Corps debout, corps couché, corps invisibles : usages de l’iconographie (1)