L’Orient : Le Parcours Histoire

Il ne suffit pas de savoir pour transmettre efficacement, mais celui qui ne sait pas ou ne réfléchit pas à l’adéquation de son savoir ne transmet rien. C’est pour aider à répondre à cette double exigence que nous avons organisé ce parcours Histoire, qui repose sur la générosité de beaucoup d’intervenants et l’engagement de nombreux partenaires.
Les événements dont le titre est en couleur peuvent faire l’objet d’une réservation grâce au bulletin histoire des arts à télécharger ici

Jeudi 13 octobre

LES MATHEMATIQUES ARABES : DE L’HERITAGE GRECO-INDIEN A LEUR CIRCULATION EN EUROPE
De 10h30 à 12h – ENIVL, grand amphi

Dans une première partie, seront présentés les facteurs qui ont favorisé la naissance d’une tradition mathématique dans l’empire musulman ainsi que les sources anciennes (mésopotamienne, persane, indienne et surtout grecque) qui ont été à l’origine de cette naissance.
Dans une seconde partie, seront exposées les grandes phases du développement des mathématiques arabes dans les nombreux foyers scientifiques du Centre de l’empire, d’Asie Centrale et de l’Occident musulman. Seront également évoquées certaines contributions originales des mathématiciens de cette civilisation.

Dans une dernière partie, seront exposés les éléments connus concernant le phénomène de circulation, à partir du début du XIIe siècle, des écrits mathématiques grecs et arabes dans certains foyers scientifiques de l’Europe médiévale
Par AHMED DJEBBAR, professeur à l’université des Sciences et technologies de Lille

ATELIER : ENSEIGNER LE CONFLIT ISRAELO-ARABE

De 13h30 à 15h15 – Salle capitulaire, Conseil général
Le conflit israélo-arabe est une question vive du monde actuel et une question sensible de notre enseignement. Au-delà du jeu des événements, comment embrasser la complexité de ce conflit, le poids des mémoires et des « histoires » écrites autour de lui, pour l’enseigner avec nuance et lucidité ?
Intervenants : AVNER BEN AMOS, historien de l’histoire de ‘éducation à l’université de Tel Aviv, BENOIT FALAIZE, professeur agrégé à l’IUFM de Créteil, CLAIRE LIENHARDT, IA IPR histoire-géographie académie d’Orléans-Tours

ATELIER WEB RADIO : A L’APOGEE DE L’EMPIRE COLONIAL FRANÇAIS, L’ORIENT DANS L’EXPOSITION DE 1931

De 15h à 16h30-Amphi vert, Campus de la CCI

Un entretien, enregistré en public entre C. Hodeir, auteure de « L’exposition coloniale » et des élèves de 1ere, autour d’extraits d’archives sonores. L’occasion d’aborder les questions des réalités, des représentations et des contestations de l’Empire français au moment de l’exposition coloniale de 1931.
Intervenants : ERIC FARDEL et FREDERIC CHEREAU, professeurs d’histoire-géographie de
l’académie d’Orléans-Tours et CATHERINE HODEIR, historienne.

ATELIER : LA FRANCE ET L’INDOCHINE

De 15h45 à 17h – Salle capitulaire, Conseil Général

Du Second Empire à nos jours, les rapports entre la France et ce qu’on a appelé l’Indochine française composent une histoire longue, passionnelle et passionnante. Sans pouvoir tout en dire, ce et atelier veut en démêler les fils principaux, avec l’aide des deux spécialistes que sont Pierre Brocheux et Hugues Tertrais, et d’un témoin.

Intervenants : PIERRE BROCHEUX, docteur en histoire contemporaine, Paris VII, auteur de l’Histoire du Vietnam contemporain. La nation résiliente (Fayard, 2011), YVES PONCELET, Inspecteur général de l’Education nationale groupe histoire-géographie, HUGUES TERTRAIS maître de conférences Paris I Panthéon Sorbonne, auteur de l’Atlas des guerres d’Indochine (1940-1990) (Autrement, 2004), PIERRE-ALBAN THOMAS, ancien FTP, officier en Indochine, auteur de De la Résistance à l’Indochine

Vendredi 14 octobre

CONFERENCE : LA CHINE, QUELLE PUISSANCE STRATEGIQUE ?

