CONFÉRENCES ET DÉBATS

LES ARCHIVES DE LA CINEMATHÉQUE DE L’AGRICULTURE : UN TRÉSOR POUR L’HISTORIEN

Les films de la Cinémathèque du ministère de l’Agriculture, dont certains sont des outils de propagande, témoignent à leur manière des orientations économiques, politiques, idéologiques décidées par le pouvoir en matière agricole. A ce titre, ils constituent une source d’archives de premier ordre.

Par Ronald HUBSCHER, historien

>Vendredi 19 de 14h à15h15–Auditorium du Conservatoire

« LA CAMÉRA EXPLORE LES CHAMPS » : LA RÉVOLUTION SILENCIEUSE DANS LES ARCHIVES DE L’INA

"Cette conférence se donne comme principal objectif de montrer comment la télévision, média « moderne » de la France des trente glorieuses rend compte de la révolution silencieuse et de ses enjeux, politiques, sociaux et culturels, à travers des formats de plus en plus divers : documentaires, reportages, émissions d’actualités…Elle souhaite mettre en évidence les enjeux méthodologiques d’une telle recherche dans le cadre plus général d’une réflexion sur l’usage par les historiens des sources audiovisuelles."

Par Édouard LYNCH, professeur à l’université de Lyon II et Martine COCAUD, maître de conférences à l’université de Rennes II.

>Samedi 20 de 11h à 12h15 – Auditorium du Conservatoire

LE MONDE PAYSAN À L’ÉCRAN : L’EXEMPLE NORMAND

Une étude de cas à partir de trois œuvres de fiction : La Marie du port de Marcel CARNE, Moi, Pierre Rivière, ayant égorgé ma mère, ma sœur et mon frère de René ALLIO, et Tess de Roman POLANSKI.

Par Dominique BRIAND, professeur formateur cinéma à l’IUFM de l’université de Caen.

>Samedi 20 de 11h30 à 12h30, IUFM, salle 23

« OH DES SALADES !….LES CITADINS AUX CHAMPS. NÉORURALISME ET RURBANISATION AU CINÉMA »

"Le regard de la ville sur la campagne, et l’installation auprès des paysans de néo-ruraux, ne vont pas de soi. Les manières de vivre, de se représenter, de s’habiller, de manger, de penser, de se cultiver, ne sont pas les mêmes. Le cinéma, depuis le rêve utopique du retour à la terre jusqu’à la rurbanisation d’aujourd’hui, en passant par la nouvelle notabilité campagnarde, a su enregistrer ces transferts et ces échanges parfois problématiques, souvent cocasses. On s’appuiera sur une demi douzaine de films pour illustrer ce drôle de regard décalé."

Par Antoine de BAECQUE, professeur à l’université de Paris Ouest Nanterre La Défense

>Samedi 20 de 14h à 15h – salle Capitulaire, Conseil général

DU PAYSAN OBJET AU PAYSAN SUJET DANS LE CINÉMA FRANÇAIS.

Longtemps le cinéma a caricaturé le paysan, objet de moquerie, ou de mépris , reprenant les clichés véhiculés par l’imaginaire collectif des citadins. Il faut attendre les années 1970/1980 pour que l’écran donne à voir un personnage authentique, au coeur du récit dont il noue le fil, et avec lequel les réalisateurs sont désormais en empathie.

Par Ronald HUBSCHER, historien, auteur de Cinéastes en campagne (Le Cerf/Corlet, 2011).

>Samedi 20 de 15h15 à 16h30 – Auditorium du Conservatoire.

LES PAYSANS EN CHINE / PROJECTION DU FILM Printemps perdu d’Alain MAZARS

Cette projection remplace la communication de Véronique Brient qui a dû annuler sa venue.

>Samedi 20 de 15h45 à 17h – Salle 22, IUFM

BRUIT D’HISTOIRE/ L’HISTOIRE PAR LES SONS OU COMMENT VALORISER LES SOURCES SONORES ?

Carte blanche proposée par l’ADDOR, l’association pour le développement du documentaire radiophonique.

