Le Parcours Histoire

JEUDI 18 OCTOBRE

• ATELIER : LA FIN DES PAYSANS

> De 13h30 à 15h - Salle Capitulaire, Conseil général

INTERVENANTS : Pierre ALPHANDÉRY, chercheur à l’INRA, Pierre CORNU, maître de conférences à l’université de Clermont II, Claire LIENHARDT, IA-IPR histoire et géographie académie d’Orléans-Tours.

La Révolution industrielle a fait irrémédiablement évoluer le monde paysan. Qu’en reste-t-il ? Peut-on encore parler de « paysan » ?


• ATELIER : RABOLIOT ET LE BRACONNAGE

>De 15h30 à 17h - Salle Capitulaire, Conseil général

INTERVENANTS : Julie BROSSIER-DUCLOS responsable pédagogique du musée de Sologne, Florence CHAIX, IA-IPR histoire et géographie académie d’Orléans-Tours, Baptiste MINIER, professeur missionné auprès des Archives départementales du Loir –et-Cher, avec la collaboration de la Maison du braconnage

« Chasse du pauvre » mais aussi véritable passion, le braconnage est, avec la Sologne, le thème principal d’un des plus célèbres romans de Maurice Genevoix. Au-delà de cet exemple, quel est l’impact de cette pratique sur l’économie et la société paysannes ?


VENDREDI 19 OCTOBRE


• ATELIER : IDENTITÉ POLITIQUE DES CAMPAGNES, LE PARADOXE DE LA PAYSANNERIE « ROUGE »

-De 11h15 à 12h30, Salle Capitulaire

INTERVENANTS : Michaël COURONNET, professeur de lettres-histoire en lycée professionnel, Claudine QUERNEC, IEN lettres-histoire académie d’Orléans-Tours.

Quels sont les particularismes de la « paysannerie rouge » et quels sont les éléments favorisant cette appartenance politique ? Comment expliquer l’adhésion des paysans, souvent considérés comme conservateurs, aux idées de gauche ? En savoir plus


• ATELIER : ÉVALUER LE SOCLE COMMUN EN HISTOIRE-GÉOGRAPHIE ET EN ÉDUCATION CIVIQUE

>De 11h30 à 12h45- Salle22, IUFM

Carte blanche au CNDP

INTERVENANTES : Christine GALOPEAU DE ALMEIDA, professeure au collège C.N. Ledoux (Dormans, Marne), formatrice, professeure ressource du groupe académique socle et évaluation par compétences et Interlocuteur académique TICE de Reims, Pascale GOUTAGNY, IA-IPR histoire géographie académie de Rouen, Maryse PISANO-BOLAERS professeure au collège J. Monnet (Épernay, Marne), formatrice, professeure ressource du groupe académique socle et évaluation par compétences et Marie-Claire RUIZ, IA-IPR histoire et géographie académie de Reims.

Cet atelier se propose de présenter des mises en œuvre concrètes des programmes d’histoire géographie de collège utilisant une démarche inductive, permettant l’apprentissage et l’évaluation des compétences du socle commun.


DÉBAT : LUTTES PAYSANNES ICI ET AILLEURS, DU XVIIIe SIÈCLE À NOS JOURS : QUAND LES PAYSANS SÈMENT LA REVOLTE.

>De 13h30 à 15h30 - Amphi rouge, Campus CCI

Carte blanche proposée par le SNES.

INTERVENANTS : Raymond HUARD, professeur émérite d’histoire contemporaine à l’université Paul Valéry, de Montpellier Jean-Philippe MARTIN, professeur agrégé en lycée à Montpellier, docteur en histoire, Jean NICOLAS, professeur émérite, université de Paris Diderot.

Révoltes, rebellions, insurrections, résistances sont autant de formes de luttes mises en œuvres par les paysans. Les sociétés paysannes ne furent pas le lieu uniforme du maintien des traditions. Depuis le XVIII siècle, le monde rural s’est affirmé comme un lieu clé de la contestation. En savoir plus


• ATELIER : LES MIGRANTES POLONAISES DANS LES FERMES DE LA RÉGION CENTRE PENDANT L’ENTRE DEUX GUERRES.

>De 13h45 à 15h- Salle 22, IUFM

INTERVENANTES : Sylvie APRILE, professeure d’histoire contemporaine à l’université Lille III, Florence CHAIX, IA-IPR histoire et géographie académie Orléans-Tours.

L’immigration n’est pas qu’une affaire d’hommes et de mines. Dans les années 1930, les fermes de la région centre recrutent des jeunes femmes polonaises comme ouvrières agricoles. Une migration atypique, mieux connue par l’exploitation des documents laissés par l’inspectrice Julie Delval.


