Histoire des Arts

Le parcours pédagogique d’Histoire des Arts

A l’attention des enseignants inscrits au PNP :

Pour télécharger votre bulletin de réservation, cliquez ici :

PDF - 481.1 ko

A l’attention des enseignants inscrits au PAF académique :

L’inscription sur le site GAIA est encore possible jusqu’au vendredi 25 septembre !

Pour assister aux Rendez-vous de l’histoire, les enseignants d’histoire-géographie et d’histoire des Arts (quelque soit leur discipline) de l’académie bénéficient du vendredi 9 octobre. Vous pourrez éventuellement assister sur votre temps libre ou avec l’accord de votre chef d’établissement aux ateliers du jeudi 8 et samedi 10 octobre.

Dans tous les cas, il vous faudra au préalable vous inscrire entre le 8 et le 23 septembre 2009 par voie electronique à l’adresse suivante :

https://gaia.orion.education.fr/gaorl

Le dispositif des RVH est : 09A0183621

code général pour le vendredi (et samedi) : 17491-LE CORPS DANS TOUS SES ETATS

code pour le jeudi : 17492-LES ATELIERS DU JEUDI

Il vous faudra ensuite vous inscrire aux différents ateliers ci-dessous :

Pour télécharger votre bulletin de réservation, cliquez ici :

PDF - 481.2 ko



NB : Les ateliers du vendredi sont en violet.

Les conférences :

JOHN CAGE, LA MUSIQUE CONTRE L’HISTOIRE ?

De 14 à 15h- Auditorium de l’Ecole nationale de musique

Par ESTEBAN BUCH, directeur d’études à l’EHESS avec une introduction de PASCAL ORY


"Je n’ai rien à dire, et je le dis" : la célèbre phrase de John Cage dans
sa Conférence sur rien de 1950 résume son projet d’une suspension du sens musical qui répondrait aussi à une question sur le sens en général. Le noyau de non-sens au coeur du sens, Cage l’installe dans son oeuvre comme une clé du phénomène esthétique lui-même, mais aussi de la perception historique que peuvent en avoir ses contemporains. La musique contre l’histoire, en quelque sorte. Pourtant, le fort impact de la musique de Cage en Europe à partir des années cinquante s’accompagne d’une mise en perspective historique tout à fait précise, et d’ailleurs tout à fait conventionnelle, qui en assure l’intelligibilité. Face à l’apparente remise en cause de la liberté de l’artiste amenée par le sérialisme alors dominant, la musique de Cage incarne une pratique nouvelle et révolutionnaire de la liberté qui, du corps de l’interprète à l’image de la communauté, reste fidèle au paradigme avant-gardiste du progrès perpétuel.

UN CORPS D’ ENFANT ? LA QUESTION DE L’ AGE ET DU SEXE DANS LA REPRESENTATION PICTURALE

De 16h à 17h15-amphi rouge du Campus de la CCI

Par NADEIJE LANEYRIE-DAGEN, professeure à l’E.N.S. rue d’Ulm en Histoire de l’Art

Parler du corps humain revient à parler du corps d’individus : d’individus qui ont un sexe (genre) et qui ont, au fil du temps, un certain âge. Les travaux sur la représentation des corps sont devenus nombreux depuis une décennie. Rarement encore, ils envisagent cette question en fonction d’une approche qui regarde les étapes de la vie.
La représentation de la vieillesse, notamment féminine, a fait l’objet d’études récentes. Alors que Philippe Ariès a tenté il y a déjà longtemps une histoire de l’enfance, rares - à l’exception notable d’Emmanuel Pernoud - sont ceux qui ont réfléchi sur la représentation du corps puéril dans la peinture. Nous chercherons à définir quelques pistes d’études, pour ce sujet ainsi neuf, à propos de l’art occidental, aux commencements de l’époque moderne, c’est-à-dire avant ce XVIIIe siècle que, du point de vue de l’histoire de l’enfance, Ariès considérait comme une époque décisive. Notre recherche croisera des questionnements sur la représentation des sexes : quels sont les poncifs du corps enfantin mâle, et ceux du corps de la fillette ? Quelle hiérarchie s’exprime entre les sexes, dès la petite enfance ? La conférence s’appuiera sur des œuvres précises, dont la projection appuiera le discours.

