFILS PAYSANS - LA VIE MODERNE / Raymond Depardon (documentaire, 2006, 90 min, Ad Vitam)

Aboutissement d’une série de trois films sur le monde paysan, La Vie moderne raconte le passé et l’avenir des gens de la terre qui lui sont familiers. Ce tableau juste et sensible nous entraîne au plus près d’un monde menacé.

>Mercredi 17 à 10h/Samedi 20 à 19h*/Lundi 22 à 14h - Cinéma Les Lobis

* Présentation : Ronald HUBSCHER

LE TEMPS DES GRACES /Dominique Marchais (documentaire, France, 2010, 123 min, Capricci)

Une enquête sur le monde agricole aujourd’hui, à travers les récits d’agriculteurs, de chercheurs, d‘agronomes, d’écrivains. Un monde qui résiste aux bouleversements, entretenant le lien entre générations. Un film qui donne à penser, et aussi à voir, par sa superbe photographie des paysages ruraux.

>Jeudi 18 à 16h / Mardi 23 à 18h - Cinéma Les Lobis

LES PAYSANS, 60 ANS DE REVOLUTIONS / Karine Bonjour et Gilles Perez (documentaire, 2011, France, 2x 80 min, Treize au sud / France 3)avec la participation d’Emmanuel Laurentin

Une « Révolution silencieuse » (Michel Debatisse) s’est opérée depuis la guerre 39-45, transformant l’agriculture française en profondeur. adaptation des modes de production au productivisme, rationalisation des paysages, changements sociologiques (exode rural, rôle des femmes), inscription dans le marché européen et mondial, développement des agro-industries, pratique du bio, etc. Quelles mutations sont encore à venir ? Images d’archives et témoignages percutants sont ici convoqués et mis en perspective.

>Vendredi à 15h30 (partie 1) et à 17h (partie 2)- Auditorium du Conservatoire G

Présentation : Karine BONJOUR et Gilles PEREZ, réalisateurs.

LA DERNIERE SAISON / Pierre Beccue (fiction, France, 1992, 1h43, Gentiane d’Or du Festival de Trento (Italie), Prix du Jury aux Festivals d’Autrans et d’Andorre avec Jean Davy, Marie Dubois, Paul le Person

Pour sa dernière saison, Jean, vieux berger attaché aux traditions (fabrication de la tome et approche des chamois) est contraint de travailler avec Laurent, jeune berger en révolte, et Sophie, sa jeune fiancée…

>Samedi 20 à 12h -Cinéma Les Lobis

Présentation : Pierre BECCU, réalisateur, Patrick DAVID, président de Ciné’Fil de Belley

SOLUTIONS LOCALES POUR UN DÉSORDRE GLOBAL / Coline Serreau (documentaire, France, Memento distribution)

S’éloignant des scénarii catastrophistes, Coline Serreau montre qu’il existe des alternatives et des solutions écologistes, à travers ce documentaire qui laisse la parole aux paysans, aux philosophes ou aux économistes, tous initiateurs de nouvelles expériences .

En prélude un film des collections de Ciclic : La Marché de Sainte-Maure-de-Touraine / Jean Rousselot (1950 – 9,5 mm – 4 min)

>Vendredi 19 à 9h30 / Lundi 22 à 10h30 - Cinéma Les Lobis

LE MARCHE DE LA FAIM / Erwin WAGENHOFER (documentaire, Autrice, 2008, 90 min, Zootrope)

Le film dévoile les mécanismes de l’absurde gaspillage alimentaire en pointant du doigt les ravages de l’agriculture industrialisée et le cynisme des multinationales de l’agroalimentaire. Plus qu’un simple témoignage, ce documentaire en appelle à une prise de conscience

>Vendredi 19 à 15h30 / Lundi 22 à 16h30 - Cinéma Les Lobis

PROJECTION COMMENTEE : MEMOIRE VISUELLE DU MACHINISME AGRICOLE

Une
sélection de courts métrages de promotion du machinisme des années 30 aux années 60, issus des fonds de films amateurs du Pôle Patrimoine de Ciclic (Région Centre) et de la Cinémathèque de l’Agriculture.

FAUCHAGE MANUEL ET FAUCHAGE MECANIQUE A PARÇAY-MESLAY de Benjamin Gautier (1939, 4 min, N§B, muet, Ciclic)

En 1939, dans une ferme de Touraine, un agriculteur fait la démonstration du fauchage manuel. On suit ensuite les étapes de la fenaison avec les différentes machines disponibles à l’époque, essentiellement attelées.