De 10h30 à 12h – Grand amphi, ENIVL

Comment définir la puissance chinoise, quelles en sont les limites, peut-on parler d’un basculement du monde en faveur de la Chine ?

Par THIERRY SANJUAN, géographe et sinologue, professeur à l’Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

PRESENTATION : LA MEDIATHEQUE JEUNESSE DE L’IMA

De 12h30 à 13h30- Salle 010, Antenne universitaire

Par MARIANNE WEISS, responsable de la médiathèque jeunesse à l’Institut du Monde Arabe

ATELIER : L’ORIENT CRAINT, FANTASME, OUBLIE ?

De 11h30 à 13h – Salle 23, IUFM

Alors que dans l’histoire, l’Orient a été ou est encore fantasmé (Egypte, Venise..), craint ou oublié (Moyen-Orient, Constantinople), il s’agit de proposer études de cas opératoires, démarches et outils originaux pour réfléchir à des approches évitant les écueils de l’idéalisation ou de la dramatisation, et mieux saisir la complexité des contacts entre Occident et Orient.

Intervenants : NICOLE LUCAS, docteur en histoire, professeure agrégée formatrice IUFM/UBO, VINCENT MARIE, professeur en lycée, docteur en histoire, YANNICK PINCE, professeur agrégé en lycée

ATELIER-VISITE : LA CHINE IMPÉRIALE. TEMOIGNAGES DE MILITAIRES PHOTOGRAPHES (1887-1901)

Intervenants : LUCIE MORICEAU, chargée d’études documentaires, responsable des fonds privés à l’ECPAD, MAGDALENA MAZARAKI, responsable des actions pédagogiques à l’ECPAD.
De 11h à 12h et de 12h à 13h - Cloître du Conseil Général (groupe de 30 personnes maximum)

DEBAT : LES « PASSEURS DE RIVE » ENTRE ORIENT ET OCCIDENT ENTRE LE XIIIème ET LE XIX SIECLES

De 13h30 à 16h, Amphi Rouge, Campus de la CCI

Carte Blanche à la Cité nationale de l’histoire de l’Immigration
Nommer un espace n’est jamais neutre. Ainsi en va-t-il de la notion d’ « Orient » qui se définit dans son rapport à l’Occident. Et vice versa. Quelles ont été à travers l’histoire, au-delà de la colonisation, les relations entre Orient et Occident ? Quelques exemples de « passeurs de rive » entre Moyen Age et époque contemporaine, présentés par divers historiens, aideront à appréhender ce qu’on pu être les contacts entre ces deux mondes : Al Idrisi, Abraham Ecchellensi, Antoine Galland, Mardochée Naggiar).

Intervenants : ALICE CARDOSO, professeure d’histoire géographie, responsable SNES, BERNARD HEYBERGER, professeur d’histoire à l’Université François Rabelais de Tours, SYLVETTE LARZUL, professeure à l’EHESS, CATHERINE LEFRANCOIS-TOURRET, professeure d’histoire en classes préparatoires, LUCETTE VALENSI, directrice d’études émérite à l’EHESS.

ATELIER : LES CROISES ET L’ORIENT : REPRESENTATIONS, CONFRONTATION, APPORTS ET EMPRUNTS

De 13h30 à 14h45 – Salle 25, IUFM

« Nous qui étions occidentaux, nous sommes devenus orientaux » Foucher de Chartres, XII°s.
Les croisés ont-ils découvert une autre civilisation et / ou été acteurs d’une première et éphémère colonisation ? Un atelier recommandé pour les enseignants du primaire et de 5ème.

Intervenants : FLORENCE CHAIX, IA IPR histoire-géographie académie Orléans-Tours, PHILIPPE CLAUS, Doyen du groupe 1er degré de l’Inspection générale de l’Education nationale, ANNLIESE NEF Maître de conférences à l’université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne

CONFERENCE : SHANGHAI, LE RENOUVEAU D’UNE METROPOLE ASIATIQUE

De 14h à 15h – Amphi 3, Antenne universitaire

Ancienne ville de concessions, Shanghai est devenue le phare urbain de la modernisation et de la montée en puissance de la Chine pour le XXIe siècle. La Nouvelle Zone de Pudong et l’Exposition universelle ont été les projets clés de son aménagement.

