Histoire premium, quand les historiens s’emparent du numérique