UNE TREPIGNEUSE A ERMENONVILLE-LA-GRANDE de Nicolas Spitzer (1943 N§B, - muet - 3 min Ciclic)

Dans une ferme de Beauce, pendant l’occupation, un cultivateur utilise une batteuse actionnée à l’aide d’une trépigneuse actionné à l’aide d’un cheval.

LA JOURNEE INTERNATIONALE DE MOISSONNAGE-BATTAGE A LISSAY-LOCHY de Bernard Vattan (1953 – N§B, muet, 4 min).

Dans le Cher sont présentées au public 24 moissonneuses batteuse en action dans les champs.

PALOT d’Armand Chartier (1947, 16 min, La Cinémathèque de l’Agriculture)…

Ou la fierté de conduire le premier tracteur du Village

MECANISATION BETTERAVIERE d’Armand CHARTIER (1951, 9 m, La Cinémathèque de l’Agriculture)

Une visite à la foire aux matériels agricoles…

ANDRE PICHOT, SELECTIONNEUR DE BLE EN BEAUCE (2011, 12 min 50, Ciclic)

Au milieu des années 1960, le jeune cinéaste amateur Denis Pichot réalise un film sur la ferme de son père à Bazoches-en-Dunois. 50 ans plus tard, il commente ces images, où André Pichot expliquait les recherches et les expériences de croisement de variétés de blé.

>Jeudi 18 octobre à 11h – Grand Amphi, ENIVL G

Présentation : Ronald HUBSCHER, historien,

DOMINATIONS ET RESISTANCES

TOUS AU LARZAC / Christian Rouault ; BERNARD LAMBERT, PAYSAN ET REBELLE / Christian ROUAUD (cf Temps forts)

LA GUERRE DES DEMOISELLES / Jacques Nichet (1983) Film restauré par la Cinémathèque de Toulouse

- 

En 1830, pour lutter contre un nouveau code forestier qui les empêche de survivre, les Ariégeois inventent une résistance carnavalesque : ils se travestissent en « demoiselles » et attaquent la nuit les charbonniers ou maîtres de forges qui exploitent « leurs » forêts.

En prélude film des collections de Ciclic : Du bois pour l’hiver (1944 – 9,5 mm – muet – 3 min).
A Ouzouer-sur-Trezée, un immense arbre est abattu, puis dans la forêt, deux couples préparent du bois pour l’hiver.

>Mercredi 17 à 21h/ Jeudi 18 à 9h30/ Dimanche 21 à 14h15- Cinéma Les Lobis
Présentation : Christophe GAUTHIER, ancien conservateur à la Cinémathèque de Toulouse, responsable du département audiovisuel de la BNF

KASHIMA PARADISE / Yann Le Masson et Bénie Deswarte
(documentaire, France, 1973, 1h46, n&b , Cinémathèque de Toulouse)

Monument du cinéma direct offrant une radiographie radicale du capitalisme nippon, à travers les luttes violentes qui opposèrent le gouvernement et les paysans luttant contre la construction de l’ aéroport de Narita dans les années 70.

En prélude un film des collections de Ciclic : 23 juin / groupe « Zone Libre » (1973 – 5 min).

Film tract qui dénonce la violence des autorités face à une manifestation à Saumur le 23 juin 1973 contre le projet d’extension du camp militaire de Fontevraud.

>Dimanche 21 à 16h - Cinéma Les Lobis

Présentation : Tangui Perron historien (Périphérie)

COCHON QUI S’EN DEDIT / Jean-Louis Le Tacon (Documentaire, France, 1974, 37 min, Editions Montparnasse/Jean-Louis Le Tacon)

Un film rabelaisien et anticipateur, qui nous plonge dans la réalité d’un élevage hors sol de porcs et celle de son exploitant, Maxime Duchemin, envahi dans son corps et ses rêves par la mécanique industrielle SUIVI DE L’HOMME COCHON, 20 ANS PLUS TARD (2000, 20min). Dans les ruines de sa porcherie, dévorée par les ronces et les orties, qu’est devenue la vie de Maxime Duchemin ?

>Vendredi 19 à 13h45 - Cinéma Les Lobis

Présentation : Jean-Louis Le Tacon, réalisateur et l’association Ciné’Fil

LA PART ANIMALE / Sébastien Jaudeau (fiction, 2007, 1h27, Solaris distrbution) avec Anne Alvaro, Niels Arestrup, Rachida Brakni

Etienne voit sa vie basculer aux premiers jours de son embauche dans un élevage ultramoderne de dindons Douglas, en Ar
dèche, au contact de son patron et des bêtes dénaturées de l’exploitation…

>Mercredi 17 à 16h /Dimanche 21 à 21h30/ Mardi 23 à 21h15 - Cinéma Les Lobis

A L’EST, MAIN BASSE SUR LES TERRES / Agnieszka Ziarek (documentaire, 2011, 52 min, Bonne Compagnie).