• ATELIER : LE RÔLE ET LA FONCTION DES PAYSANS DANS LA CONSTRUCTION DU PAYSAGE CULTUREL DU VAL DE LOIRE

>De 14h à 15h15- salle 25, IUFM

Avec le soutien de la Cellule d’action culturelle DSDEN 41.

INTERVENANTS : Louis-Marie COYAUD, professeur honoraire à l’université de Tours, Rémi DELEPLANQUE, chargé de mission Éducation et Culture Mission Val de Loire.


• ATELIER : LES PAYSANS FRANÇAIS DANS L’EUROPE AGRICOLE

>De 14h à 15h15-Salle Capitulaire, Conseil général

INTERVENANTS : Anne-Marie LE LORRAIN, Inspectrice générale histoire et géographie de l’Enseignement agricole, Jean-Pierre SYLVESTRE, professeur de sociologie à l’université de Bourgogne.

Quelles mutations les paysans français ont-ils vécues depuis les années 1950 ? Quel a été l’impact de Politique agricole commune sur leurs conditions de vie et de travail ? Comment le regard porté sur eux par la société a-t-il évolué ?


DÉBAT : COMMENT L’IDÉOLOGIE VIENT AUX PROGRAMMES D’HISTOIRE

>De 15h à 16h30- Hémicycle de la Halle aux Grains.

INTERVENANTS : Emmanuel LAURENTIN, producteur de La Fabrique de l’histoire sur France Culture, Michel LEFEBVRE, journaliste au Monde, Nicolas OFFENSTADT, professeur à l’université de Paris I Panthéon Sorbonne, Vincent PEILLON, ministre de l’éducation nationale (sous réserve).

L’écriture des programmes d’histoire fait partie de ces enjeux que notre République régulièrement doit traiter et qui nourrissent un vif débat public. Au-delà des acquis de la recherche, de quels présupposés idéologiques sont-ils le reflet ?


TABLE RONDE : COMMENT ENSEIGNER LA GUERRE D’ALGÉRIE ET L’IMMIGRATION ALGÉRIENNE ?

>de 15h30 à 17h- Salle 23, IUFM

Carte blanche à la Cité nationale de l’histoire de l’immigration (CNHI).

INTERVENANTS : Stéphanie ALEXANDRE, responsable de la médiathèque Abdmalek Sayad à la CNHI, Peggy DERDER, responsable du département éducation à la CNHI, Laurence DE COCK, historienne, professeure d’histoire et géographie, Renaud FARELLA, professeur d’histoire et géographie au collège Lucie Faure à Paris, Valérie MORIN, docteure en histoire, enseignante au lycée Paul Valéry à Paris.

À la lumière des travaux les plus récents et du renouvellement des approches pédagogiques, comment enseigner aujourd’hui la guerre d’Algérie et l’immigration algérienne ? Sous quelles approches pédagogiques ? Avec quelles ressources ?


CONFÉRENCE/DÉBAT : LE NAZISME, UNE APPROCHE RENOUVELÉE

>De 15h30 à 16h30- Salle 22, IUFM

Par Yohann CHAPOUTOT, maître de conférences à l’université Grenoble II Pierre Mendès France, membre de l’Institut universitaire de France, auteur de Le Nazisme, une idéologie en actes (La Documentation photographique n°8085/La Documentation Française, 2012).

Comment les nazis sont-ils parvenus au pouvoir ? La population était-elle consentante ou terrorisée ? Quelle fut la place d’Hitler au sein du régime ? Des archives inédites permettent un nouvel éclairage sur le Nazisme.


ATELIER : DE NOUVEAUX CHANTIERS POUR LA POLITIQUE ÉDUCATIVE DES ARCHIVES NATIONALES.

>De 17h à 18h15- Salle 22, IUFM

INTERVENANTS : Christophe BARRET et Annick PEGEON, professeurs détachés de l’Éducation nationale.

Le service éducatif des Archives nationales offre aux enseignants et à leurs élèves des dispositifs destinés à leur faire découvrir une source essentielle de l’écriture de l’Histoire. A l’occasion de la publication de l’ouvrage Le service éducatif des Archives nationales. Par chemins de traverse, il se propose de partager sa réflexion sur les pratiques actuellement menées aux Archives nationales, dans le cadre d’un dialogue à trois voix réunissant personnels de la conservation, de la recherche scientifique et de l’éducation.


• ATELIER : POURQUOI ENSEIGNER (ENCORE) LA GRANDE GUERRE ?

>De 17h30 à 18h45, salle 23, IUFM

Atelier proposé par la Mission du Centenaire de la Première Guerre mondiale.

INTERVENANTS : Alexandre LAFON, conseillé pour l’action pédagogique de la Mission de Centenaire et Laurent WIRTH, membre du conseil scientifique de la Mission du Centenaire, Inspecteur général groupe histoire et géographie, avec la participation de Sébastien BERTRAND, Conseiller pour l’action culturelle et pédagogique franco-allemande.

