Chrétiens, les Européens ?

Débat proposé par l’Institut Européen en Sciences des Religions (IESR)

Débat proposé par l’Institut Européen en Sciences des Religions (IESR)

Le rapport identitaire entre le christianisme et l’Europe alimente une polémique qui se nourrit des débats politiques et idéologiques de l’Europe d’aujourd’hui. Nous proposons de revenir à l’évolution historique et d’aborder cette question en évitant d’essentialiser et le christianisme et l’Europe : il s’agit d’évoquer les croyances et les pratiques des Européens, en les situant dans les différents épisodes d’une histoire et non de s’interroger sur des "racines" ou sur un "destin". Les Européens n’ont pas toujours été chrétiens, comment et pourquoi ont-ils adopté le christianisme ? Le christianisme a-t-il effacé les croyances antérieures ? la Christianitas médiévale a-t-elle toléré le judaïsme et l’islam ? De Constantin à nos jours les Européens ont-ils pratiqué le christianisme de manière uniforme ? Peut-on mesurer, dans la durée historique, la place et l’importance de l’incroyance voire de l’athéisme ? L’analyse historique permet de poser les termes du débat : le christianisme est-il encore aujourd’hui un marqueur identitaire majeur de l’Europe ou un élément, , des cultures et des patrimoines européens ?

Intervenants  : DOMINIQUE BORNE, président de l’Institut Européen en Sciences des Religions, HUBERT BOST, directeur d’études à l’EPHE, DANIEL KÖNIG, médiéviste, chercheur à l’Institut historique Allemand et JEAN PAUL WILLAIME, directeur d’études à l’EPHE.

télécharger cette conférence