L’image est bien souvent au coeur des préoccupations dans les films d’histoire documentaires ou de fiction et fait parfois l’objet de polémiques quant à son traitement, son identification, parfois sa manipulation. Mais qu’en est-il des sons utilisés ou créés dans ces films ? Ils accompagnent et conditionnent notre regard sur les images sans que, bien souvent, l’on sache ce que l’on écoute. Archives sonores ou radiophoniques, création en studio plus ou moins documentée, narration en voix off induisant un ton, une rhétorique, que propose t-on à nos oreilles grandes ouvertes à l’histoire lorsque nos yeux sont occupés ?

Trois historiens du cinéma ont accepté de se prêter au jeu des hypothèses autour de ce thème sonore et d’interroger leurs objets d’étude habituels du point de vue du son.

INTERVENANTS : Alain CAROU, département audiovisuel de la BnF, Anaïs KIEN, vice-présidente de l’Addor et productrice déléguée de l’émission de France Culture « La Fabrique de l’Histoire », Julie MAECK, historienne spécialiste du cinéma de la Shoah, Laurent VERAY, professeur à l’université de Paris III Sorbonne nouvelle,

>Samedi 20 de 17h à 18h – Auditorium du Conservatoire

ANDAR PER LANGA : PAYSAGES ET PERSONNAGES D’UN ANCIEN TERRITOIRE DU PIÉMONT.

Par Lucia CARLE, historienne et anthropologue, réalisatrice avec Carlo Dottor d’un documentaire (2004, 35min) sur l’identité des Langhe (Piémont, Italie).
Situé dans la province de Cuneo, le territoire des Langhe, possède un patrimoine culturel, social et oeno-gastronomique à valoriser non seulement pour le tourisme mais aussi pour la population locale. Retour sur une expérience audiovisuelle au service d’une démarche anthropologique.


>Samedi 20 de 17h30 à 18h45 – Salle 23, IUFM.

CINQ SAISONS : À LA RENCONTRE DES GENS D’EN HAUT : UNE FERME DU BEAUFORTAIN SOUS L’OEIL D’UN ANTHROPOLOGUE VIDÉASTE.

CINQ SAISONS, c’est le résultat d’un tournage sur une année (plus la saison qui manque pour boucler le cycle de façon satisfaisante...), à la ferme des Liaudes, à Hauteluce en Beaufortain, avec ses habitants, autour de leur table d’hôtes ou sur les marchés où ils écoulent leur production quotidienne de fromages. C’est surtout le portrait d’une société pastorale en bonne santé économique, d’une exploitation dont les enfants s’apprêtent à prendre le relais. Une expérience d’anthropologie partagée, présentée à Blois accompagnée de trois extraits du film.

Par Daniel PELLIGRA, anthropologue -réalisateur

>Samedi 20 de 18h15 à 19h30 – Auditorium du Conservatoire

CENT ANS DANS LES CHAMPS ! OU COMMENT SE CROISENT THEATRE – CINEMA – HISTOIRE ET AGRICULTURE

Un spectacle en trois parties sur la mémoire et le devenir de l’agriculture composé :

- d’une projection La Route est ouverte, de Jean-Claude BERGERET
Film documentaire sur l’histoire d’un remembrement (1960, 27 min, INA), présenté par Joëlle OLIVIER, chargée de projets culturels à l’Ina.

- D’un extrait de Cent ans dans les champs !

Spectacle théâtral sur l’histoire de l’agriculture de 1945 à 2045 créé en 2011 par la Compagnie La Langue écarlate à partir de témoignages recueillis auprès d’agriculteurs (durée : 30 min)

Avec Hélène MATHON, auteure, comédienne et metteure en scène, Karl EBERHARD, Elsa BOUCHAIN, et Benoît Di MARCO, comédiens.

- D’un débat sur les atouts d’un théâtre documentaire

Avec la participation de Pascal DIBIE, ethnologue, de Ronald HUBSCHER, historien, d’Hélène MATHON, metteure en scène, et d’un agriculteur du Loir-et-Cher. Modération : Anaïs KIEN, productrice déléguée à la Fabrique de l’Histoire de France Culture (durée : 45 min).

Avec le soutien du Fond MAIF pour l’Education et ERDF

>Dimanche de 14h30 à 16h30, Centre socioculturel de La Quinière