Les visites et ateliers :

Jeudi 8 octobre

VISITE : CORPS SUBLIMES ET CORPS MARTYRISES DANS LES COLLECTIONS DU MUSEE DES BEAUX-ARTS DU CHATEAU DE BLOIS

De 14h à 15h30-Château de Blois

Par FRANCOISE BEAUGER-CORNU, professeure missionnée au service éducatif (25 personnes sur inscription)

ATELIER : CHAMBORD, ANATOMIE DU CORPS ARCHITECTURAL

De 14h à 16h30-Château de Chambord

Par le service éducatif. (25 personnes sur inscription)

ATELIER : LA COMEDIE MUSICALE : CINEMA, MUSIQUE ET DANSE

De 17h à 18h15 salle capitulaire Conseil général

La comédie musicale, genre étasunien par excellence, s’est emparée de l’histoire du pays et de ses mythes. Divertissement, elle est aussi un miroir de la société.
INTERVENANTS : STEPHANE AUGER professeur d’éducation musicale en collège et lycée et CRISTHINE LECUREUX

Vendredi 9 octobre

ATELIER : CORPS ET CARICATURES, UNE PEDAGOGIE DE L’ IMAGE

De 10h à 11h15-Salle capitulaire du Conseil général

Comment faciliter le travail de lecture des images caricaturales par les élèves, en éclairant l’approche documentaire classique par le regard de l’histoire des arts ?

INTERVENANTS : DANIELE COTINAT, IA IPR en Histoire des Arts Académie de Versailles et CLAUDE ROBINOT, formateur IUFM Académie de Versailles

ATELIER : CHAMBORD, IMAGES DU POUVOIR ROYAL

De 14h à 16h 30 - château de Chambord

Par le service éducatif (25 personnes sur inscription)

VISITE : FIGURES CRITIQUES ET REPRESENTATIONS SYMBOLIQUES DU CORPS DANS LES COLLECTIONS DU MUSEE DE L’ OBJET

De 16 à 18h-Musée de l’Objet

Par ALAIN GOULESQUE, directeur de l’Ecole des Beaux Arts de Blois

ATELIER : ABORDER LE IIIEME REICH PAR LE CORPS DANSANT

De 18h15 à 19h30-salle capitulaire Conseil général

Cet atelier vient éclairer l’enseignement en lycée de l’histoire et de l’histoire des arts par un aspect encore peu connu des rapports entre arts et régimes totalitaires : la danse sous le nazisme. Sur quelles conceptions de l’art et du corps se construisit la politique chorégraphique de ce régime ? Comment se redessina le paysage de la danse durant ces années ? Quel fut le rôle des artistes ? Autant de questions qui permettront de situer les pratiques et les représentations de la danse dans le contexte plus large des arts du spectacle et de la société allemande de l’entre-deux-guerres.

INTERVENANTS : VERONIQUE DE MONTCHALIN, professeure d’histoire des Arts à Chartres et LAURE GUILBERT, auteure d’une thèse sur la danse contemporaine sous le IIIème Reich

Samedi 10 octobre

ATELIER : LE PORTRAIT DE FEMMES, DE LA SAINTE A LA STAR

De 14h à 15h15 salle capitulaire Conseil général

Les artistes se sont emparés de la figure féminine qu’ils ont portraiturée tout au long de l’histoire en l’idéalisant ou la fantasmant.

INTERVENANTS  : JOEL DUBOS, formateur et professeur en histoire des arts au lycée Branly de Dreux et CRISTHINE LECUREUX