L’élargissement de l’Union européenne à l’Est a favorisé un mouvement d’appropriations des terres sur une grande échelle. Gros exploitants français et multinationales anglaises anglo-saxonnes y trouvent des espaces d’une grande fertilité à acquérir à bon compte et des populations qui ne peuvent que se soumettre…

Proposé par l’association Europe Ensemble.

>Vendredi 19 à 16h30 – Grand Amphi, ENIVL G

Présentation : Agnès ZIAREK réalisatrice

HORS DES SENTIERS BATTUS / Dieter AUNER (documentaire, Irlande/Roumanie, 1h24, ASC Distribution)

Le quotidien d’un jeune berger roumain peu à peu contraint d’adapter ses pratiques traditionnelles d’élevage face aux pressions de la modernité et du marché européen, et confronté à la menace de la marginalisation et aux tentations de l’émigration.

>Jeudi 18 à 14h / Lundi 22 à 18h / Mardi 23 à 16h >Cinéma Les Lobis

-  CEUX DES CHAMPS / Bertrand Dunoyer (1952. 20 min., production PCF) suivi de
- LA PARCELLE / Jacques Loiseleux (1971. 18 min production Iskra)

Des regards engagés, qui sont des formes de militantisme par le cinéma, à deux époques du monde agricole (années 50, années 60-70)

>Samedi 20 à 19h45*Auditorium du conservatoire / Mardi 23 à 21h - Auditorium de la BAG G

*Présentation : Alain CAROU, département audiovisuel de la BNF, Sébastien LAYERLE, maître de conférences en histoire du cinéma à l’université de Paris 3 Sorbonne nouvelle

TERRA PARA ROSE / Tete Moraes, (documentaire, 1987. 83 min).

Pour exiger la réforme agraire au Brésil, des milliers de familles de « paysans sans terre » occupèrent les latifundia, à l’époque de la Nouvelle République et de la Constituante. Le film, centré sur le conflit de la Fazenda Anoni, dans le Rio Grande do Sul, trace le portrait de plusieurs femmes actives dans cette lutte, et plus particulièrement de Rose, mère du premier bébé né dans le camp.

>Jeudi 18 à 17h*/ Samedi 20 à 21h15 - Auditorium du Conservatoire G

*Présentation Alain CAROU, département d’audiovisuel de la BNF

PAYSANS ET VILLES

LA MAISON DE LA RUE TROUBNAIA/ Boris BARNET, ICI et AILLEURS / Antonio MENDEZ ESPARZA(cf supra),

LA TRACE / Bernard Favre (fiction, France/ Suisse, 1983, 105 min, Tamasa Distribution) avec Richard Berry, Robin Renucci et Bérengère Bonvoisin

En septembre1859, Un colporteur savoyard entreprend une tournée en Italie du Nord. Son périple jalonné de rencontres instructives et surprenantes (un accordéoniste, un aveugle illuminé, un ouvrier d’usine) le ramènera dans une Savoie…française ! Un film parlé en dialecte savoyard, et traversé par le grand souffle de la montagne et de l’histoire.

En prélude un film des collections de Ciclic : Cortège de mariage à l’accordéoniste / Paul Masson (1947– 9,5 mm – muet – 1min 30)

>Mercredi 17 à 14h / Vendredi 19 à 9h30*/ Dimanche 21 à 17h / Lundi 22 à 20h30 - Cinéma Les Lobis

Présentation : Bernard Favre, réalisateur, Ronald HUBSCHER, historien.

DE MEMOIRES D’OUVRIERS / Gilles Perret (documentaire, France, 2012, 79 min, La Vaka-Cinémathèque des Pays de Savoie)

De l’histoire locale à la grande histoire sociale française, de la naissance de l’électrométallurgie, jusqu’au déploiement de l’industrie touristique, une histoire ouvrière très liée à celle de la paysannerie. Des témoignages à voir et écouter.

>Samedi 20 à 9h45*/ Mardi 23 à 14h - Cinéma Les Lobis

Présentation Jean-François AVRILLIERS, ouvrier-paysan de Haute Tarentaise, et Patrick DAVID, président de Ciné’Fil de Belley

NAISSANCE D’UNE BANLIEUE, MORT D’UN VILLAGE 3 HISTOIRES D’URBANISATION / Sydney Jézékel (documentaire, France 2002, extrait de 20 min) précédé de PARIS ET LE DESERT FRANÇAIS / Sydney Jezequel (documentaire, 1957, 45 min)

Comment le village de Goussainville en plaine de France s’est transformé en zone de lotissements dans les années 20 et 30 puis en banlieue de grands ensembles…En écho, le film réalisé d’après l’ouvrage fameux des années 50 de Jean-François Gravier, à partir du cas d’un village du sud ouest.