Comment, à l’orée des commémorations de son centenaire et alors qu’elle tend à s’effacer de notre univers culturel, faire comprendre et transmettre aux plus jeunes la Grande Guerre, un conflit aux résonances toujours actuelles et au centre des programmes scolaires du primaires au lycée.


• DÉBAT : L’HISTORIEN ET LE SOCIOLOGUE : QUEL DIALOGUE ?

>De 18h à 19h30- Amphi 3, Antenne universitaire

INTERVENANTS : Pascal DIBIE, ethnologue, enseignant-chercheur à l’université de Paris VII, Édouard LYNCH, professeur à l’université de Lyon II, Yves PONCELET, inspecteur général de l’Éducation nationale, Jean-Pierre SYLVESTRE, professeur de sociologie à l’université de Bourgogne.

Le thème des paysans : une étude de cas riche de sens pour se poser la question du vieux, parfois âpre et toujours fructueux, dialogue entre l’histoire et la sociologie.


SAMEDI 20 OCTOBRE

DÉBAT : COMMENT ENSEIGNER LA MÉMOIRE ?

>De 9h15 à 10h45 –Amphi 3, université.

Carte Blanche au Cartable de Clio

INTERVENANTS : Dominique CHEVALIER, géographe à l’Université Lyon 1 et IUFM de Lyon, Laurence DE COCK, historienne et enseignante au lycée Joliot-Curie de Nanterre, Charles HEIMBERG, historien et didacticien de l’histoire, université de Genève. Débat animé par Pierre-Philippe BUGNARD, historien et didacticien de l’histoire, université de Fribourg et de Rouen.

Comment construire une intelligibilité du passé et promouvoir une sensibilité aux droits humains ? Comment traiter en classe les crimes de masse qui ont marqué le XXe siècle ? Comment aborder la mémoire des lieux et la géographie des mémoires ?


CONFÉRENCE-DEBAT : DE SAUVAGE À PROTEGÉ, LE LOUP ET LES PAYSANS

>De 9h15 à 10h45 – Grand Amphi, ENIVL

INTERVENANTS : Florence CHAIX, IA-IPR histoire et géographie académie d’Orléans-Tours, Philippe CLAUS, doyen du groupe 1er degré de l’Inspection générale, Baptiste MINIER, professeur missionné auprès des Archives départementales du Loir et Cher, Jean-Marc MORICEAU, professeur à l’université de Caen, membre de l’Institut universitaire de France
.
Depuis le Néolithique le loup est l’ennemi public des sociétés paysannes. Quelles sont les raisons de cette haine atavique ? Comment s’est-elle manifestée ? Peut-on parler de retournement d’opinion aujourd’hui que le loup est une espèce protégée ?


ATELIER : L’ORNE, DES TERRITOIRES, UNE HISTOIRE : PRÉSENTATION D’UN OUVRAGE PÉDAGOGIQUE POUR COLLÉGIENS

>De 10h à 11h15 - Salle 22, IUFM

Par Jean-Pierre FOUCHER, conservateur en chef et directeur des Archives départementales de l’Orne


ATELIER : L’HISTORIEN FACE AUX MÉMOIRES DE LA GUERRE D’ALGÉRIE

>De 10h à 11h15- Salle Capitulaire, Conseil général

Carte Blanche à l’APHG

Par Raphaëlle BRANCHE, maître de conférences à l’université Paris 1, Hubert TISON, secrétaire de l’APHG, rédacteur en chef d’Historiens § Géographes.

À la lumière des travaux les plus récents et du renouvellement des approches pédagogiques, comment enseigner aujourd’hui la guerre d’Algérie et l’immigration algérienne ? Sous quelles approches pédagogiques ? Avec quelles ressources ?


• ATELIER : NAISSANCE DE L’AGRICULTURE ET DES TECHNIQUES AGRICOLES

>De 14h à 15h15 - Salle 22, IUFM

Par Véronique GRANDPIERRE, IA-IPR histoire et géographie académie de Paris.

L’agriculture nait dans le Croissant fertile à partir de graines sauvages : comment reconnait-on ces graines ? Elle s’est développée plus au sud, en Mésopotamie, dans les vallées du Tigre et de l’Euphrate grâce à des outils et des techniques parfois encore utilisés aujourd’hui. Quels sont ces outils ? Quelles sont ces techniques ? Comment et pourquoi les utilise-t-on parfois encore de nos jours ? Quel est l’impact sur le paysage ?


• ATELIER : HISTOIRE D’UNE COLLECTION : « TERRE HUMAINE »

>De 15h30 à 16h45 -Salle Capitulaire, Conseil général

INTERVENANTS : Pascal DIBIE, ethnologue, enseignant-chercheur à l’université de Paris VII, Patrick TRAVERS, IEN lettres-histoire académie d’Orléans-Tours.

