De l’exclusion de l’autre aux violences de masse

Carte blanche au Mémorial de Caen

INTERVENANTS  : FARID AMEUR, chercheur à l’Institut Pierre Renouvin de l’université Paris I Panthéon Sorbonne, JOHANN CHAPOUTOT, maître de conférences en histoire contemporaine à l’université Pierre Mendès France de Grenoble, GERARD RABINOVITCH, philosophe et sociologue, chercheur au CNRS (Centre de Recherches Sens, Éthique, Société)(sous réserve), EMMANUEL THIEBOT, historien au Mémorial de Caen

À partir de l’exposition présentée au Mémorial de Caen jusqu’à fin décembre 2009, les incités de cette table ronde tenteront de comprendre et d’analyser les mécanismes d’exclusion de l’autre à différentes époques du XXème siècle. Que ce soit en partant de l’exemple des juifs qui conduit au génocide, qui lui-même résulte de ressorts idéologiques de haine et d’exclusion antérieurs à l’arrivée au pouvoir des nazis en Allemagne comme l’explique Gérard Rabinovitch, commissaire de cette exposition. Mais d’autres types d’exclusions poussées à l’extrême tels que ceux évoqués dans l’Encyclopédie des violences de masse sous la direction de Jacques, seront aussi évoquées. Parallèlement, l’exclusion étatique de la ségrégation raciale américaine sera abordée en contrepoint des exclusions ayant abouti à des massacres de masse ou génocides.

télécharger cette conférence