Par THIERRY SANJUAN, géographe et sinologue, professeur à l’Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Introduite par CRISTHINE LECUREUXD, IA IPR histoire-géographie académie d’Orléans-Tours

CONFERENCE : THEOPHIE-JEAN DELAYE, UN GEOGRAPHE ORIENTALISTE AU MAROC (1896-1970)

De 14h à 15h15 Ecole du Paysage

Par AURELIA DUSSERRE, professeure agrégée à l’université d’Aix-en-Provence

Topographe militaire, Théophile-Jean Delaye est affecté au Service géographique du Maroc en 1924. Il parcourt le pays en technicien, participant activement aux progrès de sa mise en carte. Membre de la Société de géographie du Maroc, il s’est investi dans sa revue, dont il a réalisé un très grand nombre d’illustrations. Figure majeure de la géographie du Protectorat, il est aussi l’auteur d’une œuvre artistique importante. Illustrateur et peintre du Maroc, il a porté sur le pays un regard d’artiste et de coloriste, certaines de ses productions atteignant au meilleur orientalisme
_

PRESENTATION D’OUVRAGE : MYTHOLOGIE ORIENTALE AU COLLEGE : LE VOYAGE VERS L’OUEST

De 16h30 à 17h30 - salle 010 Antenne universitaire

Par SYLVIE DE MATHUISIEULX, auteure jeunesse

ATELIER-VISITE : EXPOSITION « DE LORIENT A L’ORIENT : LES COMPAGNIES DES INDES »

De 17h à 18h- Château de Blois (groupe de 30 personnes)

Proposé par la DMPA
Par JEAN-MICHEL THERAUD, professeur service éducatif du Service Historique de la Défense de Lorient

PRESENTATION D’OUVRAGE : MUHAMMAD (collection Récits primordiaux)

De 17h30 à 18h30 - Salle 22, IUFM

Intervenants : DOMINIQUE BORNE, président de l’IESR, directeur de la collection « Récits primordiaux », DANIELE COTINAT, I-IPR Histoire et géographie, Académie de Versailles, ANNLIESE NEF, maître de conférences à l’université de Paris IV Sorbonne, VANESSA VAN RENTERGHEM, maître de conférences à l’INALCO, Paris.

DEBAT : ORIENT, OCCIDENT, QUELLES CONCEPTIONS DU TEMPS HISTORIQUE ?

De 17h30 à 19h – Amphi 3, Antenne universitaire

La riche réflexion actuelle sur l’histoire globale et l’approche diachronique devait un jour trouver sa place dans notre traditionnel débat épistémologique et didactique. La rencontre de l’Occident et de l’Orient, à laquelle nous convie le thème 2011, se prête à merveille à cette investigation riche de sens

Intervenants : CECILE BECKER, chef du service culturel et pédagogique du Musée Guimet, OLIVIER PETRE-GRENOUILLEAU, Inspecteur général de l’éducation nationale groupe Histoire-géographie, YVES PONCELET, HUGUES TETRAIS, maître de conférences Paris 1 Panthéon Sorbonne

ATELIER : JERUSALEM, HERITAGES ET ENJEUX

De 18h à 19h15 - Salle 25, IUFM

Proposé par l’APHG
Intervenants : CATHERINE NICAULT professeure à l’université de Reims, HUBERT TISON, rédacteur en chef d’Historiens-géographes

Samedi 15 octobre

ATELIER : VOYAGES, DECOUVERTES ET LEURS RECITS

De 11h à 12h15 – Salle capitulaire, Conseil général

L’atelier proposera une lecture plurielle du thème de l’Orient par le sujet (Voyages et découvertes) et par les objets d’étude en seconde (Parcours de personnage ) en première (du côté de l’imaginaire) et en terminale (identité et diversité). On y croisera les points de vue de l’écrivain, de l’artiste et de l’historien.