Tristes tropiques, Le Cheval d’Orgueil, deux des fleurons d’une collection fondée aux éditions Plon par Jean Malaurie, en 1954, liée au grand essor de l’ethnologie et de l’intérêt pour les cultures minoritaires. Retour sur le rôle qu’elle a joué pour transmettre le patrimoine paysan, en compagnie d’un de ses auteurs, Pascal DIBIE.


• CONFÉRENCE : 1907 : LA RÉVOLTE DES VIGNERONS. MÉMOIRES, INTERPRÉTATIONS, MYTHES ET RÉALITÉS.

>DE 15h30 à 17h – Salle 23, IUFM

Par Rémy PECH, historien, professeur d’histoire contemporaine université de Toulouse II.

Manifestation d’identité et de solidarité du peuple vigneron passionnément attaché à la terre occitane et catalane, cette révolte, partie d’une volonté de défendre le vin naturel et d’organiser le marché vinicole, s’est installée dans la mémoire collective par ses développements sanglants (fusillade de Narbonne) ou spectaculaires (mutinerie de Béziers, visite de Marcellin Albert à Clémenceau). En complément le documentaire La Révolte des gueux de Raymond LAMY (1949, 19min, PCF/AFF du CNC).


• ATELIER : HISTOIRE ET MÉMOIRE DE LA RÉSISTANCE ET DE LA DÉPORTATION AVEC LE CERCIL

>De 16h30 à 17h45- Salle 006, université.

INTERVENANTS : Hervé DEBACKER, professeur agrégé au lycée Duhamel du Monceau de Pithiviers, Cristhine LECUREUX, IA-IPR histoire et géographie académie d’Orléans-Tours, Narhalie GRENON, directrice du CERCIL (Centre d’Étude et de Recherche sur les Camps d’Internement du Loiret).


• ATELIER : LES ARCHIVES DE LA TÉLÉVISION ÉDUCATIVE (CNDP), OU COMMENT LA TÉLÉ ÉDUCATION ABORDAIT LE MONDE RURAL

>De 17h15 à 18h30- Salle Capitulaire, Conseil général

Carte blanche proposée par le CNDP.

INTERVENANTS : Marie-Christine BONNEAU-DARMAGNAC, chargée de mission histoire au CNDP et Laurent GARREAU, responsable audiovisuel du CNDP.

40 ans de production audiovisuelle pour enseigner le thème des paysans à travers le petit écran sont présentés. Morceaux choisis à partir d’une sélection d’extraits de documentaires tournés pour la télévision éducative entre 1960 et 2000


• ATELIER : MOUVEMENTS PAYSANS ET RÉVOLUTION EN CHINE (1911-1943)

>De 17h30 à 18h45 –Salle 22, IUFM

Par Paul STOUDER, IA IPR honoraire.

Au début du XXe siècle, les insurrections paysannes sont endémiques en Chine. A partir de documents clés, on montrera comment, traditionnellement tournées vers la restauration de l’ordre coutumier, elles sont finalement intégrées dans le processus révolutionnaire dirigé par le Parti communiste.


• DÉBAT : « COMMUNIQUER POUR RÉSISTER (1940-1945) » thème 2013 du CNRD .

>De 18h à 19h30- amphi rouge, Campus CCI

INTERVENANTS : Jean-Louis CRÉMIEUX-BRILHAC, résistant et historien spécialiste de la France Libre, JOELLE DUSSEAU, Inspectrice générale groupe histoire et géographie, présidente du CNDR, Christine LEVISSE-TOUZÉ, historienne et conservatrice du Musée du général Leclerc de Hauteclocque et de la libération de Paris musée Jean Moulin (Ville de Paris), Aurélie LUNEAU, productrice sur France Culture, historienne et auteure de Radio Londres, les voix de la liberté.

Un débat sur le thème 2013 du Concours national de la Résistance et de la Déportation (CNRD), soutenu par l’Inspection générale groupe histoire et géographie, l’APHG et la Fondation pour la Mémoire de la Résistance


DIMANCHE 21 OCTOBRE


ATELIER : LA TRANSMISSION DE L’HISTOIRE DE LA DÉPORTATION, COMMENT CONSTRUIRE LES PROGRAMMES DES VISITES À BUCHENWALD ?

>De 11h30 à 12h45-Salle Capitulaire, Conseil général

Par Joachim KOENIG, enseignant d’histoire et membre du service pédagogique de Buchenwald. Avec le soutien de la Ville de Blois dans le cadre du jumelage avec Weimar.

La présentation des objectifs et des méthodes de visite du camp de Buchenwald permettra de s’interroger sur le renouvellement des expériences éducatives liées à la question de la déportation.

Articles de cette rubrique