>Vendredi 19 à 15h30 - Ecole du Paysage

Présentation : Annie FOURCAUT, professeure à l’université Paris Panthéon Sorbonne G

LE MONDE EN UN JARDIN / Frédérique Pressmann (documentaire, 2011, 91 min, Entre2prises, Prix découverte télévision de la SCAM 2012

Sur la colline de Belleville, à Paris, un parc. Dans ce parc, fruit de la rénovation du quartier, beaucoup de verdure, une foule métissée, et un jardinier visionnaire qui sculpte le paysage, enseigne la nature, écoute les gens et tente de s’approcher de l’essentiel, le miracle des liens entre humains.

En prélude un film issu des collections de Ciclic : 21 février 1932, à Palaiseau / Gaston Debonneville (1932 – 9,5 mm – muet – 2 min). Dans le jardin dénudé d’une maisonnette à Palaiseau, un groupe d’adultes chahutent face à la caméra en faisant mine d’entretenir un potager.

>Jeudi 18 à 14h – Centre socioculturel de la Quinière / Vendredi 19 à 18h, Ecole du Paysage (ENSNP ) / Lundi 22 à 15h- Auditorium de la BAG G

Présentation : Frédérique PRESSMANN, réalisatrice

L’ARBRE, LE MAIRE ET LA MEDIATHEQUE / Eric Rohmer (fiction, France, 1992, 1h45, Les Films du Losange) avec Arielle Dombasle, Fabrice Luchini, Pascal Gréggory,

Dans un village vendéen, un maire socialiste encouragé par une romancière parisienne en vue a le projet de construire une médiathèque. Il se heurte à l’opposition de l’instituteur qui craint pour l’harmonie du village. Une comédie savoureuse qui sait railler avec esprit les citadins à la campagne.

>Samedi 20 à 16h* / Mardi 23 à 10h– Cinéma Les Lobis

*Présentation : Antoine de BAECQUE, professeur à l’université de Paris Ouest Nanterre La Défense,

(en prélude Antoine de Baecque prononcera une conférence samedi 20 à 14h, Salle capitulaire Conseil général, intitulée « Oh des salades ! Les citadins aux champs : Néoruralisme et rurbanisation au cinéma »

LES NOUVEAUX / Michel Nicoletti, Colette Zumstein et Pierre Carpentier (documentaire, 1978, 25min) En partenariat avec le
SCEREN-CNDP .

SUIVI DE LE BASCULEMENT. 1. UN SECRET BIEN GARDE / Patrick Prado (documentaire, France, 2008. 38 min prod. Mirage illimité)

L’aventure des néo-ruraux, dans les années 70, dans le village de Névédic dans le Morbihan, racontée dans un film à la 1ère personne, avec des images évoquant les nombreux combats qui ont fait l’histoire de la Bretagne (Plogoff, le Joint français, les luttes du FLB).

Suivi de LES NOUVEAUX / Michel Nicoletti, Colette Zumstein et Pierre Carpentier (documentaire, 1978. 25 min prod. CNDP)

>Jeudi 18 à 14h* – Auditorium du Conservatoire / Samedi 20 à 15h* Maison de l’enfance à Villebarou/ Dimanche 21 à 21h– Auditorium de la BAG G

*Présentation Alain CAROU, département d’audiovisuel de la BNF

NOUS N’IRONS PLUS AUX CHAMPS / Pierre CAVASSILAS (fiction, 1978, 55 min, INA/FR3)

Un paysan est contraint de quitter sa terre pour rejoindre une usine de construction automobile, alors que sa femme découvre les attraits de la ville : un récit sensible sur la rupture entre deux mondes.
Samedi 20 à 18h à Vineuil, Salle des fêtes / Samedi 20 à 21h30 – Auditorium de la BAG G
Présentation Joëlle Olivier, Chef de projets culturels à l’Ina.

Sous-rubriques

  • CINE-CONCERTS

    PEAU DE PÊCHE OU LE CHANT DE LA TERRE Jean Benoît-Lévy (fiction, France, 1928, 115min, muet, (...)
  • CONFÉRENCES ET DÉBATS

    LES ARCHIVES DE LA CINEMATHÉQUE DE L’AGRICULTURE : UN TRÉSOR POUR L’HISTORIEN Les films de la (...)
  • LES PRIX

    PRIX DU PROJET DE DOCUMENTAIRE HISTORIQUE Le Prix récompense un projet de film documentaire à (...)

Galerie

Ariane Doublet