Intervenants : FRANCOIS BARRIE, IEN Académie de Limoges, MICHAËL COURONNET, professeur au lycée professionnel Châteauneuf d Argenton-sur-Creuse, CLAUDINE QUERNEC, PATRICK TRAVERS

ATELIER : LE DESSOUS DES CARTES : MONDES ARABES

De 12h30 à 13h45 - Salle capitulaire, Conseil général

En présence de JEAN-CHRISTOPHE VICTOR, fondateur et directeur de recherche du Lepac - Laboratoire d’Etudes Prospectives et cartographiques -, créateur du magazine Le Dessous des cartes, sur ARTE.
Le Dessous des cartes propose une analyse des enjeux internationaux en s’appuyant sur des cartes de géographie. A la lumière de deux épisodes inédits, « Mondes arabes » et « Islam métis », quelques clés pour appréhender et expliquer le « Printemps arabe ».
Avec la participation de MATHIEU GUIDERE, professeur à l’université de Toulouse II, auteur de Le Choc des révolutions arabes (Autrement, 2011), et de JEAN-FRANCOIS LE BORGNE, IA IPR d’histoire et géographie honoraire, modérateur.
Retrouvez d’autres épisodes du Dessous des cartes sur les mondes arabes à l’Antenne universitaire, salle 004, samedi de 15h à 16h : Golfe persique, un jeu d’équilibre / Mondialisation culturelle dans le Golfe Persique / Le Canal Mer Rouge-Mer Morte / L’Arc de crise au Moyen Orient/ Géopolitique du Chiisme.

ATELIER : L’ASIE ET SES TOTALITARISMES

De 14h à 15h30 – Salle capitulaire, Conseil général

Le totalitarisme, notion centrale des programmes d’histoire, a-t-il les mêmes déclinaisons en Asie qu’en Europe ? Maoïstes, Khmers rouges… , des « chemins de la puissance » particuliers en Asie, des sociétés et des histoires marquées par ces idéologies.
Intervenants : JEAN-LUC DOMENACH, directeur de recherche à Sciences-Po Paris, CLAIRE LIENHARDT, JEAN-LOUIS MARGOLIN, maître de conférences à l’Université de Provence, chercheur à l’Institut de Recherches sur le Sud-Est asiatique (IRSEA-CNRS)
LE PREMIER ATLAS DE L’HISTOIRE DE FRANCE

de 14h30 à 15h30, auditorium de la bibliothèque Abbé Grégoire

Carte blanche/Débat proposé par les éditions Autrement

Intervenants : Christophe PROCHASSON (modérateur), Jean BOUTIER, Patrick BOUCHERON, Gilles CANDAR, Anick MELLINA

DEBAT : LES ARMENIENS, L’EMPIRE OTTOMAN ET LA TURQUIE, DE LA FIN DU XIXème SIECLE A AUJOURD’HUI : MASSACRES, GENOCIDE, HISTOIRE, NEGATION

De 18h30 à 20h – Château de Blois

L’extermination des Arméniens, le sommet des crimes de guerre, des crimes dans la guerre, pendant la période de la Grande Guerre, est désormais qualifié de génocide par un anachronisme rétrospectif très signifiant. (Le terme n’a été créé par Raphaël Lemkin qu’en 1943-1944). Dès la Première Guerre mondiale, on l’avait qualifié de « crime contre l’humanité », ce qui n’était pas alors une incrimination juridique, apparue seulement en 1945 avec le tribunal de Nuremberg, mais une constatation vengeresse de la part des nations de l’Entente en guerre contre les Empires centraux et leur allié, l’Empire ottoman. Le massacre des Arméniens est un cas paradigmatique de la violence de guerre transformée en « crime contre l’humanité » et en génocide ainsi que de leur négation, bien avant que le droit international ait raisonné en ces termes. Dans cette intervention, des spécialistes des Arméniens, de la Grande Guerre, de l’Empire ottoman et de la Turquie s’interrogeront sur les massacres d’Arméniens dans l’Empire ottoman depuis le XIXème siècle, sur le paroxysme génocidaire qui s’est déroulé pendant la Première Guerre mondiale et enfin sur les conséquences à court et long terme sur la Turquie.
Intervenants : ANNETTE BECKER, professeure à l’université de Paris Ouest Nanterre et à L’Institut universitaire de France, HAMID BOZARSLAN, directeur d’études à l’EHESS, AHMET INSEL, professeur à l’université Galatasaray à Istanbul RAYMOND KERVOKIAN, professeur à l’Institut Français de Géopolitique et à l’Université de Paris VIII Saint-Denis, MICHEL MARIAN, directeur de recherche à Sciences-Po Paris, JAY WINTER, professeur à l’université de Yale